[219] Le monde entier est un cactus

Entrée de la « réserve mondiale des semences » sur l’île de Spitzberg | Landbrucks — Svalbard global seed vault

À moins de mille kilomètres du pôle Nord, à l’écart des tumultes du monde, une « réserve mondiale des semences » a été construite pour conserver les variétés de graines menacées de disparition. Elle a ouvert ses portes, le 18 octobre, pour la sixième et dernière fois de l’année. Une poignée de semences supplémentaires est venue compléter la collection. Ouverte en 2008, la réserve accueille précisément 851 594 échantillons différents, appartenant à 968 espèces. Soit, au total, 541 millions de graines qui ne sont, pour la plupart, plus cultivées.

L’Europe spatiale a essuyé un nouveau revers dans sa conquête de Mars : le module Schiaparelli s'est écrasé mercredi sur la planète rouge après avoir rencontré un problème peu avant de toucher le sol, a annoncé l'Agence spatiale européenne qui a localisé l'engin ce vendredi. « Il a atterri pratiquement à l'endroit prévu, à quelques kilomètres près », a indiqué à l'AFP Michel Denis, directeur des opérations en vol de la mission ExoMars.

Spencer et Marlene Hays, un couple de collectionneurs américains, vont donner à la France leur très importante collection de quelque 600 œuvres de la seconde moitié du XIXème siècle et de la première moitié du XXème siècle, dont des Bonnard et des Vuillard. « Cette donation exceptionnelle par sa taille et sa cohérence est la plus importante que les musées français aient reçue d’un donateur étranger depuis 1945 », a indiqué le ministère de la Culture. Les œuvres rejoindront le musée d’Orsay au décès des collectionneurs, et le musée leur consacrera un espace dédié.

La ministre canadienne du Commerce, Chrystia Freeland, a quitté vendredi les négociations qu’elle menait en Belgique pour conclure le traité de libre-échange Ceta entre son pays et l’UE, constatant [en français] l’échec de ses pourparlers avec la Wallonie et « l’incapacité » des Européens à conclure un accord international. Les négociations de la dernière chance entre le gouvernement wallon et Mme Freeland ont échoué, les francophones de Belgique refusant de ratifier l’accord, approuvé par le reste de l’UE, a indiqué à Ottawa son cabinet à l’AFP. De son côté, le Premier ministre Belge dénonce « la radicalisation » des Wallons.

Quatre-vingt-huit députés au Parlement européen, de gauche et écologiste, regroupés au sein de « Progressive Caucus » apportent leur soutien aux Parlements de Wallonie et de Wallonie-Bruxelles pour leur opposition au CETA. « Cet accord, négocié dans l’opacité et sans la consultation des élus représentant les citoyens européens, cristallise un grand nombre d’enjeux démocratiques. Au-delà des réserves que vous avez exprimées, vous avez la volonté de remettre le débat au cœur des processus décisionnels. Dans le cadre de notre travail parlementaire, nous avons pu exprimer des préoccupations similaires aux vôtres. Car ce dont il est question ici va au-delà d’un simple accord de libéralisation sur les marchandises et les services : il s’agit de décider la manière dont les normes environnementales et sociales seront fixées, de la capacité régulatrice de la puissance publique, de l’indépendance de notre justice. »

En Espagne, rien ne va plus entre les deux leaders de Podemos, Pablo Iglesias et Íñigo Errejón. La formation née du mouvement des indignés est divisée. D’un côté, le secrétaire général, Pablo Iglesias, partisan d’une ligne radicale [type Black Panthers]. De l’autre, son numéro deux, Íñigo Errejón, considéré comme plus modéré [type Winston Churchill], défend une approche plus institutionnelle.

Les autorités éthiopiennes ont procédé à l'arrestation de plus de 2 500 personnes depuis l'instauration de l'état d'urgence à la suite de la flambée de violences de ces dernières semaines.

Au Burkina-Faso, une trentaine de militaires, des sous-officiers et des militaires du rang, appartenant à l’ex-garde rapprochée de l'ex-président Blaise Compaoré, projetaient de renverser le 8 octobre dernier le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré. L’information a été communiquée ce 21 octobre au cours d’une conférence de presse par le ministre de la Sécurité intérieure.

« La République de l’Afrique du Sud se retire » de la Cour Pénale internationale [CPI], « un retrait qui prendra effet dans un an, à compter de la date de réception de cette lettre par le secrétaire général de l’ONU », a annoncé la ministre sud-africaine des Affaires étrangères Maite NKoama-Mashabane dans une lettre adressée à l’ONU, datée du 19 octobre. Reste au gouvernement sud-africain à soumettre au Parlement son projet de loi.

Les Etats africains ne veulent plus de la CPI, sauf quand elle les arrange. Au moment où le Burundi et l’Afrique du Sud souhaitent quitter la Cour pénale internationale, le Gabon lui demande de venir enquêter chez lui. Ces deux démarches opposées illustrent la complexité des relations entre la CPI et les pays africains, dont beaucoup veulent s'extraire.

Depuis mai 2014, le Liban n’avait plus de président. Le très controversé ex-général chrétien Michel Aoun, 81 ans, est assuré de devenir le nouveau président libanais le 31 octobre prochain, grâce à l’appui que lui a apporté jeudi 20 octobre à Beyrouth son adversaire politique, l’ancien président du conseil [sunnite] de 2009 à 2011 Saad Hariri, ainsi assuré de le redevenir. En s’accordant sur la personne de Michel Aoun, les partis chrétiens, jusque-là divisés, ont permis de sortir de la crise. On se rappelle que la France, en 1990, avait hébergé à Marseille, à la Villa Gaby, le général Michel Aoun…

Au Venezuela, le référendum anti-Maduro a été bloqué. L’opposition vénézuélienne a mis en garde vendredi 21 octobre contre le « scénario très dangereux » vers lequel se dirigeait le pays, au lendemain de la suspension du processus de référendum contre le très impopulaire président Nicolas Maduro, ce qui ferme la porte à tout changement au sommet de l’État.

Le gouvernement britannique s'apprête à voter une loi accordant un pardon posthume à tous les homosexuels. C'est seulement depuis 1967 que l'homosexualité n'est plus un crime en Angleterre et dans le pays de Galles. Leur condamnation serait ainsi effacée de leur casier judiciaire. Environ 65 000 hommes sont concernés, dont 49 000 sont décédés. L’un des plus célèbres est sans doute le dramaturge Oscar Wilde, condamné à deux ans de travaux forcés en 1895 pour « attentats à la pudeur », [le terme alors appliqué pour des relations homosexuelles], et qui est l’objet d’une exposition parisienne, « L’impertinent absolu », visible jusqu’au 15 janvier 2017 au Petit Palais.

En France, le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative française, examinait vendredi 21 octobre deux affaires liées à l’installation de crèches dans des lieux publics. S’appuyant sur la loi de 1905 et de la possibilité d’« expositions » dans les lieux publics, le rapporteur public a plaidé pour une autorisation de principe, à condition que ces crèches ne manifestent pas « la reconnaissance d’un culte ». Il ne s’agit que d’une étape avant la décision finale de la plus haute juridiction administrative – celle-ci a été mise en délibéré – mais l’argumentation du rapporteur public est, en soi, significative.

La ministre française de l’écologie Ségolène Royal n’est pas la dernière à plaider pour l’instauration d’un prix du carbone, que ce soit au niveau européen ou dans les négociations internationales sur le climat. Facturer les émissions de gaz à effet de serre serait en effet l’un des leviers les plus efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique en favorisant les technologies non émettrices. Et pourtant, lors des débats à l’assemblée nationale sur la loi de finances, le gouvernement français vient de renoncer à taxer les quatre dernières centrales françaises fonctionnant au charbon, la source de production d’électricité la plus polluante. Un mauvais signal, à quelques semaines de l’ouverture de la prochaine conférence sur le climat au Maroc.

Le ministère de l’Industrie a accordé vendredi 21 octobre un permis d’exploration sur le site de l’ancienne mine de tungstène de Couflens [Ariège], malgré la vive opposition de riverains. Le « permis exclusif de recherches » a été octroyé à la société Variscan Mines pour cinq ans et « ne permet pas à Variscan de construire une mine », a indiqué le ministère dans un communiqué. « Tout le monde sait qu’il y a de l’amiante » sur le site, a asséné le maire de la commune d’une centaine d’habitants.

La date est fixée. Le démantèlement de la jungle de Calais, où s'entassent depuis des mois entre 5.700 et 10.000 personnes, va commencer ce lundi 24 octobre. Comment cette gigantesque opération va-t-elle se dérouler ? Et comment les migrants vont-ils être dirigés vers les 287 centres d'accueil et d'orientation répartis sur le territoire français ? L’Etat s’est donné une semaine pour y parvenir.

Une cinquantaine de militants était rassemblée ce vendredi en début d'après-midi devant le palais de justice de Nice. Ils réclament la liberté de Cédric Herrou, militant associatif interpellé jeudi dans le camp de migrants provisoire installé dans l'ancienne gare SNCF de Saint-Dalmas-de-Tende. Déjà arrêté, il est connu pour avoir accueilli plus de deux cents migrants chez lui.

« Loin des frimas du nord de la France, au Kenya, il est un autre camp que l'on démantèle en silence. Dadaab, qui compte 275 467 personnes, se vide de ses réfugiés somaliens. Et ceci, selon un rapport de Médecins sans frontières [MSF], « Dadaab : retour forcé en Somalie », en violation de l'accord tripartite, signé en 2013 entre le Kenya, la Somalie et le Haut-Commissariat aux réfugiés [HCR], qui prévoyait une aide aux retours volontaires. »

Réunis à Bruxelles pour « Solidarcities », des dizaines de maires venus de toute l’Europe ont durement critiqué cette semaine l’attitude de l’Union européenne et des états pour leur lâcheté face à la crise des réfugiés. A cette déroute de l’UE, ils opposent leurs multiples expériences pour accueillir les migrants seul remède selon eux, pour faire barrage à la xénophobie et au racisme. Des rencontres européennes de la solidarité, toujours autour de la problématique de l’accueil des migrants dans les villes d’Europe, auront lieu les 25, 26 et 27 novembre à Valence, en Espagne.

« J'ai marché jusqu'à vous : récits d'une jeunesse exilée » est un documentaire de Rachid Oujdi, diffusé ce vendredi soir sur LCP. Un film poignant qui a pour sujet le sort des dizaines de mineurs étrangers isolés, « les MIE ».

L’égalité et la citoyenneté sont-elles menacées par le discours identitaire ?
« Si le monde est instable et dangereux, ce n’est pas parce que des identités menacent, mais parce que les inégalités se creusent et que les discriminations s’exacerbent. Ce n’est pas en dressant des frontières et des murs que l’on se protège, mais en produisant du commun. Les individus et les groupes ont besoin d’identifications, de repères, de racines, d’appartenances. Mais quand la multiplicité des appartenances se réduit à une seule, quand le processus mouvant des identifications se fige en identité, le risque est de passer très vite de la spécificité à la différence. La frontière qui sépare chacun d’autrui devient le principe premier de définition de soi. » Avec les contributions de Françoise Dumont, Présidente de la Ligue des droits de l’homme [LDH] ; Roger Martelli, Historien, codirecteur de la rédaction de Regards ; François Dubet, Sociologue, ex-directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales [EHESS].

Les associations « Anonymal » et « Pour Aix » organisent une conférence avec la chercheuse Hélène Balazard ce samedi 22 octobre à partir de 18h30 au Centre social des Amandiers [Allée des Amandiers à Aix-en-Provence]. La conférence tentera de répondre à la question « Peut-on encore agir en démocratie ? » sur la base des travaux d’Hélène Balazard, qui s’est intéressée à deux organisations Citoyennes : « London Citizens » et « l’Alliance Citoyenne ».

Bonne journée

@MathieuGrizard

Like what you read? Give Mathieu Grizard a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.