Flying Tractors, version française non sous-titrée

Mathoux à Aubière

METTEZ LE MATHOUX DANS LE MOTEUR DU TRACTEUR

Qui ne connait pas les Flying Tractors (https://myspace.com/flyingtractorsofficiel/music/songs) ? Uniquement les ignares et les incultes. Ne manquez pas ce rendez-vous avec les plus disjonctés de tous les artistes paysans de Clermont Ferrand: ils n’ont pas inventé le maréchal, mais ils sentent bon la bière à Aubière. https://www.youtube.com/watch?v=oEPfAAj3gpw&index=2&list=RDX-nn-OPtIfE

Attention il mord

Qui n’a jamais vu ou entendu un vol de tracteurs, naturellement volants, passer au-dessus d’une église d’Auvergne ou d’un château fort en ruines du Massif Central ? Uniquement les gens qui ne savent pas que la vie c’est dehors et pas dedans, c’est dans la nature et pas dans leurs lits, c’est les bras ouverts à tout ce qui vit dans le monde et pas les doigts fermés et crispés sur leur bout d’andouillette de 15 centimètres avec lesquels il ne feront jamais une andouille de deux mètres, comme le père de De Gaulle. Onanisme assassin ! Laissez les vivre que diable ! Chacun de nos « somes » (de nos hommes ?) de couleur, vous savez les chromos chromiques et chromatiques, a le droit à l’aventure et à rencontrer l’ovule de son choix, dans une botte de foin dans la salle de bain.

Et ne voilà-t-il pas que ces Flying Tractors que j’ai dû entendre à Mauzun lors d’un festival de clowns arrêtent de se masturber stérilement le citron et l’un d’eux, un transfuge j’imagine, au nom prédestiné, se prend pour un félin malin, un mathoux à griffes, le Laurent, et il se lance tout seul dans l’aventure de l’écriture, chromatique j’imagine pour que cela sente bon la peinture. Et il imagine un Parisien déraciné de son quartier totalement pavé et galeté et il vous le transpose en Auvergne comme s’il n’était qu’une vulgaire patate plantée à dix centimètres de profondeur dans un jardin du côté de Montferrand.

La chanson comme un match de ryugby

Il est sûr que cet apprenti jardinier qui a oublié que la terre ne donne que ce que les tracteurs la défoncent nous entraine dans une histoire sinon sanglante du moins glauque qu’il décrit, notre chat sauvage en ces termes :

« Tristan est un séducteur compulsif et torturé, un spécialiste des amours contrariées. Depuis son adolescence, il fraye dans la capitale comme un poisson dans l’eau jusqu’au jour où une rencontre tourne au cauchemar. Obligé de quitter Paris en urgence, il est muté à Clermont-Ferrand. L’adaptation à la vie provinciale est délicate pour ce citadin insensible aux charmes de la nature. Ses nouveaux amis issus de la communauté des gens du voyage sont tellement particuliers. Sans parler de son voisin motard irascible et barbu… SORTIE été 2017. »

Il ne manque plus que Yseult, et la grande histoire d’amour, de viol et de trahison sexuelle et sensuelle peut commencer. On est au plus profond de l’horreur médiévale de je ne sais quel Roi Louis ivre mort et pourtant bandant comme un âne.

La fille du coupeur de joints, https://www.youtube.com/watch?v=jiKYhvpBgpw&index=6&list=RDX-nn-OPtIfE

Mais les amours féodales ne passent pas toutes seules dans notre société de consommation. Encore faut-il se crowdfunder et notre Félin Malin nous révèle de pot aux roses et vous êtes les roses de ce pot de fleurs : « Je vous sollicite à nouveau pour souscrire à mon prochain roman SOUS PRESSION, un thriller de terroir qui va bientôt paraître aux Editions Revoir. Seulement, il me faut une centaine de préventes pour lancer les rotatives. » Si vous croyez que je vous mène en bateau, vous avez tort car en fait je vous mène en cageot et vous pouvez vérifier que mon information est directement tirée de derrière les fagots, là où justement je planque mes cageots de courgettes et de piments forts du Chili, ou du Pays Basque si vous voulez rester Européen. Plus d’infos à www.cageot.jimdo.com.

Je ne me dois d’ajouter qu’une seule note de l’auteur qui me rend un peu frigide, on disait couille molle de mon temps en Bordeluche, car cet auteur s’imaginerait-il qu’on perdrait du temps à vouloir le psychanalyser? Pourquoi pas aussi par-dessus le marché et en prime gratuite . . . bôf quoi au juste, peu importe ?

Tracteurs volants, plus forts que les oies sauvages

« Note de l’auteur : Je voudrais mettre à l’aise les futurs (res) lecteurs (trices) de ce roman. S’il est écrit à la première personne, il ne repose en aucune manière sur mon vécu. Contrairement au personnage de ce récit, j’ai des parents aimants et attentionnés, mon épouse est formidable et mes amis sont tout à fait fréquentables. »

Peut mieux faire, mon frère, et franchement nous n’en avons rien à cirer — et vous savez ce que cirer veut dire — que vos amis prennent une douche tous les deux jours, se parfument comme le Roi Soleil et soient des amours mignons comme des petits marquis au lit de Molière un jour de banquet à Auteuil (voir Jean-Marie Besset pour les détails en perversité).

Juste un peu passé

SOUS PRESSION de Laurent MATHOUX

En précommande : 15 €

COUPON DE RESERVATION (à renvoyer par la poste accompagné d’un chèque à l’adresse ci-dessous)

Nom ………………………………………………………………………………………………………………………

Adresse …………………………………………………………………………………………………………………

Email …………………………………………………………………………………………………………………….

Nombre d’exemplaires (minimum UN) …………

Ci-joint mon règlement de ……………. €

(Pour une expédition à domicile, rajouter 4,90 €)

A retourner à

Laurent Mathoux

3 rue Bayard 63170 Aubière

EMAIL tractors007@aol.com

Ciel Windows dans ce cul de four roman

Dr. Jacques COULARDEAU,

Psychothérapeute d’engins motorisés

Aussi connu comme Pompagrattons

Mais uniquement pour les Maréchaux

Mauzun, Château féodal en ruine