Marketeurs d’Afrique, réinventez-vous ou mourez.
Marcus Ibuka Ndjoli
43

Belle observation ! :)

Cependant, je ne suis pas intégralement d’accord avec ce billet. Il décrit une situation que j’analyse avec le même regard mais contre un peu de réserve.

Les illustrations et situations choisies ne sont pas le cas de nombreux consommateurs africains aujourd’hui, comme on nous laisse souvent l’entendre.

Et ne le sera pas, si vite, dans les prochaines années pour la majeur partie des clients…

Encore, faudrait-il se poser la question de savoir à qui cet article est vraiment destiné ? Quels consommateurs ? Et surtout quels vendeurs ?

Oui, il faut repenser le marketing en Afrique. Mais comment ?

Je suis peu outillé pour répondre à cette question maintenant.

Alors, je la pose en tant que «client». Encore lequel ? Puisque je veux un peu plus de profondeur dans cette réinvention.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.