Scepticisme et Ouverture

Le but de ce blog est d’aider à remettre en cause ce que l’on connait et la validité des raisonnements de pensée, soit développer ensemble deux qualités: l’ouverture d’esprit et l’esprit critique. Je ne prétends pas connaitre la meilleur méthode ou celle qui marche pour tous, je vous donne juste la fâçon dont je procède.

Dans mon approche, cela n’intéresse pas de simplement de tout remettre en cause, comme réfléchir sur le fait de savoir si nous sommes dans un rêve ou complètement éveillés, comme l’on fait beaucoup : Descartes et Platon pour ne citer qu’eux. Je veux à la place réfléchir sur une remise en cause, “pratique”, de façon empirique, qui puisse être applicable dans le réel et dans la vie de tous les jours et nous permette d’un peu mieux comprendre ce monde.

Je vais d’abord exposer ces deux qualités, qui sont en faite des compétences puisqu’on peut les développer, et comment elles sont liées.

Parlons d’abord de l’ouverture d’esprit, c’est la capacité d’accepter quelque chose, que ça soit une idée ou un comportement, en dehors de son entendement. Cela revient à accepter l’existence du point de vue de l’autre, sans forcément y adhérer, mais à le respecter en tant que tel.

  1. Pour cela, il faut se mettre à la place de l’autre et essayer de comprendre la logique de cette opinion, elle est parfois caché. Cela est je pense la partie la plus compliquée, puisqu’il faire preuve d’empathie et mettre de côté son égo, ce qui est difficile quand notre opinion est à l’opposé de celui avec qui on débat.
  2. il faut faire l’effort de comparer cette opinion à nos croyances et déterminer si nous sommes d’accord avec la personne ou non et dans quelle mesure, nous avons pour cela besoin de l’esprit critique mais j’y reviendrais plus tard.
  3. La coexistance entre la pensé de votre interlocuteur et votre pensé, soit respecter l’avis de votre interlocuteur.

Vous ne sortez JAMAIS d’une discussion sans avoir appris quelque chose, soit une nouvelle perspective ou de nouveaux éléments que vous soyez contre ou pour, cela vous permet d’avancer dans votre réflexion.

Maintenant cette capacité est néfaste, sans esprit critique: accepter la première idée venu empêche une vrai reflexion. Je m’explique, toutes les idées ne se valent pas : entre une opinion venant d’un raisonnement construit, basé sur des arguments concrets et vérifiés, et une opinion se basant sur un raisonnement faux sans arguments réels, il y a une différence. C’est là où intervient l’esprit critique, qui permet de distinguer si l’idée puis le raisonnement a effectivement un intérêt. Il existe deux raisons majoritaires pour qu’une opinion puisse être ignorée :

  1. Soit elle se base sur des arguments complètement faux ou subjectifs (je pense ici par exemple aux propos racistes sur la supériorité d’une population sur une autre population).
  2. Soit un raisonnement qui se base sur une mauvaise logique, ou n’en a pas du tout. La validité d’un argument est plus difficile à déterminer qu’un argument faux.

Mon exposé étant fini, j’espère que les idées vous ont intéressées, comme dit dans le début de l’article ceci n’est que ma pensé, néanmois mes prochains posts seront sur un sujet plus concis et traiterons plus précisement ce que j’ai abordé ici.

Mr. Quang