4 jours de Design Sprint par @klap.io

Une méthode favorisant le travail et la cohésion de groupe:

klap.io organise un sprint de 4 jours le (Re)Bootcamp (plus d’info ici -> http://www.klap.io/bootcamp-design-thinking/), j’ai eu l’opportunité de pouvoir y participer grâce à @vincentdromer et @eliotpizon

Cela a été une super expérience car j’en ai appris plus sur la fameuse méthode et tout cela dans une ambiance très conviviale :)

Le workshop est très pratique et bien organisé avec plusieurs encadrant de Klap. Normalement un sprint se fait avec différentes parties prenantes (Product Owner / Marketing /Customer sucess manager / Developpeur / Designer), ici c’est différent, on n’était que des specialistes marketing et design. Cela peut changer en fonction des sessions et les enseignements sont donc à adapter en fonction des situations futures.

Sprint: How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days

Le Sprint en quelques lignes:

Le format de 4 jours est bien choisi. Cela ne prend pas toute la semaine donc les participants sont concentrés et évitent les téléphones et mail. Parfois certains jours sont plus dense que d’autres et demandent donc de garder sa concentration et son énergie (dormez bien).

L’equipe d’encadrants a mis en place une méthode spécifique avec le choix d’un décideur. Le décideur est choisi parmi les participants. Il a le rôle de prendre des décisions à chaque fin d’étapes. Cela permet d’avoir une autorité pour faire avancer le groupe et éviter la perte de temps. Normalement ce rôle est pris naturellement par le product owner ou le chef d’entreprise.

On apprend beaucoup pendant le sprint par l’expérimentation. On avance étape par étape et outil par outil. La méthode a été éprouvée donc c’est assez satisfaisant d’arriver à un résultat concret en aussi peu de temps.

Les encadrants sont bien sûr réactifs pour la moindre questions sur la methodologie et la pratique. Grâce à leur experience ils nous partagent des exemples et tips bien utiles.

Enfin le travail post-Sprint est intense si l’on veut pouvoir réutiliser et pratiquer cette méthode. Je vous invite donc à bien noter les étapes (photos/prise de notes…). Rester en fin de journée pour les débrief formels et informels est aussi super important !

Le Sprint en detail:

Le sujet: La bibliothèque du futur.

Jour 1: Phase d’Empathie et Phase de Definition

Faire un design sprint de 4 jours oblige à décaller certaines activités sur d’autres jours. En effet le sprint imaginé par Google est articulé autour de cinq journées. La première journée du sprint est donc particulièrement chargée avec deux phases abordés au lieu d’une.

Outils utilisés:

  • How Might We: Créer une problématique
  • Tri de carte: Organiser l’information
  • But à long terme: Poser un objectif pour le projet à long terme
  • Imaginer le pire: Poser les contraintes du projet
  • Parcours utilisateur: Décrire la “journée” vécue par l’utilisateur à l’heure actuelle
How Might We et tri de carte

Ci-dessous plus de détails sur le but à long terme et le parcours utilisateur. Ce dernier nous aide beaucoup à bien décrire l’expérience avant, pendant et après. Enfin grâce à un vote on fait émerger des thématiques qui semblent pertinentes pour les participants.

But à long terme, Imaginer le pire et parcours utilisateur

Jour 2: Phase d’Idéation

On travaille sur l’idéation, la 3ème étape du Design thinking. L’objectif est de créer un service et une histoire autour du sujet (la bibliothèque du futur).

Outils utilisés:

  • Ideation Concept: Imaginer des solutions dans un temps donné
  • Art Gallery + voting: Designer une solution pour le groupe
  • Storytelling : Construire chacun de son côté un storytelling

Jour 3: Phase d’Idéation et de Prototypage

On fini la partie Idéation le matin. Définir un storytelling commun s’avère compliqué. Si il manque des participants c’est difficile de synthétiser.

Par la suite on commence le Prototypage. Le concept est une installation donc le prototype est une maquette. On va créer une nouvelle bibliothèque ou les utilisateurs auront accès à plus de services (espaces de coworking, conférence, salle de lecture…).

A la fin de la journée on test la compréhension du concept avec un premier retour sur la maquette. Aucune modification n’est faite suite au test.

Outils utilisés:

  • Storytelling : Construire un storytelling commun
  • Prototype: Création du prototype en quelques heures pour tester notre concept. Il est à la fois physique et digital, avec des vidéo pour simuler les interactions humaines.
  • Test: Tester son produit/service en quelques minutes

Jour 4: Phase de Test

Au début de ce sprint de quatre jours l’on n’a pas défini de Persona. Cela permet de faire des tests d’une façon très large en interpellant simplement des passants dans la rue.

Après avoir invité les utilisateurs à tester la maquette on note leurs retours en points positif et négatif.

Finalement, on synthétise en groupant les différents retours ce qui permet de voir les points communs entre les utilisateurs.

Pour clore cette dernière journée on fait un bilan. Il est très utile car il permet de définir les prochaines étapes du projet. Les participants ayant investi du temps les informer de l’avancement du projet est aussi une nécessité.

Outils utilisés:

  • Test: Test du prototype avec 5 personnes
  • Affinity diagram: Organisation de l’information
Le prototype physique
Synthèse des tests utilisateurs par un Affinity Diagram

Conclusion

Grâce à l’accompagnement fait par l’équipe Klap tout le monde est satisfait du résultat. On a pu en quelques jours aborder un problème, avoir une solution et la tester. Les tests ont été faits avec des inconnus ce qui nous a aussi apporté beaucoup de nouvelles idées pour des corrections. Le Sprint est vraiment génial pour ça.

Cette méthode est bien cadrée mais parfois certains outils peuvent être durs à comprendre. Il ne faut donc pas hésiter à partager cela pendant le lancement de l’activité ou les débrief de fin de journée.

Finalement, comme on a pu le voir, le sprint est une bonne méthode pour résoudre des problèmes concrets. Elle a réussi à favoriser le travail et la cohésion de groupe en un temps record.