Les Amandiers et Sainte Victoire — 20 mars 2016 — image MG

[40] Le Printemps

Depuis Calvin Coolidge en 1928, Barack Obama était hier le premier président américain à poser le pied à Cuba.

Pendant ce temps, en France, l’UDI décidait de ne pas participer à la Primaire des Républicains et une partie de la gauche de récupérer la République et la laïcité en créant le Printemps républicain, dont le manifeste est en ligne.

« Le printemps est évident ». C’est ce vers d’Arthur Rimbaud, extrait de son poème Chant de guerre parisien, ode à la Commune contre les Versaillais, que les instigateurs du « Printemps républicain » ont mis en exergue de leur initiative, lit-on dans le Figaro.

La première réunion publique avait lieu hier après-midi à la Bellevilloise, à Paris, et une partie du public a dû rester dehors.

Y aurait-il une laïcité de gauche ? « Cette voie étroite qui rejette dos à dos les deux écueils de l’heure, c’est-à-dire, d’un côté, le racisme qui diabolise les arabo-musulmans, et, de l’autre, le déni pratiqué par les islamo-gauchistes à l’égard de la montée en puissance de l’islamisme radical », explique Elisabeth Badinter dans une interview au journal Marianne.

Le vendredi 13 novembre dernier, l’Insee avait publié plusieurs statistiques encourageantes avec au premier rang une hausse du PIB de 0,3%. Voici plusieurs raisons de penser que la France se dirige désormais vers une reprise durable. Au moment où la Belgique arrête le dernier terroriste présumé ayant survécu aux attentats du 13 novembre, l’Insee récidive et publie de nouvelles perspectives encourageantes. La reprise ?

A Marseille, depuis plusieurs mois, le réaménagement de la Plaine est l’objet d’un combat sans merci. Vendredi dernier, la police est intervenue pour faire dégager la place et retirer les bancs publics installés par les habitants.

Rien à voir avec le très long banc de la Corniche Kennedy pour lequel se mobilise Paola Cervoni, afin de le transformer en mosaïque géante, avec l’aide d’associations.

A Aix-en-Provence, pour le réaménagement des places Palais Prêcheurs Madeleine, on ne risque rien, il n’y a pas un banc à l’horizon, au motif que les gens pourraient s’asseoir dessus. Mais encore beaucoup de voitures, que la ville envisage de faire disparaître après les travaux.

La ville plus efficace que la fourrière ? En effet, à Aix-en-Provence, la fourrière n’enlève pas suffisamment de voitures … au point que la ville paie pour respecter le montant minimum d’enlèvements au contrat. C’était le cas pour l’année 2014, selon la délibération 6927 du 29 juin 2015. En raison de la garantie d’activité qui fixe à 9000 le nombre annuel de véhicules enlevés, et de la compensation de 100€ par réquisition manquante, la ville a versé la somme de 71900€ au délégataire.

A l’institut de l’image le mardi 22 mars dans cadre du cycle Aki Kurosawa, la chorégraphe Régine Chopinot viendra présenter DODES’KADEN. En préambule, vous pourrez assister à une rencontre-projection à 18h30 de « Chopinot au Japon ». Et Pierre Rimbert du Monde Diplomatique sera à la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence le 7 avril à 18h00 sur le thème Projet pour une presse libre.

Dans le Monde diplomatique de novembre 1979, le droit du travail et le droit social étaient déjà en question et le professeur Lyon-Caen dénonçait, […] ce qu’il appelait « l’effondrement du droit du travail » et les risques pour la démocratie d’un retour au capitalisme sauvage du dix-neuvième siècle.

Bonne journée.

@MathieuGrizard

Like what you read? Give Mathieu Grizard a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.