Réincarnation et sens de la vie

Le sens de la vie

C’est un thème aussi vieux que l’humanité et tout le monde s’est un jour posé cette question. La philosophie et la science ont toujours cherché à répondre à cet ultime but, mais se sont heurtées à un mur. Aujourd’hui, le sens de la vie prend une connotation insoluble et parfois enfantine.

La spiritualité peut amener un nouvel éclairage dans ce domaine. Si l’on croit à la “réincarnation” et en “l’échelle spirite”, tout prend un nouveau sens. Nous sommes venus naître sur Terre pour évoluer et grandir en tant qu’âme. Il devient alors essentiel de connaitre la raison de cette incarnation et de savoir pourquoi nous arpentons cette planète. La plupart des gens ont toujours su au fond d’eux même cet objectif à réaliser, mais cette intuition a été balayée par l’ignorance de ce monde. Le but est de se purger de nos imperfections et nous avons tous un gros défaut, presque incontrôlable, qui régit notre façon de vivre. Il est la raison de notre présence sur Terre et celui dont on doit absolument se purifier.

Il est temps que chacun redécouvre et réapprenne l’utilité de la vie. Ce n’est pas une sinécure, car elle est remplie de difficultés, mais c’est une chance pour nous de progresser. Il faut savoir accepter les moments difficiles et comprendre leurs finalités. Tout a une raison et c’est là le sens de la vie.

La réincarnation et l’évolution de l’âme

L’échelle spirite” nous dit que toutes nouvelles âmes créées sont des “esprits impurs” au plus bas de l’évolution spirite et que le but de chacune est de tendre vers le degré ultime. Il faut pour cela se débarrasser des nombreux défauts inhérents aux imperfections de l’âme (la jalousie, le matérialisme, l’égoïsme…) et avoir atteint un très grand niveau d’intelligence et de connaissance.
Nous venons donc nous incarner dans un corps matériel pour apprendre et nous dépouiller petit à petit de chaque défaut. Pour cela, l’âme peut, avant une réincarnation, choisir les épreuves qu’elle aura à subir de son vivant. Mais il est aussi possible qu’elle n’ait pas le choix des expériences et des souffrances qui lui seront imposés.
Heureusement, à chaque nouvelle vie, on ne repart pas de zéro. L’esprit garde une empreinte de ses vies précédentes. C’est pour cela que certains sont naturellement épurés de certains défauts. Il est impossible de retourner en arrière et malgré les erreurs on ne peut que progresser ou stagner. Si on n’évolue pas dans une vie, on devra malheureusement en subir les conséquences. On devra recommencer une nouvelle incarnation avec les souffrances inverses des plaisirs dont on a joui dans la vie précédente. Un homme riche qui n’a pas partagé ses biens avec les plus démunis renaitra dans la peau d’un homme pauvre et sans foyer. C’est ce que certains appellent le karma.
Il existe aussi d’autres formes de punitions qui peuvent nous atteindre dès cette incarnation. Les maladies ou les accidents ne sont pas souvent le fruit du hasard. Ils sont dus à des excès que nous avons commis. D’ailleurs, les problèmes récurrents qui peuvent nous arriver au quotidien sont très 
fréquemment des rappels pour nous dire que nous ne suivons pas le bon chemin. On peut donc s’épargner beaucoup de souffrance en faisant le bien 
et en bannissant nos défauts dès cette vie. La progression n’en sera que plus importante.

Like what you read? Give Laurent Guthmann a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.