Amazon Echo peut-il devenir le sésame de la maison connectée ?
Alban Amouroux
167

Je suis entièrement d’accord, une solution domotique qui nécessite de devoir lancer une application pour la contrôler est une installation domotique qui n’est pas optimisée !

Seuls les “geeks” (dont je fais partie XD) vont souhaiter allumer une lampe ou monitorer leur habitation via une représentation 3D sur une tablette, mais une fois mise en place et content de sa prouesse technique, l’effet waouh s’estompe vite... Le commun des mortels lui, va simplement espérer que sa maison soit plus intelligente mais qu’elle ne requiert pas d’être tout le temps en train de la surveiller. Il manque donc aujourd’hui un contrôleur innovant permettant de déclencher les scénarios qui ne sont pas automatisés (donc 20% de l’habitation, le reste se faisant, si la maison est bien programmée, sans intervention humaine !) et l’Amazon Echo vient en partie combler ce manque.

Etant moi-même en possession de la “bête”, cela a complètement changé la manière dont j’interagis avec mon habitation :

  • je n’ai plus à utiliser un smartdevice
  • je ne suis plus dépendant d’une position géographique (interrupteur)
  • je peux passer des ordres en langage naturel
  • et elle permet de faire plein d’autres choses !

C’est une vraie révolution pour la maison connectée et je n’ai aucun doute quant au fait qu’on tient là l’avenir de la domotique.

Mais est-ce 100% de la réponse ? Je ne pense pas.

En effet, il y a toujours des situations où on ne peut pas utiliser sa voix (quelqu’un dort, il y a de la musique ou la télévision…) et nous retombons donc dans les mêmes problématiques.

Pour contrôler ses volets ou ses lumières, nous avons bien entendu les interrupteurs mais ceux-ci ne répondent plus aux nouveaux usages initiés par les objets connectés (faire varier une couleur, une intensité, un volume…)

Il y a bien les télécommandes telles que Logitech ou Neeo (on l’attend toujours) mais à 349€, l’addition est (très) salée ! Il y a donc un vide hardware (une opportunité ?) à pourvoir pour répondre aux besoins de l’habitant dans son logement connecté…

Personnellement, j’imagine un objet qui ressemble à un Nest (pour sa taille, son écran rond) avec l’interface, l’anneau infini et le tactile d’une Samsung Gear S2. Donnant la possibilité de le prendre partout, mais également de le remettre sur son socle magnétique, près d’un interrupteur classique, pour le recharger.

Il pourrait y en avoir un pour l’habitation ou un par pièce (salon, chambre, cuisine, sdb)
La couronne rotative infinie permettrait de naviguer rapidement entre les fonctionnalités, de sélectionner celles désirées et de faire varier la luminosité, de changer d’ambiance, de monter le son, de changer de musique…bref, ça serait l’avenir de l’interrupteur classique ! (cf projet qui s’y rapproche : https://www.senic.com/)

QUI EST PARTANT POUR HACKER UN NEST OU FAIRE UN KICKSTARTER ?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.