Bootcamp au temps du Covid-19

Mathieu Bobin
5 min readMay 27, 2020

Ou comment j’ai appris à coder (et à distance)

Pendant 3 mois, entre Mars et Juin 2020, j’ai suivi le programme de The Hacking Project (THP pour les intimes), un bootcamp (comprenez formation courte et intensive) dédié au code. Petit retour d’expérience en pleine période de confinement.

Alors, pourquoi j’ai voulu apprendre à coder?

Bonne question. Plusieurs raisons me viennent à l’esprit:

  • C’est sur ma todo depuis des années, et je souhaitais (enfin) prendre le temps de m’y consacrer à 100%. Essentiel pour ma culture générale.
  • Le code c’est la vie. Genre pour de vrai. On passe de plus en plus de temps sur nos Smartphones et sur internet. C’est quand même plus sympa de comprendre comment fonctionne le monde virtuel.
  • Pouvoir faire en tout autonomie des petits sides projects sympatoches (du style: un tinder pour animaux de compagnie ou le Airbnb des meilleurs spots de camping)
  • Je suis “Product Owner / Product Manager” (Comprenez : un chef de produit / chef de projet digital ) et je voulais un peu mieux comprendre ce que trafiquent les développeurs. Gagner en pertinence quoi. Et une ligne “dev” sur son CV, c’est pas dégueu.
  • Et non, je ne souhaitais pas me reconvertir comme développeur professionnel (j’aime trop le monde réel et les gens pour passer mon temps devant du code).

Pourquoi faire un bootcamp?

J’aime bien les bullet points, donc on va continuer sur ce format:

  • Je n’avais pas des années à consacrer à ce sujet, 12 semaines me paraissait être le format idéal: ni trop long pour ne pas lâcher en court de route, ni trop court pour avoir le temps d’apprendre 2–3 trucs.
  • Le plaisir de retourner en salle de classe et de ré-apprendre plein de trucs
  • Le format “straigth to the point” et pragmatique pour un peu de théorie mais surtout beaucoup de pratique (pas le temps de niaiser quoi).

Pourquoi j’ai choisi THP?

ZE big question. Voici ce qui m’a convaincu chez THP:

  • Le prix - On va pas se mentir 350 euros (500 désormais) pour apprendre autant en si peu de temps c’est rien. Surtout quand on regarde les prix (exorbitants) des autres Bootcamps (comptez entre 5000 et 8000 euros pour des formations équivalentes).
  • Le contenu - Une vision globale des grands principes de base du web (front, back, base de donnés, cyber-sécurité, programmation…).
  • La pédagogie - Outre le prix c’est LE gros point fort de la formation (pour peu qu’on adhère au principe). Pas de prof, pas de salle de travail, tous les cours en ligne , des groupes de travail et une communauté pour s’entraider. Certes, c’est difficile, on s’énerve, on pleure et aucun prof ne vient à la rescousse. Mais c’est là tout l’intérêt: on apprend à se débrouiller, à aller chercher l’information et persévérer. En clair: être pro-actif.

THP comment ça fonctionne?

Qui dit pas de profs ni de locaux, dit une autre façon d’apprendre.

  • Des groupes de travail: La session 12 de THP (celle que j’ai suivi donc) a débuté au début de ce cher confinement, le format était donc un peu particulier. Je n’ai jamais retrouvé le groupe de travail avec qui j’aurais du suivre la formation (distanciation sociale toussa toussa). Par chance, on a des outils assez cools pour collaborer à distance (merci Discord) et nous avons pu constituer des groupes de travail virtuels pour nous entraider.
  • Une communauté: Nous étions plusieurs centaines à suivre la formation ce qui a permis d’avoir une communauté soudée et réactive pour résoudre les problèmes. Les niveaux sont hétérogènes mais c’est aussi ce qui fait la force du système : les “moins bons” sont aidés par ceux qui s’en sortent le mieux. Les “meilleurs” renforcent leurs acquis en expliquant et en aidant.
  • Des corrections entre pairs: Chaque semaine, nous avions des devoirs à rendre. Les “Bootcampés” se corrigent entre eux et valident le livrable.
  • Des jokers: Et pour éviter que ça parte en cacahuète? Un système de joker: 3 jokers à la base. 1 joker de perdu si les devoirs ne sont pas rendus ou pas au niveau. 0 joker, t’es OUT.

Le déroulé de la formation:

  • Une semaine d’intro pour comprendre les bases du web et apprendre un peu de langage front (HTML, CSS), un peu de framework (coucou Bootstrap) et apprendre à utiliser un terminal (et se prendre pour un hacker).
  • 3 semaines de Ruby : un langage de programmation qui a perdu un peu de “hype” ces dernières années mais que j’ai trouvé vraiment abordable et plaisant à utiliser pour les non initiés.
  • 3 semaines de Ruby on Rails: LE framework web de ruby. Super cool pour monter et déployer des sites rapidement. Mais aussi du PostgreSQL pour les bases de donnés et Heroku pour déployer.
  • 2 semaines de front: retour aux joies du HTML, CSS et Bootstrap avec un soupçon de Javascript.
  • 3 semaines de projet : un clone d’Airbnb et un projet de notre choix pour bosser en groupe et mettre en pratique tout ce qui a été vu.

Ce que j’ai aimé chez THP:

  • L’esprit global d’entre-aide et de bienveillance. C’est cool d’avancer, de galérer ensemble et de serrer les coudes.
  • L’éducation pour tous (non ce n’est pas un slogan politique): bel effort de la part de THP pour rendre accessible le contenu à tous, sans discrimination à l’entrée. En clair si tu veux apprendre à coder et que tu es motivé, ils te filent tout ce qu’il faut et tu n’auras meme pas à hypothéquer ta maison. YOLO.
  • (Ré)Apprendre à apprendre: tout au long du parcours, j’ai pu apprendre à résoudre un paquet de problèmes simplement en demandant à mon ami Google. La plupart des problèmes auxquels j’ai fait face ont déjà été rencontrés par d’autres. Et c’est sans doutes le cas pour beaucoup de domaines en fait. Merci Google, merci internet.
  • Pas de prof: certains vont râler mais c’est un gros avantage. Quand vous serez seul devant votre ordi à essayer de résoudre votre bug, vous vous souviendrez du temps béni de THP ou vous aviez déjà du faire face à ce genre d’adversité. Seul(e) et sans babycoder-sitter.
  • La satisfaction de savoir faire autant de choses avec un ordinateur avec aussi peu de temps d’apprentissage.

Ce qui peut être amélioré:

  • 2–3 cours encore un peu trop flous (J’ai vraiment RIEN capté à JQuery).
  • Le système de correction par pair qui a quelques limites: si le correcteur et le corrigé ne savent pas ben…. ils ne savent pas.
  • “Marche ou crève”: si tu laches, tu restes au bord de la route et personne vient te chercher. Un peu binaire tout ça.

Pour résumer, THP est fait pour vous si:

  • Vous êtes “démerde” et autonome
  • Vous avez envie d’apprendre
  • Vous êtes persévérant
  • Vous avez l’esprit d’équipe

Perso je regrette pas.

Pour en savoir plus sur THP, c’est par ici

--

--