HOME SMART HOME

a new way of life

Débrief du SxSW 2015


Les objets connectés étaient à l’honneur lors de l’édition 2015 du festival South By South West.
Si les innovations présentées sur les stands du
Trade Show (sorte de concours Lépine hi-tech)
ont témoigné de l’effervescence des start-ups du monde entier (faisant directement appel aux dons sur stand pour booster leurs kick-starters), les enjeux actuels et futurs de l’IoT se sont eux débattus dans les salles de conférence du festival.

Parmi les nombreuses sessions traitant de l’IoT sous toutes ses formes et d’intelligence artificielle (IA), voici celles qui m’ont le plus inspirées :

« Home Smart Home: The Future Conscious Home » ☆☆☆la plus visionnaire
« A.I. State of the Union » ☆☆☆ la plus futuriste
« Magical UX and the Internet of Things » ☆☆☆la plus inspirante
« Start with the Things, Not the Internet » ☆☆☆ la plus engageante
« Wearable Tech and Design: Cracking Mainstream Trends » ☆☆
« Humans vs Machines: A Cognitive Revolution » ☆
« Does the IoT Need to Be User-Centered? We Say Yes » ☆

Ainsi, au-delà de l’innovation technologique et des (quasi) infinies possibilités à court-terme, les acteurs s’interrogent sur les nouvelles expériences et services que proposent les objets intelligents et ce que l’IoT et l’intelligence artificielle vont changer dans les usages de demain, en termes de comportements, d’attentes et de services à naître.

Wearables, transports, santé, éducation, entertainment, retail… tous ces domaines d’application ont été abordés au SxSW 2015, mais la Smart Home devance le marché en terme de popularité du public.

Classement des applications IoT par IoT Analytics - Février 2015

Le marché de la smart home devrait atteindre 21 milliards de dollars en 2020 selon une étude de Transparency Market Research, contre 4,41 milliards de dollars en 2014. Les trois segments les plus dynamiques sont la sécurité (pesant, 1,54 milliards de dollars en 2014), le divertissement (systèmes audio et vidéo sans fil) et l’éclairage connecté, selon ce même rapport.

Forte attractivité du public, innovations, démocratisation des usages, retours d’expériences des fabricants, cette édition 2015 du SxSW nous l’a confirmé : la Smart Home se structure et gagne en maturité.

Après 5 jours intentes de conférences, j’ai pu identifier 3 thèmes majeurs du SxSW constituant les enjeux clés pour la Smart Home de demain.

#1 . Context : une communication
plus smart entre l’homme et l’objet

Comprendre

Sans mise en contexte de la demande et de l’usage attendu, un objet est capable d’exécuter des tâches dites « de base », récurrentes et non personnalisées. L’intelligence des objets réside alors dans leur capacité à comprendre le contexte du besoin de l’utilisateur.

Une « contextuatlisation » de l’interaction homme-machine est la combinaison d’informations tels que le moment, l’individu qui effectue la demande, le lieu, ou encore des facteurs extérieurs comme la météo.
La somme de ces éléments vont conditionner la requête faite à l’objet et ajouter de la valeur aux données qu’il va interpréter et restituer, et aux actions qu’il va pouvoir produire en conséquence.

Aussi évident et naturel que cela puisse nous sembler dans une communication entre humains, la capacité à reconnaître un contexte pour une machine fait l’objet de nombreuses recherches en intelligence artificielle et constitue l’un des enjeux majeurs pour ces prochaines années sur l’évolution des objets et de l’IA.
Dessins réalisés par ImagineThink en live pendant l’une des conférences sur l’IoT du SxSW 2015.

C’est de cette « intelligence contextuelle » que peuvent naître de véritables services prédictifs, qui au-delà de capter nos comportements, sont capables de comprendre dans quelle situation ces actions se sont produites, pour pouvoir mieux anticiper nos besoins futurs.

If This Then That

Intelligente et responsable, la maison s’équipe en trackers d’énergie, régulateurs de chauffage, smart lampes, détecteurs connectés et autres installations solaires pour mieux s’organiser, gérer la consommation des différentes énergies et appareils, limiter les dépenses énergétiques et diminuer les factures du foyer.

Mais au-delà de la consommation du domicile, la maison devient également plus smart pour ses habitants. En analysant et restituant les datas des différents objets connectés associés aux habitude et à l’emploi du temps de chaque membre de la famille, les objets peuvent délivrer des services plus personnalisés : programmation, anticipation, prédiction, cette intelligence de nos appareils est possible lorsque les objets communiquent entre eux pour partager leur connaissance et proposer des scénarios d’usages intelligents et sur-mesure, adaptés aux besoins de chacun.

« Put the internet work for you » : IFTTT permet de personnaliser des scénarios d’usages intelligents et automatisés entre les objets de quotidien (ifttt artwork for mike isaac — © shiva kilaru)

L’importance de l’écosystème

Comme nous l’évoquions dans notre billet “Smart Home : le nouveau combat”, pour comprendre les contextes d’usage, nos objets doivent s’inscrire dans un écosystème plus fluide, via des APIs ouvertes et des systèmes de mesure normalisés. Ce besoin de structuration du secteur de la domotique et la nécessaire « normalisation » qui l’accompagne ont alimenté plusieurs débats du SxSW 2015. Car la clé de voute d’une expérience utilisateur sans couture réside en la capacité des objets à échanger leurs données, à interagir simplement et à restituer les informations dans des interfaces mutualisées.

Un enjeu que doivent rapidement relever les fabricants, industriels et start-ups, dans la course à l’équipement des foyers : des fabricants concurrents devront être capable de faire communiquer leurs objets pour coexister dans nos maisons.

HomeKit d’Apple a rapidement ouvert la voie, mais son écosystème fermé aux détenteurs de ses produits limite l’interconnectivité.

En ouvrant sa techno et ses APIs à ses « frenemies », Nest est aujourd’hui en mesure de proposer une véritable expérience fluide entre ses objets et d’autres appareils connectés, via sa solution “Works with Nest”, s’installant ainsi sur le marché comme un écosystème à la fois référent pour les autres fabricants (Philips, Withings, LG, Logitech, Mercedes, Pebble…), et rassurant et sécurisé pour le public.
“Works with Nest” permet aux appareils Nest d’interagir en toute sécurité avec les autres équipements connectés, à l‘intérieur comme à l‘extérieur de la maison, et de créer des scénarios d’usage intelligents.

2 . Care : une smart home
au service de ses habitants

Les objets dont nous nous équipons ne sont plus seulement des outils de gestion. La smart home améliore le confort et la qualité de vie de ses habitants pour mieux les protéger (sécurité incendie, verrous intelligent,…) et pour leurs permettre de s’émanciper des contraintes quotidiennes (réveils, cafetières et autres objets de la vie courante connectés).

Intégré à la solution Works with Nest, August SmartLock est un verrou super smart qui, au-delà du verrouillage à distance de la maison, propose des services malins tels que l’accès sur invitation permettant l’ouverture de la porte aux invités RSVP.

Bienveillante

La smart home veille également sur le bien-être et la santé de ses habitants, en prenant soin d’eux au quotidien : tracking de l’air ambiant, réglage de la température adéquate à chaque instant, suivi de l’alimentation, de l’activité et du sommeil, balances ou thermomètres intelligents, etc. autant de services healthcare qui doivent être interconnectés au sein du foyer pour une prise en compte de l’état de santé de l’individu dans l’optimisation sanitaire de son environnement.

Demain, le diagnostic d’allergies ou de problèmes respiratoires pourrait être corrélé à la qualité de l’air du foyer, qui saurait ensuite se programmer pour soigner ; ou bien la température de l’eau pourrait être auto-ajustée pour une personne souffrant de problèmes de circulation sanguine.

Beddit analyse la qualité de votre sommeil en toute discrétion.

Au-delà des applications d’autodiagnostic, la mise en relation facilitée avec les professionnels de santé et assurances va rendre le suivi des patients plus fluide et plus sur.
Demain, le carnet de santé partagé entre membres du foyer et avec ses proches facilitera la prise en charge médicale, et pourrait permettre de trouver et contacter plus rapidement un donneur en cas d’urgence.

Philips HealthSuite : une plateforme open source qui connecte les patients et professionnels.

De la Big Data à la Smart Data

La gestion et la sécurité des données personnelles étant une préoccupation majeure du public, elle constitue un enjeu de taille pour les marques, tout autant éthique que technique.

Demain, la Smart Home récoltera des dizaines d’informations chaque seconde, et devra les protéger. Ces données pourront être sauvegardées et stockées dans les objets, dans le cloud public, ou via des solutions privées sur des NAS intelligents qui intégreront nos foyers, tout comme le magnétoscope il y a 30 ans ou la Playstation 4 aujourd’hui. Les questions associées à la sécurité des données personnelles serait ainsi partiellement résolue en n’exposant que la Smart Data aux bons objets le demandant au bon moment.

#3. Conscious : une Smart Home
plus émotionnelle

Toujours plus smart, les appareils de la maison vont peu à peu s’autoprogrammer, comprenant et s’enrichissant de nos usages. Cette intelligence artificielle « self-conscious » est l’un des sujets de recherche de sociétés comme Sensai qui travaille sur la singularité des machines, ou encore le très ambitieux projet de Cycorp, qui permettra bientôt aux robots de mieux comprendre et analyser notre monde, grâce à des réseaux de neurones artificiels leur permettant de s’enrichir et d’évoluer en permanence et ainsi créer une communication plus riche et plus smart entre humains et machines.

Jibo , le premier robot social qui fait partie de la famille, est un SVPA ultra personnalisé dont l’interface simule les expressions humaines pour un maximum de compassion. Il pourra répondre à vos question ou lire une histoire aux enfants.

Intégrés à la vie du foyer, ces SVPAs (pour Smart Virtual Personal Assistants) géreront nos agendas, trieront nos emails, programmeront nos tâches, et à mesure qu’ils nous connaitront, ils seront à-même de créer une relation plus forte et plus émotionnelle.

Ainsi, des « robots familiaux » vont s’installer dans les maisons, reconnaîtront nos visages et capteront nos émotions. Comprenant le langage naturel, ils pourront discuter avec chaque membre du foyer de façon personnelle. Une véritable relation va se tisser avec ces nouveaux compagnons conviviaux et sociaux qui partageront notre vie quotidienne comme des membres à part entière de la famille.

Her, Spike Jonze — 2014
Nos softwares seront-il bientôt doués de sentiments, à l’instar de Samantha dans le très romantique film Her de Spike Jonz ?

De la Smart Home au Smart Living
Vers un « Smart environnement »

Home is where you are

La définition de « Home » au sens physique sera dépassée dès lors que les interactions distantes deviendront totalement fluides et instantanées. Centralisation et restitution intelligente de notre activité et de nos datas, autonomie des SVPA, scénarios prédictifs, continuité des usages sur nos wearables, dans nos smart cars, dans les espaces publics.. le « Smart Living » rendra bientôt l’ubiquité possible !

Nous entrons dans l’ère du « Smart Environnement »

Que ce soit en suivant nos comportements et déplacements, en interprétant nos contextes d’usage, en discutant avec nous ou en prédisant nos besoins, l’Intelligence Artificielle sera demain Intelligence Ambiante : les interfaces et objets seront à la fois présents tout autour de nous et transparents, la technologie incarnée s’effaçant peu à peu au profit d’expériences et d’interactions naturelles avec cette technologie ambiante.

The Future Of Smart Things Is Dumb

Le smart environnement de demain tel qu’imaginé par l’agence argodesign : allumer et connecter nos objets du quotidien à la demande pour une expérience digitale intuitive et transparente.

Et si nous passions au
“Smart Way Of Life” ?

Pour conclure, ces innovations et projections laissent à présager de nouveaux modes de vie plus smart et plus simples, la technologie nous libérant de contraintes pour profiter au mieux de temps libre gagné. Il conviendra ensuite à chacun d’exploiter ce temps libre à bon escient, et par exemple cultiver un « smart way of life » pour créer, innover, agir, partager… et imaginer l’avenir.

Et je dirais aux plus sceptiques craignant que l’intelligence artificielle ne déshumanise nos vies futures, qu’ils se rassurent, nous continuerons de coexister avec l’espèce humaine naturelle ☺…

Séverine Dumont, COO @Joshfire


Retrouvez les 10 grandes tendances à retenir du SxSW 2015
par userADgents & Joshfire :
http://www.joshfire.com/fr/blog.html