10 astuces pour optimiser son budget d’acquisition client

Pierre Dmidyar, fondateur d’Ebay a déclaré : “nous avons enfin la technologie qui pour la première fois dans l’histoire humaine permet aux personnes de maintenir réellement des connexions riches avec beaucoup plus de personnes”. En fait, avec l’avènement du marketing digital, de nombreux supports, outils, canaux émergents pour aider une entreprise, un e-commerçant à toucher de plus en plus de clients différents…et ce, avec des coûts maîtrisés et raisonnables :-) En plus, nous allons ici vous livrer 10 astuces — et plusieurs outils — à mettre en place dès aujourd’hui, pour faire décoller vos ventes ! Et toujours avec le même objectif : l’optimisation de votre budget d’acquisition client.

Afin d’optimiser votre acquisition client, nous allons vous livrer 10 astuces — et plusieurs outils — à mettre en place dès aujourd’hui, pour faire décoller vos ventes et soigner le recrutement de nouveaux clients !

  1. Envoyez votre newsletter pour avoir 73% de chance d’augmenter vos ventes

Pour commencer, l’emailing. Selon Sarbacane, une des solutions leaders emailing en France, l’’emailing est “une démarche de marketing direct qui consiste à envoyer du courrier électronique à plusieurs destinataires d’une base de données en même temps de manière ciblée.”

Le premier levier d’acquisition que vous ne devez pas négliger c’est l’emailing. C’est même en septembre 2017, selon Webmarketing-com, “l’action de marketing digital la plus rentable”.

  • Depuis “sa création en 1971, l’email reste l’élément avec le retour sur investissement (ROI) le plus élevé parmi toutes les actions de marketing digital”. Et avec plus de 269 milliards d’emails envoyés chaque jour, l’emailing se porte même très bien !

En plus, l’emailing peut s’effectuer sous plusieurs formes : par exemple, sous la forme d’une newsletter mensuelle, une annonce pour une nouvelle offre, un relais vers votre plateforme, une relance pour d’anciens clients…

  • A retenir : 73% des e-Commerçants observent une hausse de leur CA suite à l’envoi d’une newsletter.

Voici la marche à suivre :

  • Première étape : choisir sa plateforme (Mailjet, Sarbacane, MailChimp, Sendinblue…)
  • Deuxième étape : constituer une base de données emails réfléchie
  • Troisième étape : personnaliser et créer de l’action à partir de l’emailing :)
  • Quatrième étape : envoyez et analysez vos résultats !

Quelques conseils :

  • N’oubliez pas, avant envoi tester le rendu de l’email sur plusieurs types de messageries (yahoo, gmail, outlook etc.)
  • Ajoutez des boutons de partage vers vos réseaux sociaux à la fin de votre emailing
L’américain des campagnes emailing marketing vs le français

Aussi, si vous n’avez pas tous les contacts souhaités, nous vous recommandons Prospect.io :

Prospect.io est un plugin qui s’ajoute à votre navigateur web afin de trouver facilement des adresses emails de contacts !
  • Et par extension, l’utilisation de Prospect.io combinée avec Facebook et LinkedIn, vous permettra très simplement d’augmenter considérablement votre base emailing et clientèle, avant de lancer de nouvelles campagnes emailing et des offres commerciales ! Croyez-nous c’est à tester ;) ! Nous reviendrons sur la puissance des réseaux sociaux…
  • Outils : MailChimp, SendinBlue, Prospect.io.

Enfin n’hésitez pas non plus à consulter les blogs de ces outils pour apprendre, par exemple, à segmenter votre base de données :) !

2) Optimisez votre référencement pour toucher les 82,7% des français qui achètent en ligne

Le SEO — Search Engine Optimization, soit l’optimisation pour les moteurs de recherche, regroupe l’ensemble des optimisations réalisées sur un site internet qui permettent à celui-ci d’apparaître dans les premiers résultats naturels sur les moteurs de recherche. Il s’oppose au SEA, le référencement payant.

Concrètement, lorsqu’un internaute saisit sa requête sur Google, des résultats s’affichent. Le SEO contribue au bon positionnement d’une page web sur les moteurs de recherche. Ces positions sont les « résultats naturels », c’est pour cela qu’on parle de référencement naturel. En opposition, si un annonceur paye pour positionner sa page web sur les moteurs de recherche, il s’agit du référencement payant ou SEA. Le SEO n’est pas seulement un objectif mais un ensemble de techniques et de moyens mis en place.

  • Fabriquer des contenus pertinents permet de booster votre SEO et d’élargir votre base de contacts.
  • Etude de SEMrush (2018) : les méthodes les plus efficaces e-commerçants dans différents pays : renforcer votre SEO en utilisant une approche stratégique.

Trois domaines constituent le SEO : le rédactionnel, le netlinking et la technique. Lorsque les robots de Google naviguent sur les pages web, des points techniques sont nécessaires pour optimiser leur navigation.

Une expression désigne la corrélation des trois domaines constitutifs du SEO avec le pourcentage de chaque pilier « 10/30/60 » soit 10% de technique, 30% de rédactionnelle, 60% de netlinking.

Comment optimiser son SEO en 2018 :) ? :

  • Pensez mobile
  • Adoptez le HTTPS
  • Faites du référencement local
  • Faites du référencement vidéo
  • Place au SXO (Search Experience Optimization). Soit l’expérience utilisateur.
  • Outils : SEMrush, Ahrefs, WebMeUp, Webpage Test…

Le SEO (référencement naturel) et la publicité en ligne sont des moyens populaires pour optimiser son budget d’acquisition client.

3) L’automatisation de votre service client avec un ‘chat live’ fidélise 72% de vos consommateurs

Le service client par messagerie instantanée des hôtels Hyatt — FB Messenger

Avec l’émergence des réseaux sociaux et du web, on cherche de plus en plus à automatiser et à améliorer l’expérience, non plus simplement client, mais également utilisateur. C’est ce qu’on appelle l’UX. D’où l’émergence de messageries sur les réseaux sociaux comme Facebook Messenger ou les messages privés sur Instagram et Twitter ; mais également et surtout l’instauration des chat live. Vous savez, ces fenêtres de discussion qui s’ouvrent en bas à droite sur votre site web ou votre Page Facebook préférée ? :)

  • 12 outils pour installer un live chat sur votre site :
  • Olark
  • iAdvize
  • Watcheezy
  • LiveChat
  • Zopim
  • Userlike
  • Kayako
  • WhosOn
  • Zendesk
  • Tawk.to
  • Pure Chat
  • My Live Chat
  • LiveZilla

Pour aller encore plus loin, la startup ‘Botmind’ travaille avec certains des outils précités et y insère la dimension d’intelligence artificielle à ces live chat pour maintenir une vraie interaction client dans les créneaux horaires pour lesquels personne ne serait derrière le clavier. 
Exemple : Réclamation sur une commande livrée à 4h du matin. La technologie ‘Botmind’ permet de prendre le numéro de commande, le nom du client et de les stocker pour que ce soit traité à l’aube par les premiers arrivants !

  • Econsultancy, a découvert en 2018 que “73% des consommateurs sont satisfaits de leur expérience live chat”.
  • Outils : Typeform, Facebook Messenger, WhatsApp

4) Brand content : 75% de retours positifs suite à la création de contenus uniques et variés

Une fois que vos réseaux sociaux sont implantés, qu’ils fonctionnent… il faut nécessairement en permanence créer, diversifier, adapter ses contenus. Selon sa cible, la saisonnalité, les nouveautés et les objectifs de vente et d’acquisition. Tester de nouveaux supports, devrait vous permettre de toucher de nouveaux clients facilement et très régulièrement. N’hésitez pas sur Instagram à créer des stories, sur Facebook à ajouter de la vidéo, sur Twitter des sondages, ou encore à faire des jeux-concours sur l’ensemble :) !

  • Grâce à internet, le e-commerçant dispose de nouveaux moyens efficaces et innovants pour communiquer auprès de son prospect : réseaux sociaux, vidéos, email marketing, articles de blog, infographies… beaucoup plus variés mais aussi économiques !
La création de contenus, enjeu essentiel pour acquérir de nouveaux clients

Quelques conseils si vous manquez d’inspiration pour créer des contenus :

  1. Créer du contenu co-brandé
  2. Rééditer d’anciens contenus
  • Exemple d’acquisition par le guest blogging

Si vous publiez un article sur le blog d’un autre e-commerçant possédant 1000 lecteurs, alors vous exposez votre entreprise à 1000 prospects. Et si vous avez choisi le bon partenaire, quelqu’un dont l’activité est complémentaire à la vôtre, vous avez une bonne chance de les convertir en clients !

  • Exemple d’acquisition avec du contenu co-brandé

Dans la campagne « Stratos », Red Bull et GoPro ont fait faire une chute libre depuis la stratosphère au parachutiste Felix Baumgartner pour réaliser un contenu co-marqué époustouflant.

Cela fait partie en fait d’un ensemble que l’on nomme l’inbound marketing.

  • L’inbound marketing

Ce dernier levier est également basé sur la présence en ligne des entreprises. Son principe consiste à attirer l’attention de visiteurs en leur proposant des contenus pertinents. Pratiquement, il s’agit de faire venir les internautes sur le site ou les blogs de la marque et de les convertir en créant des contenus qui répondent réellement à leurs attentes.L’avantage, en ce qui concerne le coût d’acquisition client, réside dans le fait que le média utilisé est déjà la propriété de la société. L’entreprise n’aura pas besoin de prévoir de grosses dépenses puisqu’il lui suffit de diffuser des contenus de qualité. Bien sûr, cette approche peut être associée à d’autres techniques comme les campagnes Adwords et le référencement naturel pour plus d’efficacité.

  • Outils : Canva, Photoshop, Crello, Premiere Pro, Pexels, Pixabay…

5) Combinez SEA & SEM avec des annonces qui, a 71% correspondent aux internautes

Le référencement payant, appelé aussi SEA (Search Engine Advertising), est un outil formidable pour faire connaître votre marque. Moyennant des sommes parfois dérisoires, il vous permet de conquérir de nouveaux clients. A l’opposé nous avons le référencement naturel qui fait partie intégrante du SEO (Search Engine Optimization). Mais le référencement payant est aujourd’hui utilisé par beaucoup d’entreprises, y compris vos concurrents. Il faut alors se démarquer.

Google Adwords, votre outil indispensable pour de la publicité en ligne
  • A retenir : 53% des internautes utilisent les liens sponsorisés pour acheter un produit.
  • Etude de SEMrush (2018) : les méthodes les plus efficaces e-commerçants dans différents pays : Reconsidérer vos campagnes publicitaires PPC
  • Utiliser des déclencheurs émotionnels puissants dans vos annonces
  • Outils : GoogleAdwords, Facebook Ads, Myposeo…

Le Search Engine Marketing est le premier canal d’acquisition. 2/3 des marchands en ligne font des campagnes de Search Engine Marketing (Google AdWords, Bing…), ce qui en fait le canal d’acquisition le plus utilisé.

Les plus grands marchands avec un budget SEM important (plus de 1 000€ par mois) cherchent à optimiser leurs taux de conversion et générer des ventes.

Quelques conseils :

  1. Concentrez votre budget SEM
  2. Identifiez un objectif pour votre campagne SEM
  3. Adwords, ce n’est pas que de l’argent, c’est aussi du temps !
  4. Répétez vos campagnes pour une analyse plus approfondie
  5. Avoir quelque chose d’important à vendre et/ou un message impactant
  6. Google Adwords fait partie d’un ensemble, ne misez pas tout dessus !
  • Quelques exemples concrets :
  • Grâce au SEM, une agence anglosaxone, morphsites, a aidé un client à atteindre 30 000 visites par mois
  • TransferWise, atteint un trafic web de 10,000,000 visites, grâce à des recherches organiques
  • La marque italienne Coccinelle a augmenté son traffic international de 25%
  • Booking.com est le numéro 1 sur Google parmi 17m résultats.

Une étude a conclu que seulement 26% des internautes consultés ne reconnaissent pas les annonces Adwords comme des publicités onlines, malgré le label « annonce ». Pour le reste des internautes (74%) qui sont conscients de cliquer sur un annonce, 70% considèrent que la publicité proposée correspond à ses besoins. Le système Adwords est donc très pertinent, mais un travail d’optimisation des campagnes peut être nécessaire !

  • Outils : Google Adwords Editor, Google Ad Preview, Google Keyword Planner, Google Analytics

6) Réduisez par 7 vos coûts par clics (CPC) des ‘social ads’

En 2018, plus de 72% des achats se font grâce à des publications sur les réseaux sociaux !

Une présence sur les réseaux sociaux pour les e-commerçants est aujourd’hui indispensable. Chaque réseau social — Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…sans compter la plateforme vidéo YouTube — a ses spécificités et se prête à différents univers, tout comme vos produits e-commerce !

Il s’agit d’un levier incomparable d’acquisition client car en plus de l’audience significative que vous pourrez atteindre, cela reste encore très abordable…

  • A retenir : l’investissement budgétaire pour les posts sponsorisés et les Publicités réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook Ads…) sont des leviers d’acquisition puissants à adopter et ajuster en permanence
  • Super conseil en plus : utilisez des outils pour optimiser votre prospection/acquisition client sur les réseaux sociaux grâce à des outils ! Par exemple, PhantomBuster ;-)

Quelques conseils à adopter dès à présent :

  1. Promotion croisée sur les réseaux sociaux

Exemple d’acquisition avec la promotion croisée

Vous pouvez, à un rythme définie (une fois toutes les deux semaines par exemple), partager le contenu de votre partenaire, qui en fera de même de son côté. Le contenu à partager peut aussi bien être des liens vers vos blogs respectifs ou des produits de votre e-commerce. Imaginons que vous avez 500 abonnés sur Facebook alors que votre partenaire compte 600 abonnés sur Twitter. En acceptant de promouvoir mutuellement le contenu de l’autre, vous atteindrez potentiellement 1100 personnes au lieu de 500 ou 600 personnes !

  • Le socisalselling

Le social selling ou vente sociale est la démarche qui consiste à utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente…). Par exemple, que l’on puisse directement “Acheter” sur les réseaux sociaux. Notamment Facebook et Instagram…

Si le numérique impacte autant l’univers du marketing, c’est parce qu’il a donné naissance à de nouveaux canaux de communication. Les réseaux sociaux figurent parmi les plus performants. Ces plateformes communautaires tendent à devenir des outils incontournables pour toute entreprise qui souhaitent asseoir sa présence en ligne.

Actuellement, le social selling est la méthode la plus plébiscitée quand on parle de stratégie webmarketing. Cette méthode permet aux professionnels de gagner plus de temps, mais également d’économiser plus d’argent sur leur budget acquisition. Le fait est que les réseaux sociaux proposent un meilleur ciblage et facilitent la relation client. La prospection devient alors plus aisée. La fluidité du parcours d’achat booste les ventes.

  • Outils : Buffer — Hootsuite — Prospect.io — Tweetdeck…

7) Adoptez un CRM pour améliorer votre data client comme 74% des e-commerçants

Nous avons déjà vu l’importance du management de la relation client dans l’acquisition e-commerce. L’adoption d’un CRM va vous permettre d’automatiser et de centraliser ces actions. CRM est l’acronyme pour le terme anglais Customer Relationship Management. Il désigne un logiciel informatique qui permet de gérer la relation d’une entreprise avec ses clients. Toute la subtilité d’un CRM est de placer le client au centre des profits d’une entreprise. Concrètement, un logiciel CRM englobe tous les aspects de la relation client : depuis le profil du client, ses coordonnées en passant par l’historique de ses achats, ses modes de paiements, mais aussi les opérations marketing et commerciales, le service après-vente, la facturation… Bref, le CRM par définition est un outil qui permet de fidéliser sa clientèle, tout en optimisant les efforts de votre force de vente, vos dépenses marketing et la gestion de vos stocks.

Quelques exemples :

Top 10 des logiciels CRM en France :

  • 1/ Tilkee.
  • 2/ Salesforce.
  • 3/ Pipedrive.
  • 4/ INES.
  • 5/ Zoho.
  • 6/ SugarCRM.
  • 8/ Microsoft Dynamics.
  • 9/ eBazten
  • 10/ YellowBox CRM

8) Gagnez plus de 1000€/mois en mettant en place des programmes d’affiliation

L’affiliation sur Internet est une technique e-marketing permettant à un site web annonceur de promouvoir ses produits ou ses services en proposant une rémunération à d’autres sites web éditeurs (affiliés) en échange d’un apport de ventes, d’inscriptions ou de trafic.

Comme le souligne une enquête du collectif de la performance et de l’acquisition en 2012, l’affiliation permet aux éditeurs de sites et aux blogueurs de générer des revenus confortables de manière durable dans le temps, 43 % des répondants gagnent plus de 1000€ par mois grâce à l’affiliation. L’affiliation est également un moyen efficace d’accroître la visibilité de son site sur les moteurs de recherche en générant du trafic qualifié grâce à la notoriété des annonceurs.

  1. Mettre en place un programme d’affiliation :
En tant que Marketplace, Amazon utilise le marketing d’affiliation
  • Exemple d’acquisition par le marketing d’affiliation

Le partenaire A a accepté d’obtenir une commission de 20% sur le coût d’un produit chaque fois qu’il initie la vente de ce produit.

Avec cette commission comme incitation, ce partenaire sera maintenant plus disposé à promouvoir votre produit à travers tous les outils marketing à sa disposition.

Les programmes d’affiliation et de parrainage sont le bouche-à-oreille version e-Commerce.

Quelques conseils :

  1. Développez l’audience de votre site internet
  2. Travaillez sur le taux de clics
  3. Travaillez sur les taux de transformation
  4. Ajustez le nombre de liens affiliés
  5. Modulez votre écosystème numérique
  • Outils : le planificateur de mots clés de Google, WebinarJam, hébergement Web LWS, Affilae
  • Plateformes d’affiliation : 1Tpe, Clickbank, Programme Amazon, Tradedoubler

9) Misez sur la recommandation client

La recommandation client, c’est en quelque sorte la quête du Graal ! Ce moment unique où les clients arrivent un peu comme par magie, grâce à d’autres clients qui les ont conseillés et leur ont suggéré de vous faire confiance. Selon une étude de Texas Tech, sur 100 clients satisfaits d’une expérience d’achat, 83% se disent prêt à la recommander.

Selon les résultats publiés dernièrement par le Boston Consulting Group, « dans un monde de plus en plus digitalisé, le bouche-à-oreille direct (famille et amis) reste la principale source de recommandations » des marques et des enseignes.

Pour obtenir des recommandations, il faut que le client vive une expérience client mémorable et exceptionnelle.

  • Plus de 50% des consommateurs font d’abord appel à leurs amis et familles avant de faire un achat
  • Exemple d’acquisition grâce à un programme de parrainage et/ou de recommandation

Dropbox utilise un programme de parrainage incitatif qui consiste à obtenir plus d’espace de stockage gratuit en invitant un ami à utiliser leur service. La personne invitée reçoit également 500 Mo de stockage supplémentaire.

L’acquisition client qui repose sur la recommandation “sociale” est en plein essor
  • Optimiser son budget d’acquisition client grâce à la recommandation d’achat
  • En utilisant le levier d’acquisition client Jitips par exemple, qui se base sur la recommandation et l’achat social, vous accélérez le bouche à oreilles de vos produits en générant un effet viral et récurrent de vos produits sur les réseaux sociaux tout en maîtrisant votre coût d’acquisition client.
    (Bien comprendre le principe d’achat social dans l’article ci-contre : https://medium.com/@Jitips/de-lefficience-du-parrainage-%C3%A0-la-puissance-de-l-achat-social-ab81ef9b540)
  • Chez Jitips, vos clients recommandent leurs achats à leurs proches qui le recommandent à leurs tours et ensemble ils bénéficient d’un remboursement qui augmente à chaque acheteur supplémentaire.

Résultat : le frère de l’ami de votre client devient votre client !

  • Outils : Jitips, boutons “acheter” des réseaux sociaux, les recommandations sur LinkedIn, emailing

10) 60% de votre communauté est conquise par l’authenticité et la fidélité de vos influenceurs

  • Brand building & marketing d’influence

Le brand building c’est la construction de votre image de marque, c’est la façon dont vous allez être représenté auprès de votre clientèle et quels messages vous allez faire passer. Cela se joint à ce que l’on nomme le “storytelling”, soit le faire de raconter l’histoire de votre marque, sur le web et les réseaux sociaux. Le fait de susciter des émotions par cette histoire, est un levier essentiel pour fidéliser et acquérir de nouveaux clients qui auront entendu parler de votre incroyable démarche !

  1. Utiliser des déclencheurs émotionnels puissants dans vos annonces

En plus des CRM & outils réseaux sociaux évoqués ci-dessus, voici quelques outils à retenir et à tester :

  • Outils : Medium, Scoop.it, YouTube, SocialShaker, Canva…
  • 2017 était déjà l’année de l’influence… alors à l’aube de 2019 je ne vous en parle même pas :) ! Selon une étude Cision de Mars, l’influence est ainsi le 1er chantier des directeurs marketing. 58% d’entre eux le place en tête de leurs priorités pour les mois à venir.
  • Le “marketing d’influence et le marketing de contenu sont dans l’air du temps, alors que la publicité traditionnelle intempestive est largement dépassée”.
  • 70% des consommateurs préfèrent en savoir plus sur une marque, un produit ou un service, grâce à un article détaillé, un avis ou encore la recommandation d’un influenceur.

Grâce à tous ces outils et techniques, vous allez pouvoir largement optimiser votre budget d’acquisition et booster vos ventes grâce notamment à la puissance de l’achat social et du commerce participatif !

N’oubliez pas : “Vos clients sont les meilleurs vendeurs des produits qu’ils achètent” !

Marion, team Jitips