[329] On dirait le sud…

People, Birds and Sun | Karel Appel · 1954

À partir d’une donation exceptionnelle de 21 peintures et sculptures de la Karel Appel Foundation d’Amsterdam, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de Karel Appel, artiste néerlandais, des années CoBrA à sa mort en 2006. Contemporain de la Compagnie de l’Art Brut fondée par Jean Dubuffet au même moment, CoBrA s’inscrit dans ce courant de contre-culture. Il rejette les valeurs établies et propose un nouveau départ, libéré des conventions et revendiquant la spontanéité du naïf. Du 24 février au 20 aout 2017.

« N’importe qui peut être réfugié » : l’artiste chinois dissident Ai Weiwei achève un documentaire sur la crise migratoire. Il porte à cette occasion un regard sévère sur l’état du monde et des Etats-Unis de Donald Trump en particulier, dans une interview à l’AFP. « Ce qu’on appelle la crise des réfugiés est en fait une crise humanitaire […] N’importe qui peut être réfugié. Cela pourrait être vous ou moi », estime l’artiste dans son studio du quartier branché de Prenzlauer Berg, à Berlin. Douze mois durant, lui et son équipe ont sillonné 22 pays, du Bangladesh au Kenya en passant par Gaza, la frontière américano-mexicaine et les camps de réfugiés grecs surpeuplés pour tourner « Human Flow » [« Flux humain »], documentaire sur la crise migratoire qui devrait sortir à la fin de l’été.

L’Allemagne a appelé l’Union européenne à abandonner les principes de protection des droits de l’homme pour pouvoir expulser les migrants vers des pays actuellement considérés comme à risque. Selon le plan, les demandeurs d’asile qui traversent illégalement la Méditerranée pourraient être renvoyés vers des pays comme la Libye, la Tunisie et l’Algérie en attendant l’examen de leur cas. Les propositions sont intervenues après qu’un organe gouvernemental allemand a annoncé que 5.9 millions de personnes en provenance du pourtour méditerranéen pourraient chercher à entrer dans l’Union Européenne.

L’artiste française Malika Favre a lâché ses femmes « libres, fortes et sensuelles » sur l’affiche du 51ème Montreux Jazz Festival révélée jeudi.
« J’ai toujours aimé cacher des choses dans mes dessins. Avec les danseuses, je suis partie dans cette énergie un peu folle, qui part dans tous les sens ! Mais je voulais aussi y ajouter une touche jazz plus traditionnelle, d’où cette double lecture avec les instruments », explique l’artiste dans le communiqué de presse du festival. Malika Favre vient donc poursuivre la longue lignée d’artistes qui ont dessiné l’affiche du festival depuis 1967, avec des noms prestigieux qui vont de Tinguely à Warhol, de Keith Haring à Woodkid en passant par David Bowie, Zep, Max Bill, Phil Collins ou John Armleder.

Des chercheurs de l’école polytechnique et de l’université de Lausanne ont réussi à concevoir un robot à six pattes, inspiré des insectes, capable de se déplacer plus rapidement que ses modèles. Les insectes à six pattes se déplacent « en trépied », ce qui signifie que trois pattes servent d’appui en permanence. Or, le robot conçu par ces chercheurs réussit à se déplacer plus rapidement avec seulement deux points d’appui, expliquent-ils dans un article publié vendredi 17 février dans la revue Nature Communications. La marche développée par leur robot fonctionne à merveille sur le sol plat du laboratoire… mais beaucoup moins sur des terrains plus complexes. « Nos résultats confirment une hypothèse de longue date en biologie, selon laquelle le mode trépied est dû à un environnement en trois dimensions, et à l’adhésivité des pattes », explique Pavan Ramdya, l’un des auteurs de l’étude, sur le site de l’Ecole polytechnique de Lausanne.

Avec ses traditions ancestrales qui perdurent encore aujourd’hui, ses montagnes féériques et ses monastères, le Bhoutan a tout d’un pays enchanteur, d’autant que cette nation de 750 000 habitants s’efforce d’être en avance dans la lutte contre le changement climatique. Nichée entre l’Inde et la Chine, elle a enchaîné les succès en termes de développement durable, ce qui lui a valu d’être qualifiée, par de nombreux observateurs, de pays le plus vert de la planète. Le Bhoutan est aujourd’hui le seul à avoir un bilan carbone négatif, ce qui lui vaut le nom de « puits de carbone ». Grâce à ses vastes forêts, il absorbe trois fois plus de CO2 qu’il n’en émet. Ces forêts recouvrent 72% du territoire, et la législation stipule qu’elles ne sauraient représenter moins de 60% de sa surface totale. Il est même interdit d’exporter du bois. Pour mémoire, le Bhoutan est un peu plus grand que la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

Les forces de sécurité irakiennes ont pénétré ce jeudi 23 février 2017 dans l’aéroport de Mossoul, tenu par les djihadistes du groupe Etat islamique et elles en auraient pris le contrôle selon plusieurs médias régionaux. L’offensive terrestre est soutenue par les avions de la coalition internationale sous commandement américain. Reprendre l’aéroport est important pour l’Etat irakien. C’est un lieu stratégique, même si les pistes d’atterrissage sont apparemment endommagées. C’est aussi une porte d’entrée vers la partie ouest de Mossoul, encore aux mains des djihadistes.

Depuis mars 2015, le Yémen est déchiré par les combats qui opposent les forces pro gouvernementales yéménites aux rebelles chiites houthistes. Jeudi 23 février, des sources militaires et médicales ont annoncé que les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi avaient progressé dans les environs de la ville de Mokha, à l’ouest d’Aden, sur la mer rouge. Depuis le début des affrontements et l’intervention de la coalition arabe menée par Riyad en mars 2015, l’Organisation mondiale de la santé [OMS] estime que le conflit a déjà fait plus de dix mille morts et près de quarante mille blessés.

Après l’intégration du Royaume-Uni dans l’UE, la frontière entre l’Irlande du Nord et la république d’Irlande, témoin du conflit entre catholiques et protestants au nord, avait disparu. Après le Brexit, son existence se repose. Et les incertitudes sont ravivées. La frontière irlandaise est longue de 500 kilomètres. C’est la seule que le Royaume-Uni partage avec un autre État membre de l’Union européenne, la République irlandaise. L’Irlande du nord, qui se compose de six des neuf comtés de l’Ulster, est l’une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni — avec l’Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles. Autrefois, la séparation avec l’Eire alimenta les « Troubles », conflit entre protestants et catholiques qui a fait plus de 3 600 victimes.

Le Parti travailliste britannique [Labour] a remporté jeudi 23 février une législative partielle à laquelle concourait le chef du parti europhobe United Kingdom Independance Party [UKIP], dans le bastion pro-Brexit de Stoke-on-Trent, dans le centre de l’Angleterre. Le candidat du Labour, Gareth Snell, a rassemblé 7 853 voix, contre 5 233 voix au chef du UKIP, Paul Nuttall. Ce dernier, âgé de 40 ans, qui a pris en novembre la succession de Nigel Farage à la tête de UKIP, jouait une grande partie de sa crédibilité sur cette élection.

Mercredi 22 février, Budapest a annoncé le retrait de sa candidature aux Jeux olympiques de 2024, laissant comme seules candidates Paris et Los Angeles. Pour le Los Angeles Times, il s’agit d’un nouveau revers pour le Comité olympique, qui peine à séduire des villes hôtes. Le retrait de Budapest « n’aura probablement pas un effet dévastateur » dans la course à l’organisation des Jeux olympiques en 2024, écrit ce 22 février le Los Angeles Times, rappelant que Paris et Los Angeles étaient les villes favorites depuis le départ. Pour le journal californien, le principal perdant du retrait de Budapest est le Comité international olympique [CIO], qui connaît depuis quelques années des difficultés pour trouver des hôtes pour les Jeux.

Même les personnalités les plus écolos n’échappent pas aux perturbateurs endocriniens. C’est ce que démontre une étude que publie ce jeudi l’association Générations Futures. Les cheveux de sept personnalités de l’écologie française ont été analysés, comme ceux de Nicolas Hulot, du photographe Yann Arthus-Bertrand ou de la députée Delphine Batho. Et les résultats sont inquiétants. L’analyse réalisée pour Générations Futures a porté sur quatre familles de PE : bisphénols, phtalates, PCB [polychlorobiphényles] et pesticides. Deux cents molécules ont été recherchées. La publication de cette étude intervient deux jours après la parution d’une enquête de l’UFC-Que Choisir selon laquelle des centaines de produits d’hygiène et de beauté contiennent des substances « indésirables », dont des PE. L’Union européenne doit à nouveau tenter le 28 février de se mettre d’accord sur une définition des perturbateurs endocriniens, ce qui permettrait de prendre des mesures réglementaires pour limiter leur impact sur la santé.

Le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, a annoncé ce jeudi soir sur France 2 avoir trouvé un « accord formidable » avec le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon, et retirer sa candidature à l’élection. Yannick Jadot a par ailleurs enjoint Jean-Luc Mélenchon de rejoindre cet accord. Les discussions avec le candidat de La France insoumise sont, pour l’heure, au point mort.

Éric de Montgolfier, l’ancien procureur de la République de Nice, tombeur de Bernard Tapie dans l’affaire VA-OM et désormais conseiller justice de Benoît Hamon, publie un livre au vitriol sur notre démocratie, « On ne peut éternellement se contenter de regarder les cadavres passer sous les ponts ». « Dans le Sud, il y a une forme d’acceptation très latine qui m’a posé des problèmes, quand certains dans mon bureau venaient me dire : « Là on pourrait s’arranger, monsieur le procureur… ». Ailleurs, on n’aurait pas osé : les élus ne s’inclinaient pas facilement, mais il y avait infiniment moins d’arrogance, et pas seulement chez les élus. Dans le Sud, on s’accommode davantage des à-côtés de la loi ». « On constate depuis des années qu’on ne se détourne pas d’un élu qui ne respecte pas la morale publique. Le peuple a fini par s’en accommoder, malgré des sursauts ».
A croire que le Sud s’agrandit de jour en jour…

En accordant des aides aux communes pour qu’elles s’équipent en caméras de surveillance et leur policiers municipaux en gilets pare-balles, Christian Estrosi [LR] est-il sorti des compétences régionales ? C’est l’avis du préfet de région qui a décidé d’interrompre ce dispositif. Dans un communiqué de presse, le président de région esquisse la base d’un argumentaire : « Le niveau de mise en sécurité est devenu un élément structurant de l’attractivité économique et touristique du territoire. » Il fait dans ce communiqué une comparaison embarrassante pour l’État. En Île-de-France, Valérie Pécresse, élue Les Républicains comme Estrosi, a pu mettre en place un dispositif sensiblement identique sans trouver le préfet de région sur son chemin. Ce deux poids-deux mesures mériterait bien une clarification ministérielle. 
Finalement, le Sud n’est peut-être pas encore arrivé en Ile de France…

En présence de Sophie Joissains, sénateur des Bouches-du-Rhône et si peu adjointe à la culture de notre bonne ville d’Aix en Provence, s’est tenu à Paris ce jeudi 23 février la conférence de presse des Rencontres du 9ème Art à laquelle ont assisté, selon leur directeur Michel Fraisset, journalistes [France info, France Culture, Télérama, Arte, Le Monde, Zoo, Les Inrocks, Hey, L’Humanité…], auteurs [Edmoin Baudoin, Miroslav Sékulic, Mathieu Sapin, Simon Roussin…] et d’éditeurs [Dargaud, Casterman, Fluide Glacial…]. Sophie Joissains est absente de la vie locale depuis de longs mois pour cause de convalescence après une mauvaise chute. Le sud souffre moins à Paris ?

« Une enquête a été conduite par l’Observatoire des politiques culturelles avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales [2015–2017]. Un mouvement significatif se dessine en 2016 à partir de l’échantillon de collectivités étudié, celui d’une contraction des budgets de fonctionnement, dans des proportions qui restent contenues en moyenne à hauteur de -4 % pour les régions, -5 % pour les départements et -7 % pour les villes de plus de 100 000 habitants, même si ce dernier chiffre doit être pondéré par d’éventuels transferts aux EPCI ».

Au Parc Rambot, une Zone à Défendre [ZAD] s’est constituée pour empêcher la construction d’un parc de stationnement sous le parc public « légué en 1859 à la ville par Gustave Bruno Rambot à la condition explicite et exclusive d’en faire un jardin et un lieu tourné vers les sciences naturelles ». « A plusieurs reprises la Police Municipale a essayé de les chasser. Elle n’a pourtant pas le droit de le faire sans qu’un juge vienne ordonner l’expulsion. Expulsion qui ne peut ensuite intervenir qu’au terme d’une action de la police nationale », écrit le conseiller municipal d’opposition Hervé Guerrera dans un communiqué, ajoutant : « nous devons opposer une résistance citoyenne déterminée ». « Cela passe par le soutien aux ami-e-s Zadistes, qui informent au quotidien les passants comme les usagers du parc de la stupidité de ce projet de parking. Aussi allez les voir, apportez-leur de quoi tenir : boissons, nourriture… tous vos gestes seront les bienvenus et ils seront ravis d’échanger avec vous ! »

Bonne journée

Mathieu Grizard

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Mathieu Grizard’s story.