This story is unavailable.

C’est pas si compliqué que ça au final, je vais essayer d’expliquer au mieux!

La vision systémique s’oppose à la vision méchanistique de par l’approche qu’on a face à un problème.

La vision méchanistique (qui est dominante aujourd’hui) essaie de comprendre leur monde par des liens de causalité, de manière micro et isolée.
La vision systémique essaie de prendre plus de hauteur. On essaie de comprendre un système dans son ensemble en estimant qu’un problème ne peut pas se résoudre que par simple de causalité. Au contraire, on estime que l’on doit prendre en compte un plus grand nombre de facteurs.

La vision systémique sous-entend qu’un ensemble de facteurs, dit système de par leur relation ambiguë, à plus de plus valeur que l’addition de ses mêmes facteurs traités de manière isolés.

Là où ça devient intéressant c’est que notre monde est devenu si complexe que la vision méchanistique est dépassée. Par exemple, pour la crise des subprimes, on a négligé la conséquence de ces mesures par un manque de recul. 
Il faut voir la globalisation comme un grand tissu de facteurs. Et ceux qui ont une vision systémique seront en retirer le plus de valeur… Reste à espérer pour le bien :)

Si tu es intéressé sur ce sujet, je ne peux que vivement te conseiller ce livre:
The Systems View of Life: A Unifying Vision par Fritjof Capra. 
C’est une perle :)

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Yann Auffray’s story.