Tariq Ramadan, un préd(ic)ateur?

Source: le journal libération

Tariq Ramadan, est un intellectuel musulman pour qui j’ai une grande admiration. J’ai consommé sans modération ses vidéos, ses livres et j’ai eu à le rencontrer personnellement à Marrakech, lors d’une captivante conférence qu’il a donnée sur le don d’organes en Islam. Il m’a donnée goût à l’étude et à la connaissance profonde de ma religion. Il prône et défend merveilleusement un Islam modéré et droit-de-l’hommiste dans lequel je me reconnais.

Au début, comme beaucoup au sein de la communauté musulmane, j’ai été choquée.

Et j’ai eu cette réaction: Tariq Ramadan, mon guide spirituel, accusé de viol? Mon penseur musulman préféré ? Non. Je refuse de le croire !

Et je me suis faite consommatrice et croyante de toutes sortes de théories du complot. Il fallait que j’entretienne le mythe, il ne devait pas se briser…

Et puis j’ai mis de côté l’affectif pour privilégier la raison, ma raison.

Après une analyse des témoignages des présumées victimes, l’écoute des enregistrements audio compromettants où on distingue clairement la voix de Tariq Ramadan, ma certitude de l’innocence de Tariq Ramadan s’est étiolée. C’était douloureux.

Tariq Ramadan avant d’être un brillant intellectuel musulman, est avant tout un homme, un mâle.

Il ne faut pas signer un chèque en blanc à une personne qu’on ne connaît que par ses écrits, ses interventions, sa manière de manier la langue, …

Nous connaissons l’homme public mais pas l’homme privé. Vous et moi ne dormons pas tous les soirs avec lui.

Gandhi aussi était aussi un grand homme, admiré pour ses idées pacifistes, humanistes, une icône. Nombreuses de ses belles citations sont encore reprises aujourd’hui. Pourtant il avait une part d’ombre, très sombre. C’était aussi un pédophile qui abusait sexuellement de petites filles. De surcroît, c’était un raciste. Beaucoup d’africains ont même demandé le retrait de ces statues en Afrique.

Par ailleurs, combien d’Hommes font le contraire ce qu’ils prêchent et professent?

Combien d’imams de premier abord, respectés et respectables ont été arrêtés pour des cas de violence/agression sexuelle, et/ou de pédophilie? Faites une recherche sur google, la liste est surprenante.

Beaucoup sont aveuglé-e-s par le fanatisme et l’idolâtrie qu’ils/elles portent à Tariq Ramadan, comme s’il s’agissait d’un prophète. Certaines personnes, lieutenants du personnage sont mêmes allées jusqu’à fabriquer de fausses preuves pour faire croire qu’une partie des ventes du livre de Henda Atari, est reversée à l’Etat d’Israel.

Les affaires DSK, Weinsten, montrent éloquemment qu’un homme peut être puissant, influent et tout de même être amené à agresser sexuellement/violer une femme.

Et c’est extrêmement rare de voir une femme mentir sur un personnage public autant adulé, sur une chose aussi grave que le viol, avec tout ce à quoi, elle devra s’exposer de la part de ses fanatiques, c’est à dire des insultes, moqueries, menaces de mort comme le vit très exactement Henda Ayari, en ce moment.

Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de femmes qui ont subi des agressions sexuelles ou viols par un proche, un personnage public, à la maison, au travail, à l’école, et autres lieux..mais qui ont gardé le silence. Parce que trop souvent, elles en ont honte ou parce que leur parole est décrédibilisée, ou accueillie avec un discours culpabilisant. Alors je soutiens celles qui ont le courage de dénoncer !

J’ai voulu jouer à la neutralité.

Mais un jour Tariq Radaman a lui-même écrit que quand il y a un problème entre une souris et un éléphant, et qu’on se dit neutre. En réalité on est pas neutre, on est du côté de l’éléphant.

Dans ces affaires, c’est Tariq Ramadan l’éléphant. Il a des millions de soutiens et de fans, pour certains prêt-e-s à tout pour lui. Il a les moyens financiers que ces femmes n’ont pas.

Je suis du côté des faibles, des victimes: ces femmes.

Il est innocent jusqu’à preuve du contraire. Mais ces femmes aussi sont victimes jusqu’à preuve du contraire. Elle ont tout mon soutien.

La justice tranchera.

Halimatou Soucko