Le budget de l’Etat devrait en bénéficier à hauteur de 60 milliards de roubles par an.

D’après Republic: https://republic.ru/posts/98662

Le président russe a promulgué cette semaine la loi portant sur l’augmentation de l’impôt sur le revenu de 13 à 15% pour les revenus supérieurs à 5 millions de roubles par an (55 000 euros), après son adoption le 11 novembre dernier par le parlement russe.

D’après l’agence de presse TASS, cette loi, portée par le président russe, a pour objectif de dégager de nouvelles sources de financement pour le traitement des maladies graves, en particulier chez les enfants. Le gouvernement…

La chute « saisonnière » du rouble russe s’est poursuivie pendant la totalisé du mois de septembre et pose de sérieuses questions sur la fiabilité à long terme de la devise russe. La chute va-t-elle se poursuivre ? La banque centrale russe doit-elle, et peut-elle, intervenir ? Éléments de réponse, d’après Forbes.ru

Les raisons de la chute

Spécificité russe, le rouble connaît des fluctuations saisonnières assez régulières. Ces vingt dernières années, son cours a chuté presque systématiquement en juillet-août. Selon les analystes de JP Morgan, la corrélation est à chercher du côté des dividendes aux actionnaires, versées à cette période de l’année. Cette année, la…

La conjugaison de la baisse des prix du pétrole et de la crise du coronavirus forcent la Russie à revoir son modèle économique. Le gouvernement souhaite évoluer vers un modèle plus redistributif, mais les milieux libéraux poussent plutôt une privatisation plus importante de l’économie.

Le gouvernement russe a dévoilé mercredi dernier un programme intitulé « mobilisation des revenus » : il s’agit d’une réforme fiscale, associée à une réduction des dépenses budgétaires, devant compenser les milliards dépensés pour lutter contre le coronavirus et les pertes liées à la chute des prix du pétrole. …

D’après Meduza : https://meduza.io/news/2020/06/04/massovye-uvolneniya-i-dollar-po-90-rubley-eksperty-sprognozirovali-posledstviya-vtoroy-volny-koronavirusa-v-rossii

Les experts du Centre d’Analyse Macroéconomique et de Prévisions à Court Terme (TsMAKP) ont dévoilé trois scénarios potentiels pour l’économie russe dans les années à venir, selon des hypothèses plus ou moins optimistes.

Le scénario principal se base sur l’hypothèse d’un second confinement lié au coronavirus en octobre-novembre 2020. Dans ce cas, les experts prévoient un taux de chômage atteignant les 8 % en 2021, puis retombant à 7 % en 2022–2023. Les salaires réels devraient diminuer de 4,5 à 4,5 % en 2020 et ne recommencer à augmenter qu’en 2023, de 2,2 à 2,5 %…

L’année 2019 a été exceptionnelle pour le marché russe du capital-risque, avec plus de 868 millions de dollars investis dans les startups. L’année 2020 s’annonce sous des auspices bien moins favorables. La pandémie de coronavirus, en mettant en pause forcée de nombreux projets d’entreprises, a considérablement ralenti l’investissement. À quoi s’attendre pour les start-ups russes ?

D’après RBK: https://trends.rbc.ru/trends/innovation/5ec4f11d9a7947042641c0f8

L’état du marché

Les enquêtes réalisées auprès de fonds d’investissement russes convergent pour montrer qu’en temps de crise, ceux-ci préfèrent une approche plus conservatrice de la prise de risque, sans pour autant modifier leurs centres d’intérêt. Les investisseurs recherchent avant tout…

D’après Vedomosti : https://www.vedomosti.ru/politics/news/2020/04/17/828317-kreml-priznal-nizkuyu-effektinost-meri-podderzhki

Le Kremlin admet, par la voix de son porte-parole, que les mesures de soutien aux entreprises et aux particuliers pour surmonter la pandémie de coronavirus n’ont pas eu l’effet espéré. Il est en particulier difficile d’obtenir des banques russes l’accès aux crédits préférentiels décrétés par le gouvernement.

« Nous étudions le problème, nous l’analysons. Naturellement, il y a encore du travail à faire pour bien comprendre les mécanismes à l’œuvre », a déclaré Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin, ajoutant que la commission de coordination du gouvernement prenait tous les jours des mesures pour corriger les problèmes…

D’après le ministre russe des finances, la pandémie frappe des pans entiers de l’économie russe, du tourisme aux petites et moyennes entreprises.

D’après RBK : https://www.rbc.ru/economics/19/03/2020/5e7335ce9a7947a2864bc898

L’effondrement du cours du pétrole, passé de 72$ le baril à 25$ depuis le début de l’année, cause moins de dégâts à l’économie russe que la pandémie de coronavirus, annonce le ministre russe des finances Anton Silouanov.

« Notre économie est mise sous pression par deux événements : la baisse du prix du pétrole et la pandémie de coronavirus, a déclaré le ministre à la presse russe. Selon moi, l’épidémie est encore plus grave…

D’après RBK: https://www.rbc.ru/economics/09/03/2020/5e6608599a79476c57711b92 La fin de l’accord OPEP+ a provoqué une chute libre du cours du pétrole, et le dollar est remonté jusqu’à 74 roubles. Quelles sont les perspectives de la devise russe, de l’économie et du budget du pays si le cours du pétrole devait se stabiliser à un cours très faibles ? Éléments de réponse avec RBK. Qu’est-il arrivé au pétrole et au rouble ? L’effondrement de l’accord OPEP+ sur la limitation volontaire de la production pétrolière a provoqué le lundi 9 mars dernier la chute du cours du pétrole la plus brutale depuis 1991, jusqu’à un prix…

Après des années de disette, le secteur du retail redémarre en Russie. Sur ce marché où les entreprises françaises sont déjà solidement implantées, quelles opportunités pour les nouveaux arrivants ? Éléments de réponse avec Yannick Tranchier, fondateur de la MEF Moscow.

« Derrière les mauvais résultats d’Auchan, le retail français se porte plutôt bien en Russie »

Auchan est certes le plus grand groupe étranger en Russie, et quand il annonce de mauvais résultats tout le retail français tousse. Mais les résultats de Leroy-Merlin sont bons. Pourtant, l’entreprise fait face à une concurrence plus variée et plus agressive qu’à son…

Olga Mochalova, directrice en Russie de PHOSPHORIS, une entreprise française spécialisée dans l’architecture bioclimatique et la dépollution de l’air, partage sa vision du marché russe et de la prise de conscience à venir des enjeux environnementaux. Implantée en Russie depuis janvier 2020, Phosphoris a choisi de s’installer à la MEF Moscow.

Pourquoi avoir choisi la MEF ?

C’est une décision personnelle, je connais bien Yannick Trancher, qui m’a beaucoup aidée depuis le début de l’activité de Phosphoris en Russie, et nous avons toujours été en contact.

Pouvez-vous nous parler de l’activité de Phosphoris ?

Phosphoris est une entreprise focalisée sur…

MEF Moscow

Guichet unique pour l’implantation des entrepreneurs et entreprises françaises en Russie. Développement commercial et implantation. www.mef.moscow

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store