Narration interactive et médiation culturelle
Benjamin Hoguet
103

Merci Benjamin pour cet article.
Effectivement le sujet reste encore à défricher aujourd’hui, le monde de la médiation culturelle en est aux balbutiements du storytelling. Aujourd’hui beaucoup de musées et de site de visite sont encore dans une approche “étalage de collection” où la quantité d’œuvres exposées et la démonstration de l’expertise scientifique semblent être les 2 moteurs de la muséographie, le tout en imaginant comme une évidence que le sujet présenté est forcément passionnant, ce qui signifie, en creux, que si les gens ne s’y intéressent c’est qu’ils sont des ignares ou faignants (comme vous le mentionnez).
Les nouveautés du numérique ont ouvert quelques portes mais bien souvent elles se referment assez vite car elles se limitent encore trop souvent à un changement de support des outils de médiations classiques, ce qui était écrit sur des panneaux accrochés aux murs se retrouvent numérisés et embarqués dans une tablette ou des lunettes connectées. Et finalement pour autant l’expérience de visite n’a pas évoluée.

Il faut que nous envisagions une nouvelle approche de la visite comme une expérience pendant laquelle nous avons l’occasion de construire un récit en prenant en compte les attentes des visiteurs, leur motivation à s’intéresser à un sujet, à réfléchir au meilleur outil pour raconter cette histoire (qui n’est pas forcement numérique), à construire une véritable narration avec un rythme, des moments forts, et donc à créer de l’émotion.

Bref le storytelling doit devenir la discipline numéro 1 dans les musées !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Fred DUFAU’s story.