Du numérique au Québec, plan, programme ou principes?
Sylvain Carle
328

Pour alimenter ta réflexion sur les principes d’encadrement de cet exercice, je te partage ces quelques éléments.

La composition de ce groupe et les intérêts que chacun représente ne permettra pas d’adresser les 3 problèmes identifiés de l’écosystème d’innovation au Québec dans ce billet: http://aryane.com/2015/10/23/problemes-de-l%E2%80%99ecosysteme-d%E2%80%99innovation-au-quebec/

1- L’éducation ne fait pas partie du “menu” des discussions. Elle forge autant notre culture d’affaires que notre culture d’innovation;

2- Sauf pour toi, la majorité des autres participants ont des habitudes de gestion des années 1980 même s’ils connaissent une partie des systèmes de 2015. Leur “représentativité /…/très classique et industrielle” ainsi que leurs connaissances limitées en affaires numériques internationales se traduiront par de nombreux angles morts dans l’analyse et les orientations proposées;

3- Sans une compréhension fine des niches de marchés de nos PME, comment peut-on établir des orientations en affaires numériques internationales et locales?

Dans le groupe, il manque quatre représentants importants: Réseau TransTech, développement durable, immigrants développeurs économiques et Chantier de l’économie sociale.

Comme la diversité de perspectives est une des conditions de base pour maximiser la valeur du “crowdsourcing”, des jeunes et des aînés ainsi que des représentants des secteurs culturel et de la santé auraient été tout aussi pertinent à inviter.

Je souhaite que les autres participants soient en mode écoute active de ta vision et de ta capacité d’analyse; non en mode lobbying pour mettre en valeur leur institution respective.

Je souhaite que le groupe ait la capacité d’innover et qu’il n’ait pas été formé pour simplement cautionner des orientations déjà “emballées”.

Finalement, dans un environnement numérique, les données ne sont pas que du carburant pour alimenter les startups, mais un capital qu’il faut chercher à mesurer et à valoriser.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.