Les vacances du futur à La Paillasse !

Si La Paillasse n’a pas pour vocation première d’ouvrir son laboratoire aux plus jeunes, elle a récemment accueilli dans ses locaux des enfants de 8 à 17 ans, autour d’ateliers d’initiation au DIY. Un bilan des plus positifs qui ne demande qu’à se renouveler : prochain rendez vous aux vacances de Pâques !

© Makery, Victor Didelot

Ce lundi 20 décembre a essuyé le retour d’une vague de galopins sur le chemin des écoliers. J’ai croisé bon nombre de mines assombries, le regard empreint de la nostalgie de ces ères fastes de liberté, de promenades, de programmes télévisés et de siestes interminables qui ponctuent l’année scolaire. Mais j’en connais aussi une bonne trentaine qui doivent certainement regarder loin devant eux, par delà les salles de classe et les devoirs maison. Ceux là ont certainement une arduinoboy dans la poche, ou une ligne de codes dans la tête : Pendant les vacances scolaires, ils ont fabriqué le futur à La Paillasse, et quelque chose me dit qu’ils vont avoir un paquet d’histoires à raconter à la récré !

Cette fabrique du futur n’aurait certainement pas été envisageable sans la contribution des résidents de la paillasse et de nos amis les Fabriqueurs pour piloter ces formations :

© La Paillasse

Léopold Lanne et Leonard Gaucher, les deux ingénieurs fondateurs de 3D Celo, ont animé des ateliers autour de l’impression 3D : son fonctionnement, ses capacités, ses enjeux. Les makers en herbe sont sortis de cette expérience avec des connaissances et des compétences significatives, incarnées par l’objet qu’ils ont modélisé et imprimé eux-même pour épater les copains dans la cour de récré.

© La Paillasse

Romain Tourte, le Capitaine de l’autonomie en haute mer, a enseigné les méthodes et les enjeux de la culture d’une microalgue qui pourrait devenir un des éléments clés de l’alimentation du futur : la spiruline. Les participants ont pu découvrir les perspectives étonnantes que proposent le porteur du projet Tamata Ocean, à savoir une armada de navires qui produisent leur propre nourriture sans produire aucun déchet. La légende du Hollandais Volant, ce navire dont le capitaine ne regagne jamais la terre ferme s’est réactualisée devant une dizaine d’enfants enthousiastes.

© La Paillasse

Simon Juif et Antoine Berr, les experts de l’électronique qui ont fondé Lacoolco, ont embarqué la jeunesse à la découverte de l’univers de la conception électronique, de la robotique et des interactions homme-machine. Ceux qui ont eu la chance de participer à cet atelier ont appris les bases de la soudure et programmé leur première carte Arduino.

© La Paillasse

Enfin Les fabriqueurs François Jacob et Grégoire Simmonet étaient aussi au rendez vous, avec une proposition que je n’hésiterais pas à désigner comme la réalisation d’un rêve d’enfant : fabriquer sa propre game-boy. Les plus talentueuses machines à rêver qui ont participé à cet atelier sont reparties avec leur propre arduinoboy, une console de jeu portable faite maison à partir de circuits imprimés.

© La Paillasse

La Paillasse fait partie de ces lieux de recherche qui stimulent l’innovation, et le thème de la fabrique du futur n’était donc pas étranger à ses membres lors de cette prise d’initiative. Une nouveauté parmi les faiseurs de nouveautés nous semble néanmoins mériter pleinement sa place dans l’ouverture de ce rapport : L’innovation, c’est le nouveau, l’inédit, le jamais vu : Mais pour les galopins qui regardent loin devant eux sur le chemin des écoliers, notre jamais vu sera très vite leur déjà vu 100 fois. A méditer avec modération, avant la reprise des prochaines vacances scolaires, ces ères fastes de liberté, de promenades, de programmes télévisés et de siestes interminables…. ou de fabrique du futur, pour ceux d’entre vous qui voudraient à leur tour réaliser leurs rêves de leurs propres mains.

Guillaume Lafon