QUID la dépendance aux OTA ?

A ce jour, et depuis maintenant quelques années, une grande majorité d’entre vous, hôteliers de profession, êtes de plus en plus dépendants des Online Tourism Agency (OTA),

Avec aujourd’hui Booking.com, Hotels.com etc… Il est certain qu’obtenir des réservations à profusion sans lever le petit doigt semble être un cadeau tombé du ciel, mais qu’en est-il de votre chiffre d’affaire court-circuité ? Où est passé votre communication personnelle ?

Êtes-vous sûr de ne pas avoir de budget communication ? Ne vous voilez pas la face.

Des associations se créer jour après jour contre les clauses extrêmes des OTA

https://www.facebook.com/assocationhotelquebec/posts/688010854561867

Vos réservations, votre visibilité, votre notoriété, tous ces facteurs vous sont facturés et pas à moindre cout (20% de commissions en moyenne) !

Allez ! Il est temps de retrouver votre indépendance, mais sans forcément s’émanciper totalement des OTA qui reste une arme intéressante si on la contrôle !

La Bonne Pratique en 5 étapes

- Reprenez conscience des points forts et des charmes de votre établissement (Seul vous les connaissez réellement)

- Déposer votre nom de marque auprès de l’INPI (depuis votre fauteuil)

- Certifier à Google que vous seul pouvez-vous référencer sur votre NDM

- Mettez-en places des campagnes Adwords sur votre marque

- Agrémenter la, avec des campagnes Display et Facebooks Ads

Utilisez la communication digitale, elle est présente pour vous ! Pas pour qu’un géant financier dont le fasse pour vous à 100% et vous mange votre chiffre d’affaire.

Résultat ?

Regagner la première position sur Google, sachez qu’entre le premier et le second lien sur Google il y à 25% de pertes, soit 25% de réservations perdues même si les internautes vous connaissent 90% cliqueront sur le premier lien qui jusqu’à présent, était celui de Booking.

Et c’est tout ?!

NON ! C’est un axe de stratégie parmi bien d’autres, ces différentes méthodes vous permettront de dégager des marges plus importantes, ne vous reposez donc pas sur vos lauriers !

Faite une refonte de votre site, alimenter un blog, mettez le paquet sur la communication, faites des promotions, bref ! Ne soyez plus dépendant et soyez fier de chaque réservation issue de votre huile de coude !

Allez courage et on se motive !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Geoffrey Hutin’s story.