By Sébastien Descours, un Julien parmi d’autres

Julien
Je suis crieur, votre crieur

Parce que:
- joie
- humain
- transformations numériques mutation sociale
- énergie

Parce que:
- besoin de dire
- besoin d’échanger
- besoin de construire
- besoin que l’on parle des vrais sujets, ceux qui vont être la base du monde d’après. Pas de sujets d’avant.

Je veux raconter une histoire, votre histoire. Avec ses joies et ses craintes, ses angoisses et ses espoirs, ses changements de l’humain et du social, cette générosité et ce lien à l’autre.

Je veux que vous soyez présents dans ce moment rituel. Qu’il ne vous soit pas confisqué. Ce moment où l’on se pose tous les cinq ans pour réfléchir, choisir comment aller de l’avant. Je ne veux plus que cela vous soit confisqué.

Je crois en vous, en nous. En vous peuple politique. Peuple des lumières éclairant un avenir encore obscur. Peuple d’accueil de l’autre riche de la différence. Peuple constructeur de liens et de territoires.

Je crois en vous, intelligents. Sensibles. Infiniment intelligent et sensible ensemble. J’ai une foi sans limites en votre capacité a construire ce monde qui s’en vient. A en faire un endroit respectueux, aimant, joyeux.

Je veux crier chanter danser la foule sentimentale. Je veux conter, vos espoirs et raconter le monde qui va se construire.

Je veux que nous chantions ensemble, que nous dansions ensemble, dans un rythme et une fluidité nés de nos échanges, une harmonie nouvelle. Désirée et construite.

Je crois que la parole est plus efficace que la violence, que comprendre est la première marche, qu’écouter est le premier pas.

J’aime ce monde imparfait que nous avons construit, vivant, complexe, évolutif. Je vaux encore l’améliorer, le respecter mieux, ne pas l’épuiser. J’aime que l’on en prenne soin comme l’on prend soin de toute vie.

Je vais crier vos rêves, vos espoirs, vos colères, vos attentes. Je vais réunir nos intelligences pour aller plus vite et plus loin dans cette construction. Je suis vous. Je suis Julien.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.