donc nous voici en46 à la fin de la guerre dans le pacifique je rentrai en 6iéme et dans l’adolescence en octobrej’ai vécu en Provence jusqu’en 56 et ne suis revenue définivement ici qu’en 87 parfois je ne savais pas trop qui j’étais et que faire de moi mais ce qui m’a toujours guidée c’était de savoir d’ou je venais et qui étaient les miens avec tous ces récents événements je ne sais comment réagissent mes petits enfants la Marseillaise a é té remise un peu au gout du jour pour nous tous nos chants étaient des credos Dieu patrie liberté la France la Provence par ces temps de guerre étaient sacrés je vais vous en raconté une dernière une fois par an nous fetons notre dame du Peuple c’est dans un église située à l’entrée de la ville là ou au moyen age gràce à la vierge la peste s’est arretée et Draguignan à été épargné superstition ? je ne sais pas mais moi l’outsider je chante toujours avec conviction prouvençau et catouli nouatro fé nouastro fé la mentendren et pourtant je suis anti cléricale allez comprendre… ça veut dire provençaux et catholiques notre foi notre foi nous la maintendrons à un de ces jours pour le moment j en ai assez dit je vous embrasse tous

je suis restée en Provence jusqupas toujours qui j’étais ou la56 et suis partie je suis revenue définitivement qu’en 87