Plonger dans le labyrinthe

C’est excité comme un oisillon que je partage ma redécouverte d’un des cinéastes les plus intéressants du cinéma français, Jean-Christophe Sanchez.

Après l’absolument sublime Kilomètre, sorte de mélange entre Lynch et Peter Greenaway passés à la moulinette de l’auteur Mark Danielewski (tout ça en mieux), malheureusement introuvable parce que jamais sorti pour cause de droits d’auteur, Sanchez l’injustement confidentiel n’a pas arrêté de bosser.

Sur sa page Vimeo se trouve sa série, en 164 épisodes, appelée La Mer des Sargasses. Episodes de longueurs différentes, diffusés dans le désordre, n’ayant que peu à voir les uns avec les autres, le résultat est toujours aussi beau et populaire, exigent et émouvant, un labyrinthe sensoriel et sensuel comme il en existe peu.

Bien sûr, on peut regarder les épisodes dans l’ordre que l’on veut. Ah, ce que c’est beau.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.