Un pour tous, tous pour un !

Le vendredi 16 Décembre 2017, les étudiants de la licence musicologie ont partagé avec leurs auditeurs un beau moment de musique et d’échange à la Fabrique de l’université Toulouse Jean Jaurès.

Qu’est-ce qu’un musicien soliste avec plusieurs autres musiciens solistes? Un fabuleux groupe de musique ! C’est un défi audacieux qu’a accepté de relever Nicolas Andlauer en confrontant ces jeunes musiciens, instrumentistes et pour la plupart solistes, à la musique d’ensemble. On se doute bien que la tâche n’a pas dû être facile! Dans notre époque et pays où la plupart des établissements musicaux privilégient encore l’enseignement instrumental individuel dans un rapport de maître à élève, où le parcours de l’élève se dessine en fonction des examens et contrôles qu’il réussit, le musicien ne trouve que peu de temps pour intégrer la musique d’ensemble dans sa conscience et dans sa pratique.

Photo de Lilian Farrié

C’est pour ouvrir les jeunes à cette pratique qu’existe cet atelier.

Comment ça s’est passé? Des textes, partitions et consignes précises ont été donné à chaque étudiant afin qu’il prépare un travail en amont. Ensuite, tous ces travaux individuels ont servi à bâtir un travail collectif sous la direction d’un chef d’orchestre, où chaque individu apporte au groupe et où le groupe apporte à chaque individu.

Photo de Lilian Farrié

Nicolas Andlauer, lui-même instrumentiste soliste, a su mener de front toute l’organisation de mise en place, en apportant aux élèves un maximum d’éléments qui les aideront dans leur propre pratique instrumentale mais également dans leurs études musicales. Eh oui, la musique d’ensemble a bien des vertus. Pédagogiquement, elle permet aux musiciens de confronter leur instrument à d’autres et alors observer les différences et similitudes de fonctionnement, et musicalement elle permet à chacun d’écouter l’autre, d’écouter le groupe, et de développer une musique riche qui s’appuie sur le meilleur de chaque élève.

De notre chaise de spectateur, nous avons participé à un merveilleux moment de partage et de découverte, avec un groupe qui apprend encore sûrement à se connaître, mais qui a su nous transmettre l’amour de la musique avec une très bonne maîtrise de leurs œuvres.

Y. Chabot

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.