La Suisse, dans le top 5 des nations qui ont le plus à perdre d’un Brexit?

Brexit par-ci, brexit par-là, mais bordel ça veut dire quoi? Et plus important, est-ce qu’en tant que jeune suisse, on en a quelque chose à faire?

Donc, aujourd’hui le 23 juin 2016, la population du Royaume-Uni va devoir se prononcer sur un choix historique. Quitter ou rester dans l’Union Européenne. Un vote plus connu sous le nom de British Exit, d’où Brexit.

Mais du coup, quels sont les avantages ou inconvénients pour le Royaume-Uni à être un membre de l’Union européenne? Les Brits doivent-ils vraiment se la jouer solo? Et quels seraient les effets pour nous les suisses? On a fait un tour des arguments des deux camps.

Autre que Harry Potter et la Première Ligue, à quoi ils servent ces Brits?

Avantages Brexit :

1. Frais d’adhésion : Selon Boris Johnson, le Royaume-Uni sauvera jusqu’à £350 million de livres par semaine, environ £20 Milliards par années.

2. Commerce : Sans l’UE, le Royaume-Uni serait libre d’effectuer des accords commerciaux avec les Etats-Unis, la Chine et l’Inde, sans aucune limite.

3. Le Royaume-Uni serait capable de reprendre le contrôle de sa politique d’immigration, jusqu’à aujourd’hui en accord avec l’Union européenne.

Un politicien pro Khaleesi.

Inconvénients d’un Brexit :

1. Le Royaume-Uni perdrait un accès direct à l’économie européenne forte de 500 millions de personnes, produisant environ 25% du PIB mondial, et représentant 45% de ses exportations.

2. Être membre de l’Union européenne fait du Royaume-Uni une destination très attractive pour les investissements étrangers. Selon EY’ attractiveness survey 2015 le Royaume-Uni a reçu quelques 1200 milliards de dollars d’investissement étrangers directs durant l’année 2015.

3. On estime que les lois sur la libre circulation entre membres de l’Union européenne ont créé plus de 3 millions de jobs au Royaume-Uni. Les expats européens ont la cote auprès des entreprises britanniques car ils sont en moyenne plus compétents et possèdent un meilleur niveau d’éducation. 32% des travailleurs étrangers possèdent un diplôme équivalent au bachelor, alors que seulement 21% des citoyens britanniques peuvent en dire autant.

L’ami Branson.

Malgré toutes ces hypothèses, qu’elles soient vraies ou fausses, on ne peut oublier qu’il s’agit d’une toute première et que jamais aucun pays n’a encore quitté l’Union européenne. Personne ne peut donc vraiment prédire ce qui découlerait d’un Brexit.

Aussi important que cela puisse paraître, comment cela nous affecterait-il en Suisse? Autre que Harry Potter et la Première Ligue, à quoi ils servent ces Brits?

La Suisse fait partie du top 5 des nations qui ont le plus à perdre d’un potentiel Brexit.

Un contrecoup économique

Malgré les protections mises en place par la BNS (Banque Nationale Suisse), en cas de Brexit, le Franc suisse devrait se renforcer suite à une dévaluation du Livre et de l’Euro. Et un Franc fort, ça a un impact sur ton porte-monnaie.

Est-ce que les Suisses pourront partir en vacances pour moins cher?

Oui, un Franc fort et une dévaluation du Livre et de l’Euro nous permettront de voyager moins cher. Par contre, les taxes aériennes pourraient perdre en compétitivité en raison d’une zone euro déstabilisée, les prix pourraient donc augmenter. Mais en général, on devrait pouvoir se payer champagne et homard!

Donc, les biens étrangers deviendront aussi moins chers?

Et bien oui et non. Tout dépend de ce qu’on entend par étranger. Les marchandises britanniques et européennes seront moins chères via le taux de change. Donc si tu cherches une nouvelle TV et que les British votent effectivement pour un Brexit, on te suggère de faire un rapide voyage en France pour y chercher ton précieux. L’économie ne devrait pas être extraordinaire mais on imagine bien un rabais de 10 à 15%.

Les suisses travaillant dans le milieu de l’exportation perdront leur travail?

C’est tout à fait possible. Une des plus grandes inquiétudes pour la Suisse vient d’un point de vue économique et des effets d’un Brexit sur le commerce international. Selon l’agence de notation Standard & Poor’s, la Suisse fait partie du top 5 des nations qui ont le plus à perdre d’un potentiel Brexit. Si les exportations diminuent, on imagine un impact sévère sur les entreprises et une possibilité de devoir se séparer de certains employés à cause d’une réduction des chiffres d’affaires.

Et les suisses qui travaillent dans le tourisme, eux aussi perdront leur job?

Malheureusement oui. Un Franc fort aura un impact négatif sur le tourisme en Suisse. Selon l’Office Fédéral des Statistiques, la Suisse en a fait l’expérience durant l’année 2015, la pire année pour le tourisme suisse en provenance d’Europe. En cause, un Franc fort. En moyenne, les nombre total des nuits passées en Suisse par des touristes européens a diminué de 10%.

Effets politiques :

Berne et Bruxelles sont toujours en négociations par rapport à l’initiative sur l’immigration et un compromis doit être trouvé avant Février 2017 si l’on veut respecter la constitution. En cas de Brexit, nous appréhendons une Europe bien trop occupée à tout re-négocier avec le Royaume-Uni et donc un retard d’au moins deux ans sur la question de l’initiative suisse.

C’est essentiellement un des plus gros problèmes, car sans un accord avec l’Union Européenne sur la question de l’initiative, nous ne pourront pas implémenter la nouvelle loi, ni respecter la constitution, et cela laissera la Suisse dans une impasse.

Que t’en aies quelque chose à faire ou non, c’est ton choix. Mais la triste vérité c’est que le futur de l’Union européenne se décide aujourd’hui, et il n’y a absolument rien que l’on puisse faire, à moins que tu sois un citoyen britannique.

Le coin des stars :

La meuf d’Harry elle est pas contente.
La maman d’Harry non plus.
Beckham vote contre.
Magneto a aussi ses raisons.
James Bond ladies and gentlemen.
Bon, ça c’est bonus.

Impressions sur le Terrain

Ce qu’en pensent les étudiants
Like what you read? Give Kapaw a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.