Biomim Expo 4 : Quand la nature inspire l’innovation

MTI Review
Jan 6 · 6 min read

Retour d’expérience de l’équipe MTI

Présentée comme « le plus grand open lab du monde » retraçant 3,8 milliards d’années de recherche et de développement, c’est à la Biomim’Expo de la Villette qu’une équipe d’étudiants du master MTI s’est rendue le 22 Octobre 2019. Vous avez dit « 3,8 milliards d’années » de R&D ? Oui, car le biomimétisme est une approche qui consiste à innover tout en s’inspirant du vivant. Qu’on ne s’y trompe pas, la nature à elle seule est une source d’inspiration inépuisable pour faire face aux défis du siècle : gestion et production d’énergie, fabrication des matériaux, économie circulaire, ergonomie, recyclage, organisation de vie communautaire… Une liste infinie qui a tout de suite fait de l’œil aux étudiants du master MTI.

Cette immersion à la Biomim’Expo fut donc une opportunité de rencontre et de partage avec des personnes inspirées (et inspirantes !) déterminées à sortir des sentiers battus. Ingénieurs, industriels, scientifiques, startups, enseignants, étudiants, associations… tous les acteurs engagés dans le biomimétisme étaient présents pour exposer leurs idées et pistes d’innovation. Allez, on vous en dit plus… attachez vos ceintures, l’équipe MTI vous prend avec elle !

La journée commence par les mots d’Alain Renaudin, le Fondateur de la Biomim Expo, qui nous présente le menu (très alléchant) de la journée. S’en suit le discours d’Emmanuel Delannoy, consultant associé chez Pikaia. Ce dernier donne le ton du voyage : pour cette traversée du XXIème siècle, nous aurons plus que jamais besoin de l’autre et son altérité radicale pour s’enrichir. Nous nous laissons envoûter par le détour philosophique du discours : Edgard Morin, Saint Exupéry, Amartya Sen, Boris Cyrulnik… et si le biomimétisme n’était pas aussi un grand retour à la pensée humaniste?

Ni une, ni deux, l’équipe MTI part à la rencontre des ambassadeurs du biomimétisme pour cette journée à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Nous ne savons pas où en donner de la tête : 73 exposants et 152 intervenants sont présents. Notre première escale se fait au stand CEEBIOS qui se veut être l’animateur du réseau national de compétences en biomimétisme. Eduardo Blanco, jeune chercheur, nous en dit plus sur la mission de CEEBIOS: « Nous avons quatre grandes missions qui sont de fédérer et animer un réseau de compétence, accompagner l’émergence de projets innovants, former et sensibiliser, et assurer une dynamique créative collaborative ». Il nous dévoile également qu’à ce jour, une centaine d’entreprises, à l’instar de leaders français comme Renault ou l’Oréal, font appel au biomimétisme dans leurs stratégies de recherche et d’innovation. Eduardo conclut en nous confiant son optimisme face à l’engagement sincère de certaines grandes entreprises française dans la bio inspiration.

Sur ces mots positifs, nous nous laissons attirer par les slogans accrocheurs du stand voisin : l’Institut des Futurs Souhaitables. Séduites par la citation « L’Utopie n’est pas l’irréalisable mais l’irréalisé », nous entamons une discussion enrichissante avec Héléna Gilton. Cette dernière nous présente l’Institut en précisant bien que « si on parle de futurs souhaitables au pluriel, c’est car n’il n’y a pas qu’un seul futur souhaitable ». Héléna nous glisse également que la philosophie de l’Institut s’appuie sur une prospective positive. Il n’est donc pas question de collapse à l’IFS! D’accord, mais alors comment rester positif face aux messages d’alerte quotidiens ? Pour l’IFS, il s’agit d’agir, et c’est là que l’institut intervient. En effet, la mission d’IFS est d’accompagner les personnes qui souhaitent construire leur changement d’époque en leur mettant à disposition des ressources (formations, conseils, évènements…). C’est depuis l’arrivée de Tarik CheckChak qu’un pôle biomimétisme a été créé à l’IFS. Toutefois, Héléna souligne que, pour l’IFS, il n’est pas question de rester cantonné à la bio-inspiration. En effet, la bio-inspiration se contente d’imiter le vivant quand le biomimétisme cherche à transposer les principes et processus du vivant. La remarque d’Héléna nous fait vite remarquer que, si beaucoup de startups présentes à la BiomimExpo s’affilient au biomimétisme, elles sont uniquement bio-inspirées et ne poussent pas la démarche biomimétique jusqu’au bout.

Le biomimétisme/bio-inspiration en pratique, ça donne quoi ?

Forts de ces premiers échanges, l’équipe MTI décide d’aller explorer les stands des entrepreneurs qui ont basés leur innovation sur le vivant. Que diriez-vous d’un voyage à bord d’un navire qui collecte les déchets plastiques, tout en combinant des technologies de production d’énergie renouvelable, de transformation de déchets et de recueil de données scientifiques? Le tout inspiré du métabolisme de la raie manta ? Cela sera peut être possible dans quelques années grâce à l’initiative de Sea Cleaners ! Toujours dans le domaine nautique, nous poursuivons notre exploration par la découverte de la startup FinX. FinX exploite le potentiel de la propulsion ondulaire hyperactive et conçoit les premiers moteurs de bateaux sans hélice pour des performances haut de gamme. Harold Guillemin, CEO de FinX, nous confie que si sa solution n’est que bio-inspirée pour le moment, FinX a l’ambition de monter en puissance tout en économisant de l’énergie. Il nous glisse « Regardez l’espadon, il va à 110km dans l’eau sans hélice. Il faudrait arriver à faire la même chose ! ».

Dernier échange de la journée, nous décidons d’aller à la rencontre de Bioxegy, agence d’innovation et bureau d’étude en biomimétisme. La vocation de Bioxegy est de trouver des solutions à des problématiques ciblées en entreprise tout en s’inspirant du vivant. Que cela soit dans le domaine des équipementiers automobiles, de l’aéronautique, des smartcities, de l’immobilier, du luxe… les entreprises peuvent s’adresser à Bioxegy pour introduire le biomimétisme dans leur stratégie. Bastien Nossek (associé chez Bioxegy) nous donne quelques exemples. « Prenons les fourmis. Leur mode de recherche de nourriture est très intéressant puisqu’elles déposent des phéromones pour ensuite trouver le chemin qui est censé être le plus court. Ce phénomène est très inspirant pour des réseaux logistiques comme Waze. Dans le même genre, nous pouvons penser aux procédés d’intelligence collective des gorilles ou le mode de croissance des os de sèche, qui a d’ailleurs inspiré Airbus pour rendre leurs matériaux plus légers de 40% ». Convaincu de l’intérêt de la bio inspiration, Bastien nous explique que l’enjeu de Bioxegy est d’outiller les entreprises (grâce à leurs ingénieurs et biologistes) pour étendre la démarche du biomimétisme et la rendre un jour systématique…

Photo : prototype Seaboost

Le voyage de l’équipe MTI au coeur du biomimétisme s’arrête là pour aujourd’hui. L’équipe MTI repart de la Cité des Sciences et de l’Industrie avec des idées plein la tête. Recréer un monde résilient, lutter contre le réchauffement climatique, tirer d’avantage profit de la collaboration, préférer le circulaire au linéaire, trouver de nouvelles ressources renouvelables… la bio-inspiration et le biomimétisme semblent se placer au coeur de la quête de transition sociétale. Et si faire alliance avec la vie était la solution pour faire face aux défis du siècle ?

MTI Talk#6 — Sydney Rostan, CEO Bioxegy

L’équipe MTI a encore une foule d’anecdotes et de projets à vous raconter… Nous avons eu la chance de recevoir Sydney Rostan, CEO de Bioxegy, à un MTI Talk spécialement dédié au biomimétisme. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le biomimétisme (et le parcours d’un entrepreneur!) nous vous donnons rendez-vous sur la page Facebook du MTI pour visualiser ce 6ème Talk du 18 décembre 2019. Enthousiasme et innovation garantis!

Alice HERMET

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade