Lydia.Arzour.com
Mar 2, 2018 · 4 min read

ho’oponopono des marques sur le web

S’il y a bien une chose que j’ai apprise au cours de mes 17 années d’internet, c’est que l’utilisateur détient le pouvoir. C’est lui qui décide et il ne fera aucun effort à la place d’une marque.

Si, ce qu’il recherche et la façon dont il recherche ne match par avec ce que vous proposez, vous pouvez repasser plus tard. C’est une priorité absolue à mon sens de s’intéresser à ce que l’internaute recherche. Les moteurs de recherchent représentent la 1ére porte d’entrée au web.

Sur Google, 15% des requêtes sont de nouvelles requêtes (500 millions par jour) ! Source : Business Insider.

La puissance du web, le pouvoir de l’internaute est ici matérialisé, tout commence par une recherche (ou termine) ! Je me suis donc toujours étonnée de voir les marques sous-estimer ce laboratoire d’expérience ‘humaine’ gratuit. Si le verbe est la création, alors n’est-ce pas ici que la genèse de toute stratégie digitale doit commencer ? Comprendre comment recherche et ce que recherche l‘internaute ? N’est-il pas le meilleur moyen de créer, inspirer, proposer, répondre par des contenus pluriels (texte, vidéo, message, call to action…) à cet internaute ? Je n’incite pas les marques à recenser tous les mots clés tapés par les utilisateurs, mais d’identifier les modes de construction de cette recherche et la typologie (sous forme de question ?), de rechercher l’intention. Le volume de recherche d’un mot clés correspond aussi à une audience même si celle-ci n’a pas de couleur, d’odeur, de nom, de profil, elle est une expression directe d’une connexion synaptique dans le cerveau d’un humain.

Ma conviction est que nous ne cesserons jamais de rechercher ni de questionner et ceci chaque fois qu’il nous sera offert une boite de requête, cet espace vierge qui invite à l’expression ou alors une boxe posée sur une table de salle à manger en mode “on” qui attend nos instructions. Tant qu’il y aura un espace d’expression, il y aura une expression clé dans cet espace….

Que font toutes le marques tout le temps ? Elles cherchent être aimées tout simplement ! Toute entreprise cherche donc à fructifier cet amour ! Développer son business encore et encore et toujours pour rester en connexion avec ses amoureux ! Pour cela elle doit se renouveler sans cesse et suivre des tendances et/ou les créer. Le contenu produit par une marque est son arme de séduction massive sur le web. D’abord sur les moteurs de recherche mais aussi partout sur le web comme sur Facebook et Instagram. Cette séduction est parfois maladroite et éloignée de sa réalité…Aux marques de toucher les internautes au plein cœur !

Alors que Google enregistre 15% de nouvelles requêtes et modifie l’anatomie de ses pages de résultats pour offrir une nouvelle expérience de recherche (et donc de réponse), Facebook de l’autre côté baisse le reach des pages de 65%. Dans un cas comme dans l’autre les marques sont condamnées selon moi à produire du contenu plus en plus attractif pour atteindre la bonne cible et attirer la bonne audience.

Cette annonce Facebook a provoqué un petit vent de panique chez les marques, toujours condamnées à payer plus pour atteindre leur cible, elles se posent alors maintenant la question de l’orientation d’un contenu. Qu’attendre d’une marque sur Facebook ? Des offres ? Du contenu à buzz ? une relation one to one ? De l’inspiration ? Des promos ? Des idées ?…

Les marques pensaient certainement avoir repris un peu de pouvoir en ciblant les utilisateurs par des publicités mais hélas non ! Dans cet environnement social, l’utilisateur reste encore le maitre de son destin même si celui-ci est pris en otage par Facebook, qui aura tendance à le protéger dans sa bulle. Les marques doivent produire du contenu plus créatif et se doivent de développer davantage de connexion avec les utilisateurs, au travers de groupes, l’autre laboratoire gratuit à ciel ouvert, ou à investir plus sur Messenger et là et/ou à permettre à chaque utilisateur de devenir le quidam de ses dames en proposant un contenu shareable ! Si le reach est en baisse sur facebook, il y a encore de quoi faire sur Instagram grâce aux stories et/ou encore whatsapp (et sa nouvelle application whatsapp for Business). Inutile ici de préciser que nous parlons de l’usage des utilisateurs et que celui-ci concernant ces réseaux est à 80% mobile ? les marques ont-elles seulement compris que le mobile first est bien plus qu’un buzz word, c’est un nouveau « woRLd » qui s’offre à elles !

Le bon message au bon endroit à la bonne personne est d’une certaine manière l’ho’oponopono des marques qui doivent à chaque instant se rappeler que connaître ses utilisateurs, c’est la clé de succès même si cela leur demande de sortir de leur zone de confort ! Les internautes n’attendent que cela, Surprenez-les !

Lydia.Arzour.com

Written by

#SEO BUFF ❤️ since 2001 Managing Director Reprise France — IPG Mediabrands — Digital Business Generator. Tweet about #digital #search #neurosciences