Google, le moi, le nous.
Thomas Leonetti
31

Hello, merci pour ça. Attention tout de même aux introductions Orwelliennes, elles discréditent souvent les velléités technocritiques. Non, nous ne vivons pas dans un monde Orwellien, et 1984 est un roman, pas une grille d’analyse conceptuelle, ou alors pas suffisante.

Mais je chipote, vous pointez le manque évident de recul face à la technologie, c’est bien. Google n’est qu’une facette du mouvement de proletarisation des individus, il y en a bien d’autres. Nous sommes beaucoup à apporter un éclairage sur le sujet, je le fais ici→ http://www.maisouvaleweb.fr, on en parle quand vous voulez.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.