Mais quand je serai grand.

Tu vas voir. C’est pas très grave que tu me crois pas. Et c’est pour ça que tu dis que j’ai été adopté, que je suis le seul de la famille à ronfler et l’histoire débile comme quoi vous m’avez trouvé dans une poubelle.

Tu rigoles mais moi depuis toujours je le sais que papa c’est pas mon vrai père ni maman ma vraie mère. Parce que quand j’aurai dix-huit ans mes vrais parents viendront me récupérer et j’aurai plus à voir ta tête. Je sais et j’ai des preuves si tu veux, que je suis le fils du roi et de la reine d’un pays bien lointain et bien frais. Je peux pas te dire où c’est mais là-bas il y a pas d’hiver et quand tu passes à table t’as des types qui soulèvent un couvercle à paillettes sur ton assiette —sauf au goûter où c’est buffet à volonté, et on fait chasse au trésor tous les weekends. J’ai quelques sœurs qui organisent des fêtes le soir, et papa il crie jamais ou alors c’est quand il y a des invités et il dit : « ha ha ha, ça fait plaisir de vous voir ! ». Ça se passe comme ça là-bas. Donc voilà dans quelques années pour mon joyeux birthday, ma famille VIP viendra me chercher et à dos de limo, ils me ramèneront à ma maison. Enfin au château, ou une tour bien classe avec jardin-fontaine-terrasse et videur à l’entrée. Toi par exemple tu pourras pas entrer.

Tu dis ouais mais si tes vrais parents sont tellement swag pourquoi ils t’obligent à passer tes dix-huit premières années avec nous à Grosley? T’as pas autre chose à faire de ton enfance, comme apprendre à régner et tirer au javelot ? Mais tu vois justement, c’est là que c’est des malins mes parents, les vrais, parce qu’ils voulaient pas que je sois un petit prince tout pourri gâté qui comprend rien à la vie de ses sujets. Du coup ils m’ont mis dans une famille toute pétée, avec un grand frère bien stupide pour que je vois comment c’est la vie normale. Là tu vois j’apprends comment vous vivez, je suis un espion en mission, stage longue durée immersion totale chez les boloss. Après ça, je serai un super roi aimé de tout le monde, je comprendrai mon peuple parce que je sais ce que c’est de rester coincé à Grosley tout l’été.

Tu me crois, mais tu penses que je suis pas l’héritier ? Peut-être que je suis le fils de l’amoureuse secrète du roi, qu’il valait mieux me planquer le temps que ça se calme ? Oui c’est possible. Ou bien la nuit de ma naissance à l’hosto enchanté, j’ai été kidnappé par une sorcière pour la rançon ou par mon vrai grand frère qui voulait le trône à ma place mais il y a eu un bug, le kidnappeur et la sorcière ils sont morts avant de pouvoir contacter le palais du coup voilà c’est comme ça que vous m’avez trouvé en galère, et vous m’hébergez discrètement. C’est sympa. D’ailleurs je pense que vous touchez une pension pour ça en plus de l’autre. Enfin là visiblement vous avez eu qu’un petit acompte mais bientôt vous serez récompensés pour vos loyaux services et pour votre discrétion. J’ai bien compris qu’il faut pas en parler, Maman elle fait ses yeux quand j’essaie de lui tirer des infos confidentielles.

Sûr que ça fera un peu de peine de la laisser mais au final ça revient au même, dès que je suis majeur je me casse. Quoi, si les autres ils viennent pas me chercher ? Genre ils sont morts ou pire ils m’ont oublié ? Bah oui là c’est chaud j’y avais pas pensé. Mais dans ce cas je pense que je changerai de voie, complètement, déjà si j’ai mon brevet je ferai un CAP. Il paraît qu’à Paris, il y a une option pour devenir éleveur de rêves.


Show your support

Clapping shows how much you appreciated Luo Gu’s story.