Développement et danger de la spiritualité

Toutes les personnes ayant des capacités médiumniques plus ou moins élevées ont un devoir de responsabilité inhérent à leurs dons. Ils doivent se montrer aussi exemplaires que possible et s’en montrer dignes. C’est un cadeau qu’ils ont reçu.

Beaucoup de médiums ont tendance à se croire supérieurs aux autres et à le faire sentir au quotidien. Ils pensent aussi qu’ils sont dispensés de vivre comme tout le monde. Mais ils doivent se rappeler qu’ils ne se sont pas incarnés sur cette planète sans raison et qu’ils ont la tâche et l’obligation 
de suivre la majorité des règles et des lois de ce monde. Le travail et l’enfantement en sont les principaux exemples. Elles sont aussi essentielles 
pour leur propre progression spirite.

Pour les médiums débutants, il est utile de rappeler que la plupart seront tout d’abord tourmentés par les mauvais esprits. Les cauchemars et les “sangsues”, les tocs et peurs inconsidérées seront leurs quotidiens. C’est une étape difficile à dépasser, mais elle est essentielle pour comprendre que ce n’est pas un monde à prendre à la légère.

Pour commencer dans les communications avec l’au-delà, il est ainsi préférable d’appeler son ange gardien ou des proches. L’étape suivante est de reconnaitre les bons des mauvais esprits. Les “bons esprits” auront un langage sérieux et ne vous pousseront jamais à mal agir. Les mauvais pourront au premier abord paraître sensés, mais se révéleront toujours à un moment par leur langage châtié. Ils aiment à se faire passer pour des saints pour mieux vous tromper, mais ils ne chercheront qu’à vous diriger vers une mauvaise voie. Il est important de les faire parler le plus possible, car ils finiront toujours par se trahir. Les bons esprits seront heureux de répondre à nos questions alors que les mauvais se lasseront très vite.

Les enfants et la médiumnité

La plupart des enfants ont un ressenti important de l’au-delà jusqu’à l’âge de 7 ans. A partir de cet âge, cette capacité s’estompe pour lui permettre de mieux s’ancrer dans le monde physique et ne pas le perturber dans son développement personnel. Si les manifestations continuent après 7 ans, c’est souvent la preuve d’un déséquilibre causé par des soucis familiaux ou un choc émotionnel. Incapable de gérer cette période de trouble, l’enfant n’arrive alors pas à gagner en maturité et reste bloqué psychologiquement dans ce stade précoce de la petite enfance. Pour cette raison, les apparitions et les ressentis peuvent perdurer jusqu’à l’adolescence et même après. 
Il est aussi possible que cette situation ne soit pas le fruit du hasard et que ce soit une expérience importante pour l’enfant, lui permettant de réaliser la réalité et la complexité de ce monde. Même dans ce cas-là, il est dangereux de le pousser dans la spiritualité, car l’enfant n’a pas les armes pour lutter contre ce monde. Il est ainsi préférable de l’aider à se développer en tant que personne humaine avec ses obligations et ses devoirs moraux. Sa médiumnité doit passer au second plan et il est essentiel de la laisser progresser d’elle-même.

Like what you read? Give Laurent Guthmann a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.