[249] Ce qui nous soulève ?

Léon Cogniet, Les Drapeaux [1830] Musée des Beaux-Arts, Orléans | ©‎ Photo François Lauginie

« Ce qui nous soulève ? Ce sont des forces : psychiques, corporelles, sociales. Par elles nous transformons l’immobilité en mouvement, l’accablement en énergie, la soumission en révolte, le renoncement en joie expansive. Les soulèvements adviennent comme des gestes : les bras se lèvent, les cœurs battent plus fort, les corps se déplient, les bouches se délient. Les soulèvements ne vont jamais sans des pensées, qui souvent deviennent des phrases : on réfléchit, on s’exprime, on discute, on chante, on griffonne un message, on compose une affiche, on distribue un tract, on écrit un ouvrage de résistance ».
Le Musée du Jeu de Paume à Paris présente « Soulèvements », « une exposition transdisciplinaire de Georges Didi-Huberman sur le thème des émotions collectives, des événements politiques en tant qu’ils supposent des mouvements de foules en lutte : il y est donc question de désordres sociaux, d’agitations politiques, d’insoumissions, d’insurrections, de révoltes, de révolutions, de vacarmes, d’émeutes, de bouleversements en tous genres ». A voir jusqu’au 15 janvier 2017

En Namibie, à une vingtaine de kilomètres au large du sud-ouest de l’Afrique, une drague de 285 tonnes évoluant à 120 mètres de profondeur aspire les sédiments pour en extraire certains des diamants les plus précieux du globe. 
 
En Tanzanie, les camps de réfugiés burundais débordent. Face à l’afflux massif de réfugiés en provenance du Burundi, les camps tanzaniens sont aujourd’hui saturés, affirme l’ONG Médecin sans frontières [MSF] qui dit craindre « l’une des plus importantes crises de réfugiés en Afrique ».
 
 Plusieurs fois repoussées, les élections municipales se sont déroulées dimanche 20 novembre au Mali sur fond de tensions et d’absence de vote dans certaines localités, et l’Etat semble toujours incapable d’assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire. Cinq militaires et un civil ont été tués par des hommes armés. Avec une très faible participation, selon les résultats partiels, le RMP, parti présidentiel, tirerait son épingle du jeu dans au moins deux communes et l’Adéma, un parti de la mouvance, pour le moment dans une commune.

En Afrique du Sud, plusieurs personnalités ont appelé le gouvernement à accélérer sa réforme agraire face au mécontentement grandissant de la population quant à la redistribution des terres. Cette semaine le leader du parti d’opposition, « les Combattants pour la liberté économique », a de nouveau appelé la population à s’approprier les terres agricoles du pays. Pour Julius Malema, la politique de redistribution du gouvernement est un échec. La minorité blanche détient encore la vaste majorité des terres.
 
La violence a baissé au Yémen dimanche, au deuxième jour d’une trêve de 48 heures renouvelable initiée par la coalition arabe intervenant militairement dans le pays contre les rebelles chiites Houthis accusés de liens avec l’Iran. La capitale Sanaa, aux mains des Houthis, n’a connu dimanche matin aucun raid aérien de la coalition sunnite conduite par l’Arabie saoudite, a rapporté un correspondant de l’AFP. Le conflit au Yémen a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés depuis l’intervention de la coalition arabe en mars 2015.
 
L’escalade de la violence se poursuit à Alep [Syrie]. Un plan, proposé le 20 novembre par l’ONU, pour faire cesser les violences a été rejeté par Damas. Les troupes de Bachar Al Assad poursuivent leurs bombardements alors que la liste des victimes ne cesse de s’allonger.

Le président chypriote grec Nicos Anastasiades et le dirigeant chypriote turc Mustafa Akinci se sont tous deux promis de réunifier l’île coupée en deux depuis 42 ans. Et se sont fixés fin 2016 comme date butoir. Devant le compte-à-rebours, ils attaquent le noyau dur des discussions, dix-huit mois après avoir entamé des négociations. À nouveau réunis en Suisse sous l’égide de l’ONU dimanche 20 et lundi 21 novembre, les deux dirigeants chypriotes ont deux jours pour dessiner la carte de l’île réunifiée au sein d’une fédération.

Les Haïtiens ont voté dans le calme ce dimanche 20 novembre pour élire un nouveau président et compléter le sénat et la chambre des députés. La population a largement boudé les urnes, et les résultats de ce premier tour devraient être connus dans une semaine.

Au Brésil, la démission du ministre de la Culture provoque une nouvelle crise politique au sein du gouvernement de Michel Temer. Le président conservateur, très controversé, qui a pris le pouvoir, après la destitution de Dilma Rousseff doit faire face à nouvelles accusations de corruption dans le gouvernement. C’est le cinquième ministre qui quitte le gouvernement depuis sa prise de pouvoir en mai dernier. 
 
En Allemagne, Angela Merkel a annoncé ce dimanche à son parti qu’elle briguait un quatrième mandat de chancelière, au moment où ses partisans font d’elle le dernier rempart face aux poussées populistes illustrées par le Brexit ou la victoire de Donald Trump. En poste depuis onze ans, elle détient déjà le record de longévité au pouvoir dans les pays occidentaux et a été couronnée à plusieurs reprises ces dernières années « personnalité de l’année » ou « femme la plus puissante » de la planète. 
 
Le premier tour de la primaire de la droite [et du centre ?] a connu une très forte mobilisation en France ce dimanche 20 novembre. Plus de quatre millions de français se seraient déplacés pour départager les sept candidats de la droite [et du centre ?]. A raison de deux euros par votant, une bonne affaire !
On se rappelle que François Fillon, largement en tête, avait déclaré la France en faillite en 2007. « Aujourd’hui, il préconise une rigueur toute thatchérienne et offre une vision très réactionnaire. Les propositions de « l’homme de fer » sont un voyage en terre de droite, très à droite ».
 
« Le second tour de la primaire de la droite opposera, dimanche 27 novembre, François Fillon à Alain Juppé. Les deux anciens premiers ministres partagent les mêmes grandes orientations économiques, mais ils divergent sur de nombreux points, de la politique internationale à la lutte contre le terrorisme, en passant par la pratique du pouvoir ».
 
Le recyclage est-il vraiment la meilleure réponse pour lutter contre la pollution globale ? Comme en écho à la semaine politique qui s’achève, c’est le débat de la semaine dans Vox Pop sur Arte.

En 2017, les hausses des péages s’échelonneront de 0,5% à 1,2% selon les réseaux, soit plus que l’inflation. Les sociétés concessionnaires font payer les travaux exigés par l’Etat. La hausse la plus importante concerne le réseau des Autoroutes du sud de la France [ASF] géré par Vinci. Elle atteindra 1,197%. En échange, on pourrait exiger une réduction de la vitesse à 90 km/h dans la traversée de l’agglomération d’Aix en Provence ? Encore un petit effort.

Dans une nouvelle réponse sur son blog aux attaques dont il a été l’objet sur l’organisation des primaires avec les moyens de la mairie annexe, le maire adjoint [LR] de la Duranne et délégué à l’archéologie de la ville d’Aix en Provence, conseiller départemental des Bouches du Rhône, président de l’Europôle de l’Arbois, annonce en conclusion de sa diatribe qu’il dirigera la campagne du député sortant de la onzième circonscription, Christian Kert.
Quand on vous dit que ces Les Républicains sont infatigables…
 
 La très sarkozyste colombe sauvage tenait le bureau de vote de la salle des mariages de l’hôtel de ville d’Aix en Provence. Et si « son champion » a été battu, elle se consolera assez vite dans les bras du « collaborateur » d’icelui. « En adoubant Fillon, les électeurs disent que la politique qu’il a menée pendant cinq ans en tant que premier ministre de Sarkozy a été la bonne ». « Ce n’est pas ma tasse de thé mais c’est lui que je vais soutenir ».
 A Marseille, dinGau, également déçu de la défaite de Nicolas Sarkozy, « soutiendra sans faille » François Fillon. 
 Le soutien au vainqueur, ça marche aussi ici.
 Mais que pense François Fillon de la Métropole Aix Marseille Provence ?

Bonne journée



One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.