Tradition africaine: La mariée qui s’agenouille : symbole de soumission?

Halimatou Soucko
Jan 3 · 5 min read

Note liminaire:

À travers le concept #AskHalimatou, vous pouvez m’adresser vos questions via mon compte instagram. Halimatou Soucko

Si j’estime que votre question mérite d’être partagée, j’y répondrai sous la forme d’un article ou d’une vidéo.

Dans bon de nombre de mariages traditionnels africains, il est demandé à la mariée de s’agenouiller devant ses beaux-parents et/ou son mari devant tout le monde en guise de “respect et de gratitude”.

Une jeune femme africaine m’a écrit concernant sa réticence envers cette tradition et le contre-argument qui lui a été rétorqué: Et les hommes qui s’agenouillent pour demander leur conjointe en mariage, alors ?

Ci-dessous, vous pouvez lire son message et ma réponse à cet contre-argument.

“Hello Halimatou, j’espère que tu vas bien. Je te passe la bonne année également ! J’ai adoré ton texte parce qu’il représente exactement ce que je veux accomplir pour cette nouvelle décennie.
Je voulais t’écrire depuis un moment mais j’ai jamais eu le courage on va dire puis je me suis dit « Nouvelle année ! On change d’habitude ».
J’ai eu un débat avec un de mes proches sur le fait que ( je pense que tu connais ) les femmes dans nos traditions africaines lors de leurs mariages sont « obligées » de s’agenouiller devant leurs beaux-parents pour symboliser le respect/gratitude (enfin je crois) aux aînés.
Le débat était que je trouvais que y’a d’autres moyens pour exprimer ces sentiments là envers des personnes sans avoir à se baisser (l’acte de montrer que tu es plus haut que moi). Surtout que les hommes ne le font pas eux et que pour moi c’est un symbole de « soumission » ( c’est fort mais je ne trouve pas d’autres mots)

J’ai bien sûr posé la question à savoir si lui (en tant qu’homme) était disposé à le faire. Bien sûr la réponse était négative parce que je cite « Je suis un homme ».
Bref le contre argument a été pourquoi alors je trouve normal (mignon) que les hommes se mettent à genoux lorsqu’ils font leurs demandes en mariage. Est-ce que du coup c’est mon ego qui parle lorsque je trouve qu’une femme ne devrait pas à s’agenouiller pour montrer du respect ?”

Ma réponse:

Bonjour chère soeur,
Enchantée de faire ta connaissance et ravie de te lire.
Oui je vais bien, j’espère que toi également, tu te portes à merveille.

Je suis ravie que mes voeux de nouvel t’aient fait écho.

Tu ne t’es absolument pas trompée, et le mot n’est pas du tout fort. Cette injonction faite aux mariées de s’agenouiller devant leurs beaux-parents le jour de leur mariage est bel et bien un symbole de "soumission" qu’il convient de remettre en question, comme tu l’as fait.

Des hommes africains lucides et respectueux des femmes comme l’activiste et journaliste pro-féministe Solomon Buchi se sont même exprimés publiquement contre cette tradition, en disant qu’ils étaient fermement contre le fait que leur future épouse fasse ce geste de soumission.

Et certaines femmes africaines comme la désigner et vlogueuse Eniola Hu ont déclaré publiquement avoir refusé de s’adonner à ce geste, lors de leur cérémonie de mariage, comme on peut le lire dans le tweet ci-dessous

Comme tu l’as si bien souligné dans ton message, c’est dans un seul sens. Personne ne demande à l’homme de se mettre à genoux devant les parents de son épouse ou devant son épouse, à un moment de la cérémonie de mariage.

La question annexe : Et les hommes qui se mettent à genoux pour demander la main de leur dulcinée, alors ?

Comparaison n'est pas raison.

1) Premièrement, quand un homme se met à genoux pour demander la main de sa conjointe, c’est de son propre vouloir, c’est lui qui décide de le faire en âme et conscience. Ce n’est pas une injonction dans la société africaine. Personne ne l’oblige et personne ne lui en voudra, s’il ne le fait pas.
La symbolique est différente.

2) Deuxièmement, quand un homme demande sa bien-aimée en mariage. Il n’est pas toujours sûr qu’elle dira oui. (Elle n’est peut-être pas prête) De ce fait, c’est un risque qu’il prend. Il peut essuyer un refus.
Et considérant que les hommes ont souvent un égo fragile, de par leur singulière sociabilisation: en se mettant à genoux, inconsciemment ils essaient de maximiser les chances pour que leur demande soit favorablement acceptée. (Me voir à genoux, va davantage l’émouvoir et ça va induire plus facilement son "Oui")

Donc, insidieusement, la plupart des hommes se mettent à genoux dans leur propre et unique intérêt.

3) Troisièmement, quand un homme et une femme font le même geste, cela n’a pas toujours la même portée et charge philosophique.
Pourquoi?
Tout simplement parce que les hommes sont des dominants, c’est à dire que le patriarcat leur a arbitrairement accordés tous tous les droits, toutes les libertés, toute la dignité au détriment des femmes. Du simple fait, que ce sont des hommes.
De ce fait, quand un homme se met à genoux, il y a son aura de dominant qui fait de cela malgré tout, quelque chose de mignon, de merveilleux.
Tandis qu’une femme pour le même geste, creuse davantage symboliquement, et tristement sa condition de dominée dans la société, de soumise à l’homme et ce qui se rattache à lui. Et briser cette condition de dominée, revient nécessairement à briser tous les symboles qui la maintiennent ou confortent. Et cette tradition qui enjoint les femmes à littéralement courber l’échine devant certaines personnes, le jour de leur mariage, est clairement l’un de ces nombreux symboles.

Halimatou Soucko

    Written by

    Fondatrice et présidente de Féministes Sans Frontières |Créatrice de contenu écrit, audio et vidéo |Artiste |#multipotentielle |

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade