L’audacieux Monsieur Van Pelt

Quand on n’a pas de talent, il faut avoir des idées, lorsque l’on n’a ni l’un ni l’autre, il faut être intrépide. Si Alfons Van Pelt ne fait preuve d’aucune prédisposition pour les affaires ou l’art, il ne manque pas d’audace.

Alfons Van Pelt audacieux jusqu’à l’absurde…

Alfons Van Pelt, de nationalité belge, était jusqu’à l’année passée, le gérant de la société Periflex International Consulting. Cette entreprise a fait faillite. La manière dont elle a mis la clé sous la porte interroge ses anciens employés, serait-ce un dépôt de bilan frauduleux ? Que devient la filiale de Periflex à Singapour ? Personne ne sait. Ce qui est certain en revanche, c’est qu’Alfons Van Pelt cherche du travail avec acharnement. Il fait son autopromotion sur les réseaux sociaux en affichant ses nombreuses compétences dans des domaines aussi divers que variés. L’homme ne connaît pas l’humilité, il s’affiche comme un bon à tout : commercial, marketing, économie, photographie, rien n’est impossible, soyons téméraire. Et, lorsque ce pluridisciplinaire obtient un entretien d’embauche, il s’y rend avec sa Porsche!

Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable…

Dans sa vie privée également, Alfons Van Pelt fait preuve de cran. Il doit son troisième mariage à un site de rencontres spécialisé dans les filles de l’Est. En ses temps troublés en Ukraine, il fallait oser aller frapper à la porte de la guerre pour trouver l’amour. Mais oh, miracle, il ne s’est pas présenté sous le signe du malheur et de l’envie de fuir un pays réduit au chaos. Ce nouvel amour a plutôt fière allure. Il est arrivé sous la forme d’une belle et jeune femme de vingt ans sa cadette. Une histoire de romans-photos : elle blonde et fine comme une liane ; lui accusant le temps, le dos un peu vouté, porte le fardeau des angoisses d’un quinquagénaire. Mais là encore, Alfons Van Pelt a de l’aplomb, il assume ses fantasmes sur son site internet. Sous prétexte d’être un artiste, il met en ligne ses perversions, au lieu de relire le magnifique livre de Romain Gary : « Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable ». Les jeunes femmes qui posent pour lui sont toutes maigres et vulgaires, avec des mouvements de bassins vers l’arrière, au point qu’elles risquent une lordose après deux heures de pose devant l’objectif de l’entreprenant Monsieur Van Pelt.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated LouiseB’s story.