L’Homme bouleverse plus que jamais l’équilibre terrestre

C’est une étude de la revue Nature qui le dit. Le réchauffement climatique provoqué par l’impact des activités humaines pourrait bien retarder la prochaine ère glacière, une catastrophe pour la Terre…

Le réchauffement climatique et l’impact de l’Homme sont intimement liés. Si tout le monde est d’accord avec ce constat, peu d’entre-nous ont réellement conscience des retombés de ce fléau. Pourtant, c’est un fait. Notre situation climatique actuelle pourrait selon cette étude, retarder de 50 000 ans la prochaine ère glacière. Si un tel retard se confirmait, ce serait potentiellement la plus longue période interglaciaire dans l’Histoire de la Planète Bleue. Un désastre pour son équilibre.

Cet équilibre parlons-en justement. Les ères interglaciaires durent normalement entre 20 000 et 30 000 ans. Attendre 50 000 ans supplémentaires reviendrait à sauter un cycle glacière entier. L’anthropocène, cette période qui illustre l’influence de l’Homme sur les processus terrestres aurait débuté, selon certains scientifiques, dès la révolution industrielle. Les quelques 500 gigatonnes de carbone versées dans l’atmosphère par l’humanité en sont évidemment les causes. Un fait qui admis à l’unanimité par les scientifiques. Andrey Ganopolski le souligne d’ailleurs : « il est stupéfiant que l’humanité puisse influencer ainsi les mécanismes de formation de la terre. ».