#RÉFUGIÉS — STORY 7: “Je m’appelle Jahnia, je viens d’Idlib, en Syrie”

Dans le cadre de la collecte exceptionnelle de 250 kits dignité pour 250 familles réfugiées, le site de don gratuit Goodeed publiera cette semaine les histoires de personnes réfugiées sur le camp d’Idomeni en Grèce.

Jahnia et Fadel
Témoignage de Jahnia

Emmanuel Brousse, journaliste, et son photographe nous racontent leurs 6 jours passés sur le camp d’Idomeni et nous partagent les différents témoignages des réfugiés rencontrés.

“Je m’appelle Jahnia, je viens d’Idlib, en Syrie. J’habitais dans une petite ville qui s’appelle Salkine. J’y travaillais en tant que maitresse d’anglais et mon époux Fadel en tant que vendeur de voitures. La situation était terrible dans ma ville, les bombardement n’y cessaient pas. En 2015 le gouvernement a bombardé ma maison, et n’en a laissé que des ruines. Heureusement, il n’y avait que moi à l’intérieur. J’ai réussi à en sortir saine et sauve. A la suite de cet événement, mon époux et moi décidâmes de partir en Europe à la recherche de sécurité et de protection. Arrivés en Macédoine, les frontières se bloquèrent, et nous voilà en train d’attendre, en espérant trouver une solution pour pouvoir sortir de ce moment critique et vivre une vie stable, en sécurité, et donner naissance à des enfants.”

Like what you read? Give Goodeed a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.