Les solutions pour progresser

Faire la paix avec les autres

La première étape est d’arrêter d’en vouloir aux gens pour leurs mauvais actes du quotidien. Leurs agissements ont toujours une raison. Ça peut être une douleur éphémère ou une souffrance plus profonde. Il est arrivé à tout le monde d’être contrarié et de le faire ressentir à son entourage. Il existe deux possibilités de réaction dans ce cas. La facile est d’en vouloir à cette personne et de se dire que c’est un imbécile. Il ne fera qu’enfoncer l’autre dans son mal-être et soi-même dans sa prétention. L’autre possibilité est la discussion et de comprendre pourquoi il va mal. Il en sera souvent désarçonné au premier abord, mais au final l’échange permettra de l’aider à supporter ce moment difficile. Les deux parties seront alors gagnantes.

La deuxième étape est de faire sa propre introspection et de comprendre pourquoi les agissements des autres peuvent nous déranger. Lorsqu’on a un problème avec le comportement d’une personne, le véritable souci est uniquement personnel, car il ne correspond pas à nos propres attentes. 
Finalement, tout n’est qu’une question de point de vue. Et nous avons la fâcheuse tendance à croire que le nôtre est meilleur, alors qu’il est juste différent.

Dépasser les difficultés

Il y a deux façons de vivre les moments difficiles. Soit vous devenez une victime, soit vous réalisez que tout arrive pour une raison . La compréhension de ses épreuves est rarement instantanée. Il faut du temps, mais la vie vous fera toujours comprendre la raison. Ne baissez jamais les bras. Le chemin est aussi important que le but.

Penser positivement

Il ne faut pas rester dans une pensée négative. C’est un cercle vicieux qui nourrit notre égo dont il est difficile de s’échapper. La “méthode de Tools” permet de cultiver cette force intérieure :

  • L’inversion du désir : Dire stop à la colère et aimer son ennemi garantit de retrouver la paix intérieure.
  • L’autorité intérieure : Il est important de cesser de se sous-estimer et il convient de cultiver la confiance en soi.
  • Le flux de gratitude : arrêter de ruminer les choses passées. Dire merci aux autres et l’éprouver.

Arrêter de justifier sa conscience

C’est une étape essentielle pour se sentir en paix et progresser. À partir du moment où l’on cherche à se disculper et à blanchir notre conscience, c’est que l’on a mal agi. Notre égo ne fera que nous enfoncer dans ce besoin d’innocenter nos moindres actes ou paroles et de pousser la faute vers autrui ou la société. Dans ses situations, il faut savoir se montrer grand en reconnaissant ses torts et en s’excusant auprès des personnes intéressées.

Faire le bien

La règle d’or est de ne pas faire à autrui ce que l’on ne voudrait pas que l’on nous fasse. Elle s’applique dans toutes les circonstances et ne doit jamais être bafouée. C’est le premier pas vers une bonne évolution personnelle. 
La suivante est d’aider les autres et leurs donner avec ses moyens en agissant sans attente de reconnaissance quelconque et de façon détachée. 
Elle permet en plus d’attirer le bien sur le long terme et elle assure de repousser la majorité des tracas du quotidien.

Montrer l’exemple

Réussir dans cette voie garantit la meilleure progression possible pour notre âme. Il faut en général avoir réussir à dépasser toutes les étapes précédentes pour se sentir à l’aise dans ce domaine. Pour cela, il faut devenir plus grand que les autres et ne pas suivre ou être d’accord bêtement lorsque leurs agissements ne correspondent pas à nos préceptes. Il est facile d’être aimé de tout le monde, mais il est plus difficile de vivre avec notre conscience. Il est conseillé de savoir bien s’entourer et parfois laisser derrière soi certains amis ou personnes de la famille. C’est une étape difficile, mais essentielle.

Pour les relations auxquelles on ne peut échapper, il est utile de ne pas dire aux autres ce qu’ils ont envie d’entendre. On ne fait que réconforter leurs égos et nous enfoncer dans notre propre suffisance.

Ce cheminement de notre comportement envers les autres n’est que le début. Les véritables efforts doivent être aussi dans nos actes du quotidien. 
Être généreux, arrêter de gaspiller, ne pas se mettre en colère, régler les conflits de façon pacifique… C’est un combat difficile et permanent contre ce monde en dépravation, mais qui sera largement récompensé en temps et en heure.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.