iLAB — première présentation

OVO, un geste peut valoir mille mots

Nous y voilà donc. OVO, un concept de communication haptique à partager entre proches. À ce stade du projet, un petit check-up de ce dont notre projet serait capable ou pas s’impose.

OVO, c’est donc la communication à distance par le toucher. À la manière d’un téléphone ou d’un skype, mais sur une couche encore inexploitée de la communication à distance ; le tactile.

Dans sa conception finale, OVO serait capable de transmettre des pressions, de la chaleur et des textures. Un module ne peut se connecter qu’à un seul autre à la foi de par la nature privée de ce genre de liens. L’interface est minimale, nous avons voulu l’utilisation d’OVO le plus instinctif possible, aussi simple qu’une poignée de main.

Pour connecter deux modules, il faut les laisser en contact quelques secondes. Une fois la connexion établie, ils vibrent et émettent une chaleur. C’est exactement ce genre d’attitude que votre OVO va adopter lorsque votre proche essayera de vous contacter. Si votre proche n’est pas disponible, il vous est cependant possible de laisser un message de chaleur, texture et pressions.

Après ce retour rapide sur les fonctionnalités globales d’OVO, il est temps d’aborder la manière dont cette fin de projet s’est déroulée.

Petit prototype deviendra grand

Le niveau de technologie requis pour créer un objet comme OVO étant au-delà de notre portée, surtout en terme de temps, travailler sur un prototype viable capable de démontrer l’intérêt de notre produit était déjà en soi un défi.

Après avoir exploré plusieurs pistes, nous nous sommes rabattus sur la maquette de quelque chose de plus simple, qui nous demanderait moins de temps, et serait donc présentable dans les temps. Deux modules reliés par câble réagissant à la pression en envoyant des vibrations à son jumeau.

Mais pour les prochaines présentations, nous aimerions construire un prototype plus complexe et sans fil, qui récupérerait les données liées à la pression et à la chaleur pour les envoyer directement sur un écran. Nous devons encore cependant explorer ce qu’il est possible ou non de faire avec Arduino.

Un mode d’emplois fun

En parallèle au site, nous avons décidé d’utiliser la surface pro à notre disposition pour proposer une sorte de mode d’emploi interactif qui expliquait les différentes fonctionnalités de notre produit. Cela nous semblait essentiel, compte tenu du fait que notre produit ne propose aucune interface à proprement parler. Notre volonté étant de proposer un produit qui se gère de façon instinctive, contourner les mouvements de base était pourtant impossible.

L’angle que nous avons décidé de choisir est celui du fun. Il n’y a rien de plus chiant que de lire le mode d’emploi d’un objet, même si ça nous intéresse. Il nous avait semblé très vite comme une évidence que notre mode d’emploi devrait, comme notre produit, être simplifié au possible pour laisser place à l’instinct. La première version de présentation manque d’ailleurs encore un peu de ces appels à l’interaction, mais ils verront le jour pour les prochaines présentations du produit.

Une exposition pas encore au point

Pour ce qui est du stand, nous avons voulu travailler sur notre punchline. OVO est un produit intime qui crée un lien ne se partageant pas avec n’importe qui. Nous avons voulu créer un espace plus ou moins fermé, où les visiteurs puissent nous rejoindre derrière des tables d’expositions, pousser leur curiosité en les dirigeants vers notre mode d’emploi interactif. Cela n’a pas fonctionné aussi bien que nous le voudrions, la plupart des visiteurs ayant préféré rester à l’extérieur du stand. Revoir la disposition sera donc indispensable pour d’autres expositions du projet.

Au-delà de cela, nous aurions pu avoir des affiches plus grandes, plus visibles, plus présentent. L’idée de marque a un peu manqué sur notre stand et c’est quelque chose dont nous nous sommes clairement rendu compte. Augmenter notre visibilité avec une présence plus poussée de notre logo, des affiches plus présentes et plus de stickers à distribuer devrait déjà aider pour beaucoup.

OVO, une aventure pas encore terminée

Il y a encore donc beaucoup de travail à fournir. Mais nous sommes plutôt satisfaits des retours que la première présentation nous a offerts, et déterminés à faire les améliorations nécessaires pour que chaque présentation soit meilleure que la précédente.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.