Abérrant

Je ne crois plus en rien,

ni à l’élégance de tes courbes,

ni à l’odeur de ta fureur,

ni aux craintes qui me sied.

La douleur est vive,

presque brulante.

Elle coule, elle s’ecoule au fond de moi,

comme une derniere goutte de ce poison…

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.