C’est un portrait bien sévère que vous dressez là à l’adresse des terriennes.
H8ct0r
21

Je vous remercie d’avoir pris le temps d’écrire ce message très intéressant !

Tout d’abord, en me lisant, il faut savoir que je suis quelqu’un de très synthétique, caustique et indisciplinée. Je ne cherche pas le consensus.

J’écris pour toucher, pour faire réfléchir, pour bousculer. Effectivement quand on me lit on peut avoir l’impression que je donne du crédit aux femmes « cérébrales » et que je dénigre « les potiches ».

Mais cette pensée a été écrite après des années d’observation, des années de lectures et d’études civilisationnelles (américaine, française, anglaise) et le message que je veux faire passer aux femmes est celui d’avoir le droit d’être n’importe qui, d’innover, de ne pas choisir la facilité.

Sous les coups de fouets, se cache entre les lignes une ode à la liberté : s’affranchir de tous codes sociaux pour se découvrir.

S’il y a des mots pour décrire la conformité, il y en a peu pour décrire la singularité car il y en a peu qui le sont, singulières.

Quand je regarde autour de moi, je constate que les femmes sont toutes les mêmes ou se réfugient dans une case.

La prochaine fois que vous verrez une femme, demandez-vous, qu’est-ce qui fait d’elle quelqu’un d’unique ?

Ce n’est pas d’être une chef d’entreprise, des milliers le sont,

Ce n’est pas d’être belle, des milliers le sont,

Ce n’est pas de lire en survêtement, des milliers le font

Ce n’est pas de danser en boite, des millions le font.

Vous comprendrez donc que ce n’est pas facile de définir ce qu’est une femme épanouie. Nous ne sommes plus au stade du droit de vote, nous sommes au-delà du droit de travailler et d’être libre sexuellement.

Nous en sommes bien au stade d’exister, et ce, pour les hommes comme pour les femmes, comme vous le soulignez, en dehors et au-delà des simples concepts dont nous sommes abreuvés.

Notre âme a une couleur et comme notre empreinte digitale elle est unique. Nous avons tous une aura et si vous identifiez quelqu’un dans votre entourage qui n’a pas son égal, cette personne a sans doute embrassée son unicité.

C’est avec plaisir que je lirai le livre que vous me recommandez !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.