Innov’Azur 2018: une première édition au couleur de l’innovation :

Présentation de la Caisse d’Epargne Cote d’Azur par I. Rodney membre de son directoire.

Innov’Azur c’était un nouveau rendez-vous organisé par la Caisse d’Epargne Cote d’Azur qui s’est déroulé le 05 juillet 2018. Il a notamment permis de rapprocher les acteurs locaux de l’innovation avec ceux du financement. Au programme conférences, retours d’entrepreneurs, pitchs auprès de VCs, Business angels, plateformes de crowdfunding, et bien sûr networking.

Dès le début les bases sont posées : un membre du directoire de la Caisse d’Epargne Côte d’Azur ayant passé suffisamment de temps dans la Silicon Valley rappelle que sur place le fait de porter une cravate est “has been” voire mal vu (nous retirons vite les nôtres !). Pour aujourd’hui “seulement” c’est donc acté, nous serons des néo-banquiers. Car c’est là tout l’enjeux qui a été rappelé: la banque doit aussi évoluer avec son temps, et les start-ups la pousse à sortir des sentiers battus.

La collaboration qui a débuté entre les start-ups et notre banque il y a maintenant 1 an et demi via notre Digital Academy, notre partenariat French Tech, ou encore nos financement au côté de la BPI nous change petit à petit. Et c’est pour le meilleur. Il est clair que nous n’aurions pas pensé pouvoir réunir un pool d’investisseurs venture qui nous font confiance pour un tel événement, ni même célébrer la levée de fonds d’une fintech avec laquelle nous travaillons comme si nous étions des startupers nous même,… il y a encore quelques années. Ces éléments sont autant d’indicateurs positifs dont nous sommes fiers.

Innov’Azur était aussi l’occasion de présenter ce que la Caisse d’Epargne Côte d’Azur est capable de faire avec son dispositif innovation dénommé “Néobusiness”.

Neobusiness c’est un dispositif qui permet pour les projets les plus prometteurs d’être financés, mais aussi de rencontrer des interlocuteurs qui comprennent cette nouvelle économie, peuvent relayer des dossiers à des fonds, et aider à affiner des éléments stratégiques.

Ainsi sur près de 600 dossiers étudiés en moins de 2 ans, nous avons réussi à en accompagner 15 financièrement (dont 33% en seed !) et j‘aime à penser que nous avons su montrer notre soutien pour les 585 autres au travers de nos conseils et de notre écoute. Un vrai défi pour une banque mais les chiffres parlent d’eux même:

Panorama Néobusiness sur la période 2017- S1 2018

Nous décidons ensuite de quitter les chiffres pour continuer la matinée autour des tables rondes. Les promotions d’accélération de la région, les entrepreneurs présents, et les acteurs de l’écosystème local ont ainsi pu profiter des interventions de:

  • David Manjarres -partner chez Seventure-, de Nicolas Heymonet et d’Arthur Bombard -avocats chez Fidal-, et moi-même, autour du sujet “ICO vs VC vs Bank”.
  • Edouard Le goff, CEO de Kinaxia; et Denis Thibaudin CEO de Cintoo, venus témoigner de leur croissance nationale et internationale.
Nouveaux modes de financement, gestion de l’extra-croissance, et développement international : 3 sujets plébiscités par les participants auxquels nos intervenants ont tenté d’apporter quelques éléments de réponses.

La Cote d’Azur conserve ses charmes
Le one to one: l’occasion de faire briller son projet

Par la suite les participants conviés pour les “one to one” investisseurs de l’après midi on pu profiter d’un agréable déjeuner avant de s’essayer au difficile exercice du pitch chronométré.

Un rendez vous très attendu par les start-ups de la région qui mutualise le déplacement et leur accorde un moment privilégié avec les “financeurs”.

Cette proximité est d’autant plus crucial que bien souvent, les porteurs de projet ne savent pas comment établir la connexion avec les fonds (majoritairement parisiens) et les Business angels, ni même sous quel angle présenter le projet. La journée était donc l’occasion de passer de la théorie à la pratique.

Car même si un rendez vous ne déclenche pas de seconde rencontre par la suite ce sont aussi de précieux retours individuels qui sont récupérés lors de ces événements.

L’écosystème innovation de la Cote d’Azur mûrit et avec elle les projets qui y fleurissent. La région a d’ailleurs été la 3eme de France à faire les plus grosses levées de fonds au T1 2018. Il était donc naturel pour les fonds de vouloir s’en rapprocher le temps d’une journée.

C’est finalement sur des sourires fatigués mais ravis que nos invités se quittent mutuellement avec la promesse de se revoir… plus ou moins vite !


Note de fin:

Nous remercions tous ceux qui ont répondu présents pour cette première édition,puisque 86% des conviés ont répondu positivement à notre invitation.

Egalement nous tenons à mentionner que vos retours (tous très positifs) sont grandement appréciés. Il est déjà envisageable de renouveler l’exercice. Dans cette optique n’hésitez pas à m’envoyer par emails vos souhaits et commentaires. Bien entendu n’hésitez pas à partager ce billet ;)

Merci encore d’avoir été parmi nous en ce jour ensoleillé et à très bientôt.