Pensées pour cette Primaire, et pourquoi je soutiens Bruno Le Maire

Demain, c’est le 1er tour de la Primaire de la droite et du centre. Cela vous vaut un joli pavé textuel de ma part ;)

Quelle que soit votre opinion, votez. Pour ma génération, inutile de re-préciser que l’issue des élections nous affectera directement au moment où nous prendrons notre indépendance (travail, impôts)
La probabilité que le résultat de cette primaire façonne celui de la Présidentielle 2017 est forte. Ce vote est ouvert A TOUS, pas besoin d’être encarté auprès d’un quelconque parti. Ce n’est pas encore la présidentielle mais c’est tout aussi important. 
Vous avez le pouvoir, votez par conviction à ce premier tour, et balayez cet argument du “vote utile”. Ne vous faites pas dicter votre vote par les journaux, la télévision, la radio. Ne soyons pas un peuple moutonnier dont les convictions fluctuent au gré des enquêtes d’opinion dissonantes.

Deux mots sur mon engagement, mon premier en politique : j’ai choisi de soutenir Bruno Le Maire (ou BLM pour les intimes) car j’estime que c’est le candidat le plus crédible, le plus à même de tenir ses engagements. Après des décennies de politique “de papa”, de nostalgie des Trente Glorieuses, de déconnexion du monde tel qu’il est aujourd’hui, j’estime qu’il est le meilleur compromis entre expérience et innovation pour cette primaire.
Il a 47 ans, a été secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes et Ministre de l’Agriculture. Il est d’ailleurs très apprécié des agriculteurs pour son travail au ministère

Face aux magouilles que l’on connaît, il publie ses comptes en toute transparence. Opposé au cumul des mandats, il se l’applique d’abord à lui-même : exemplarité. Il est intègre, pour rappel :

..n’a aucun démêlé avec la justice : c’est d’ailleurs le seul à proposer de montrer le casier judiciaire pour toutes les élections, là où d’autres seraient gênés.
Il n’est pas dans le circuit depuis un demi-siècle, il n’est pas pourri par le pouvoir. Il ne sort pas un esprit novateur de nulle part en quelques mois “parce que c’est hype”. Faire jeune est peu utile, penser jeune l’est. Et il suffit de voir la place accordée aux jeunes talents dans ses équipes pour s’en convaincre.

Son programme ? Il a pris la peine de rédiger un vrai contrat de mandat. Il n’est pas là pour ajouter une ligne à son LinkedIn. Las des promesses lancées au gré des tendances électorales, il a construit un vrai programme chiffré, détaillé et argumenté avec des propositions fortes (réduction du nombre de parlementaires, RSI, éducation, santé, développement durable…).

A consulter par thématique ici : http://www.brunolemaire.fr/#contrat-presidentiel

Pas du blabla de comptoir au café du coin. Pas du vent.

Ce programme, il l’a conçu avec des gens de la société civile, pas des “experts” des hautes administrations, mais des gens qui vivent dans la vraie vie, sur le terrain. Le terrain justement, qu’il a visité plus de 450 fois depuis 2012 : pour l’avoir vu à plusieurs reprises, il est franc en meeting, et ne se contente pas de s’adresser aux gens, mais vient parler avec les gens. C’est ce que j’attends.

Ancien professeur, c’est l’un des seuls à avoir compris que l’Education était au coeur de la majorité de nos soucis. Il propose la fin du collège unique, et il était le seul à s’opposer à la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem de façon constructive : elle-même l’a dit au cours du débat qu’ils ont eu sur i>Tele ce soir-là. 
Ne pas tomber dans l’écueil de l’opposition “on râle parce que c’est le camp d’en face qui propose” mais plutôt débattre et réfléchir ensemble : mais c’est ça que l’on demande pour notre pays, non?

Il n’incarne pas une droite réactionnaire que l’on entend trop aujourd’hui, et c’est un point majeur pour moi. Certes, il vient d’un milieu religieux plutôt traditionnel, mais il était bien au RDV à Versailles face à La Manif Pour Tous (quelle que soit votre opinion sur ce point précis, c’est un exemple. Soutenir, ce n’est pas nécessairement être d’accord avec tout ce qui est dit !

Le meeting de Versailles en question, où BLM a rappelé ses convictions face à LMPT

Je ne me sentais pas particulièrement “de droite”, et j’estime que ce clivage droite-gauche est trop binaire pour que nous puissions nous ranger aussi facilement dans une case aujourd’hui. Je ne me suis pas encarté car être dans le même parti que certains politiciens me dérange encore : philosophie personnelle moquée parfois, mais je garde ma liberté politique.
Bruno Le Maire n’est pas un super-héro, mais c’est le meilleur choix selon moi. Je ne suis pas sectaire, je ne suis pas un fanboy, je ne suis pas brainwashé : cet engagement est réfléchi. Il m’a motivé davantage à me bouger pour faire changer le statu quo en France. Et quel que soit le résultat, je serai toujours motivé par cette idée.
Quelle que soit votre opinion, bougez-vous !

Bref, revenons à demain. Pour trouver le bureau de vote près de chez vous, c’est par là : http://www.primaire2016.org/ou-voter/
Si vous avez des questions, je suis là en DM. Et même si on n’est pas d’accord, on peut discuter et ça va bien se passer, promis.

PS : merci aux équipes #AvecBLM avec qui nous passons de bons moments pendant cette campagne, même si j’ai dû poursuivre mon engagement à quelques milliers de kilomètres de la France !