Les ateliers du Monde Festival : « Vivre avec les algorithmes »

« Rêver » : la thématique de l’édition 2017 du Monde Festival a résonné dans les espaces publics de l’Opéra Bastille au cours d’ateliers collaboratifs imaginés par Marina Wainer et Marie-Hélène Fabre, assistées de quatre jeunes architectes : Marion Autuori, Martin Detoeuf, Thomas Hostache, et Pauline Laplaige. Retour sur “Vivre avec les algorithmes”, animé par Sylvie Tissot le 24 septembre dernier.

Cet atelier a pour ambition de faire découvrir aux participants la façon dont on peut interagir avec des logiciels d’intelligence artificielle (IA) et comment leur donner des informations pour qu’ils produisent du contenu en retour.
La session s’est articulée autour de trois moments clés.

Dans un premier temps, chaque participant a réalisé un dessin à la main via l’application Quickdraw (https://quickdraw.withgoogle.com//). L’objectif étant de leurrer le logiciel pour tester les limites de la base de données.

Puis, les participants ont été initiés au dialogue avec des intelligences artificielles via une brosse à dents connectée. Les participants ont été invités à utiliser la brosse à dents sur des dentiers réels et fictifs (dentiers de vampires, de cannibales, de monstres en tous genres…) afin de découvrir les réactions d’une IA face à une situation inconnue.

Ils ont ensuite été invités à construire leur propre chatbot, “Robert”.

Enfin le dernier temps de cet atelier a été consacré à l‘échange avec Eliot, une intelligence artificielle collective conçue par David Guez et Sylvie Tissot :

http://eliot.ai

“Nous avons enchaîné les expériences avec enthousiasme, fascinés lorsque les IA de Google réussissaient haut la main nos tests improvisés ou amusés quand certains chatbots s’emmêlaient les pinceaux dans nos questions-réponses programmées sur place. Sylvie Tissot sait comment intéresser un public, même de niveau hétérogène. Son approche ludique et participative permet à chacun de s’essayer à la communication avec ces Intelligences Artificielles qui excitent l’imaginaire collectif et de s’en faire une image plus réaliste”, témoigne Stig Legrand, présente à l’atelier.

“C’est la logique du test and learn”, ajoute une participante. “Tout ne fonctionne pas comme on s’y attend, et ça fait partie du jeu !”.

A propos de Sylvie Tissot
Sylvie Tissot a été chercheuse en informatique au centre de recherche d’Alstom puis a travaillé au sein de Artgroup, société spécialisée en effets spéciaux et spectacles d’androïdes. Elle a ensuite créé son entreprise, Anabole, spécialisée dans la réalisation de projets online ou offline nécessitant des compétences en multimédia, base de données et communication. Anabole réalise des prestations pour des PME, grands groupes et institutions culturelles (Champs libres, à Rennes, Théâtre de Chaillot, Muséums de Paris et de Lyon, Orange, EDF…) Elle intervient régulièrement à l’Ecole nationale supérieure de création industrielle et accompagne le travail d’artistes.

http://www.lemonde.fr/festival/article/2017/07/05/atelier-vivre-avec-les-algorithmes_5156303_4415198.html#2HItfJ3HACvyRMuC.99