[171] Fais comme l’oiseau

James Mason et Judy Garland dans A star is born de George Cukor [1954]

Une nouvelle pause s’impose. Les Jeux Olympiques vont occuper les deux prochaines semaines de l’actualité, le chroniqueur matinal prend le large… Avant de partir, une dernière sélection :

En Afrique du Sud, deux jours après les élections municipales du 3 août et après le comptage de 95 % des voix, l’ANC, parti qui domine la vie politique du pays depuis la fin de l’apartheid a perdu le contrôle de la municipalité symbolique de Nelson Mandela Bay, et risque de perdre dans d’autres grandes villes, passant sous la barre des 60% des votes.

A Rio de Janeiro, le président brésilien par intérim Michel Temer a donné le coup d’envoi des JO au terme de la cérémonie d’ouverture organisée dans l’enceinte du stade Maracana. L’intervention de celui qui a remplacé Dilma Rousseff à la tête du pays a été accueillie par les huées d’une importante partie du public. L’évènement sportif, organisé pour la première fois de l’histoire sur le continent sud-américain, se déroule jusqu’au 21 août.

Pour l’ouverture des Jeux olympiques de Rio, l’historien du sport Pierre Arnaud a accordé un entretien fleuve au FigaroVox. Loin de l’esprit de Coubertin, l’olympisme est selon lui gangréné par la corruption et les luttes politiques.

Dans une vidéo, le site « The National Memo » a compilé 40 ans de questions posées à Hillary Clinton, qui en disent long sur le sexisme de la classe politique et des médias et montrent qu’il est toujours malheureusement toujours en vigueur en 2016, année où une femme peut enfin prétendre être élue à la tête des Etats-Unis.

Kevin Roberts, membre du directoire de Publicis, mis à pied pour avoir tenu des propos sexistes, a démissionné de son poste pour avoir fait un « commentaire contraire à l’esprit du groupe », annonce mercredi 3 août l’agence publicitaire. Sa démission prendra effet le 1er septembre.

A Lille, Martine Aubry, maire PS de la ville, annule la Braderie, en raison des risques d’attentat et de l’impossibilité de sécuriser l’évènement qui réunit près de 2.5 millions de personnes chaque année dans les rues de la ville.

Alors que la polémique échauffait les esprits dans les Bouches du Rhône à propos de la location d’une piscine privée par une association pour permettre une journée de baignade en « burkini » [un maillot de bain pour femmes voilées, contraction de burqa et bikini], en présence de maitres-nageurs de sexe masculin, le maire de la commune des Pennes-Mirabeau, où est situé le centre aquatique, a purement et simplement interdit l’évènement « pour troubles à l’ordre public ».

Dans les piscines suisses, il n’y a pas de règles claires établies. Mi-juillet, à la piscine de Carouge [Genève], une femme en « burkini » a été priée de sortir de la zone de baignade, selon la Tribune de Genève. Mais à Neuchâtel, les communes tolèrent le maillot islamique. A Bâle, les autorités tentent de dissuader les femmes musulmanes. Mais avec une mesure tout helvétique : le « burkini » est toléré à condition d’être près du corps et pas ample.

Depuis que la Suisse a interdit l’abattage rituel, la viande halal y vient de France. Et elle coûte moins cher que la non-halal, au grand dam du député démocrate-chrétien Yannick Buttet. Selon le député, contrairement à la viande casher, il est très facile de vendre de la viande halal « hors de la communauté musulmane », créant une concurrence déloyale pour la filière suisse.

Madjid Si Hocine, médecin et militant associatif signe une tribune dans l’Humanité après les attentats : « Les vrais perdants, après les victimes, sont tous ceux qui vivaient sereinement tous ensemble, c’est-à-dire nous, le peuple de France, n’imaginant pas que cette fraternité du quotidien qui caractérise malgré tout notre pays pouvait être menacée par une force extérieure aussi facilement. Jamais depuis l’Occupation et la guerre d’Algérie, le risque de voir la cohésion nationale tanguer n’a jamais été aussi grand, même si pour l’instant, répétons-le, les anticorps fonctionnent encore. » […] « La campagne à venir pour 2017 fait peur, elle sera sans doute propice à toutes les surenchères et débordements. Déjà les attitudes autrefois plus mesurées de candidat nous font redouter le pire de ce qui nous répugne dans la course à l’échalote. »

En deux jours, deux djihadistes nigérians ont revendiqué le leadership de l’organisation islamiste Boko Haram.
Comme dit dinGau, « tant qu’ils se tuent entre eux »…

A Beyrouth, c’est à Renzo Piano, lauréat du prix Pritzker [1998] et un des piliers de l’architecture moderne que le ministère de la Culture et Solidere ont fait appel pour la conception du BeirutCityMuseum, espace-mémoire consacré à l’histoire de la ville.

Si vous mettez la tête au nord, la carte publiée par le Monde montre le ciel visible à la latitude de la France métropolitaine les 5, 6 et 7 août à 22 h 45, c’est-à-dire vers la fin du crépuscule. On y voit le tracé des constellations, les planètes visibles à l’œil nu, les plus brillantes étoiles, et la Voie lactée.

A Aix en Provence, la troisième expertise a confirmé l’abattage de dix des vingt-trois platanes des places Verdun-Prêcheurs-Madeleine, à partir du lundi 8 août. Et l’on n’évoque toujours pas leur remplacement.

Sur Facebook, Noëlle Ciccolini-Jouffret, [conseillère municipale d’opposition du groupe Démocratie pour Aix et suppléante du député de la 14ème circonscription], prend position POUR le parking Arts et Métiers / Rambot, CONTRE ses amis. Et l’on apprécie une fois de plus la cohésion du Groupe « Démocratie pour Aix » ! 
 Quand la suppléante du député Jean-David Ciot rejoindra-t-elle ses amis du nouveau « groupe d’opposition » « Agir pour Aix » ? 
Cela ne devrait plus tarder. 
 La gauche aixoise renaitra-t-elle un jour de ses cendres ?
 En attendant, les citoyens se désespèrent.

Bonnes journées

@MathieuGrizard