Les écoles de commerce vont-elles disparaître ?
Alexandre Perrier
174

Je pense un peu comme Sérima. Je pense que la plupart des étudiants en ESC sont tout à fait conscients qu’ils paient leur diplôme pour le réseau, pas pour le savoir. C’est triste, mais combien de postes en France sont obtenus par un simple CV? Personellement, je n’ai obtenu de postes intéressants que par contact.

Le thème que tu abordes est très intéressant, surtout concernant la pédagogie.

C’est bien de s’en rendre bien sûr, mais quand on prend du recul on se rend compte que l’ensemble de notre système éducatif est basé sur un modèle qui nous prépare au “monde de l’entreprise”. En gros, une vision bien méchanistique, où l’apprentissage n’est vu que par une transmission de savoir binaire, plutôt qu’une vision systémique qui, comme tu l’as introduit avec l’apprentissage par les jeux, encourage une approche holistique. En gros, on nous prépare à travailler comme si l’économie était identique au 20è siècle où notre carrière était stable au sein d’une entreprise où on apprenait à se conformer. Sauf qu’au 21ème siècle, ça marche pas.

Pour faire simple, c’est un nouveau paradigme qui est devant nous, et comme tout système bureaucratique (comme toutes les ESC), l’adaptation est lente. Ceux qui seront capables de raisonner de manière systémique seront vus comme des aliens dans un premier temps mais seront ceux qui répondront aux vrais problèmes du 21ème siècle. Et ce seront les employés les plus convoités à terme.

Et lorsque le monde de l’entreprise changera, alors les écoles changeront; mais je ne crois pas au sens inverse.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.