LE GRAILLON, LA NOSTALGIE À PORTÉE DE MAIN
Aimer la bouffe, c’est plutôt commun. Vouloir en faire son métier, ça l’est déjà moins. Monter un projet à l’encontre de toutes les tendances actuelles, c’est carrément osé. Voici le pari que nous nous sommes lancé, nous, quatre étudiants parisiens issus de régions françaises bien différentes mais avec comme point commun la bouffe, qui tient une place omniprésente.

Un soir autour d’un petit ballon, nous nous sommes partagé nos doux souvenirs d’enfance, et nous avons fait le constat que la plupart d’entre eux tournaient autour de la cuisine … l’odeur, le goût, la vision de ces plats … c’est chaque sens qui est mis en éveil et chaque étape de notre vie se trouve marquée par elle : cette odeur de pain au lait grillé qui te réveillait les matins de vacances scolaires chez tes grands-parents … le goût de la cannelle qui désormais réveillera toujours en toi la nostalgie de cette année d’études passée en Suède, ou ce sourire aux coins de tes lèvres à chaque fois que tu goutes ces PEZ à la fraise qui te rappellent ton premier baiser, tu venais de t’en engouffrer une poignée (à titre personnel, ce premier baiser c’était après quelques tranches de Justin Bridou .. Moui c’est comme ça les quatre-heures en Beauce)

Nous sommes persuadés d’être une foule de nostalgiques vivant dans l’ombre des dictats urbains. Une masse à rêver, devant le Tupperware du dej’, la larme à l’œil, la bave en coin, à ce plat qui réchauffe les coeurs, celui qui te rappelle tous ces repas de famille du dimanche midi avec tonton Michel et tata Nelly, celui qui tache les t-shirts, celui qui se digère lentement mais sûrement…

Nous voulons réchauffer les cœurs.
Nous voulons être initiateurs de soirées authentiques, où le gras, la sauce, et le vin coulent à flot.
Nous voulons vous tendre le bide, béat de satisfaction.

Le graillon s’adresse aux nostalgiques de la bonne purée saucisse et son volcan. L’idée c’est de ne pas faire dans le sophistiqué, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Le chou khale et ses baies de goji, le turbot sur sa mousse de betterave chioggia et autres buddhabowl et puddings de chia, pas de ça au Graillon. Lorsque toutes les tendances culinaires nous mènent vers le healthy et le gluten free, nous prenons le vent en contre-courant et assumons notre goût pour le gras.

Le gras c’est la vie, c’est pas nous qui l’avons dit !

Le graillon, c’est la cuisine de chez nous, chez vous ! Simple, généreuse et à petits prix.

Ce à quoi nous avons pensé :

Aller démarcher les fournisseurs qui permettront aux petites bourses de se rincer le gosier sans se ruiner, concocter par des chefs amoureux des terroirs français et permettre à ceux qui ont le mal du pays de pouvoir les déguster directement à la maison.

Les fournisseurs seront rigoureusement sélectionnés, notre menu est simple certes, mais de qualité. Notre amour de la cuisine s’étend au delà de l’assiette, c’est toute la chaîne de production qui nous importe, c’est pourquoi chaque produit sera issu d’une culture respectueuse de l’environnement, si le producteur pouvait en plus être sympa ça serait cool, on lésine pas sur l’humain au Graillon.

Pour mener à bien notre projet nous recherchons ceux qui ne feront pas les fines bouches, les investisseurs qui aiment se tendre le bide, à l’image de ceux à qui nous avons envie de faire plaisir …

Pour l’amour de la bouffe rejoignez-nous car le Graillon, c’est grassement bon !