Emmanuel Macron, Marine Le Pen, qu’ont prévu les candidats pour les indépendants ?

A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, penchons-nous sur les programmes des deux candidats en ce qui concerne les travailleurs indépendants. Il faut savoir que le travail indépendant se développe fortement en France (+120% depuis 2007) et représente aujourd’hui plus de 850 000 personnes. Le Régime Social des Indépendants (RSI) est fortement critiqué. Les deux candidats ont développé différents axes de réflexion afin de trouver la solution la plus adaptée.

Emmanuel Macron

Deux grandes idées émergent de son programme :
Pour développer les micro-entreprises (nouveau nom des auto-entrepreneurs), le plafond de cette structure sera doublé pour atteindre 70 000€ par an. En plus, les charges seront supprimées la première année.
Par ailleurs, le Régime Social des Indépendants sera supprimé afin d’unifier la couverture sociale de tous les travailleurs. Les indépendants choisiront de cotiser plus, ou non, pour bénéficier d’une meilleure couverture.

M. Macron prévoit aussi de supprimer les cotisations chômages et d’augmenter la CSG de 1,7% en compensation. Cette hausse de la CSG servira à financer une assurance chômage universelle qui bénéficiera à tous les travailleurs (salariés, travailleurs indépendants, entrepreneurs, artisans…). Par exemple, pour un revenu de 36 000€ net par an un indépendant économisera 500€.

Enfin, M. Macron passera l’impôt sur les sociétés de 33% à 25%, la moyenne européenne.

Marine Le Pen

Mme Le Pen, elle, laissera aux indépendants le choix de leur régime, soit le RSI soit le régime général. Elle opérera une refonte du RSI en le basant sur l’auto-déclaration trimestrielle des revenus. Le paiement des cotisations se fera alors sur la période en cours et non plus en fonction des résultats des exercices précédents. Si on sait que les arriérés contractés lors de la transition vers le nouveau modèle seront annulés, les modalités de la refonte du RSI n’ont par contre pas encore été spécifiées. 
Pour ce qui est des mesures économiques visant à protéger les indépendants, la candidate du Front National s’engage à pénaliser tous les retards de paiement des entreprises.

M. Macron entend la transformation actuelle des modes de travail et cherche a développer la micro-entreprise en réduisant ses contraintes. Mme Le Pen quant à elle, envisage d’améliorer le système existant en sécurisant davantage les travailleurs indépendants notamment dans leur relation aux entreprises.