Bonjour,
Gabriel Mendez
4

Il y avait effectivement peu de chance que ça soit accessible de l’étranger. Il reste la solution du VPN, ce que je trouve idiot : on paye un service et l’argent ne va pas dans la poche des producteurs de contenu, mais dans un fournisseur de “tuyaux”. Les chaînes pourraient peut-être réfléchir au moins à essayer de récupérer cet argent ; tous les français et francophones n’habitent pas nécessairement dans l’Hexagone.