[69] Le petit train s’en va dans la campagne

Les Rita Mitsouko — Fred Chichin et Catherine Ringer

Ainsi, le Conseil de l’Europe aurait un commissaire aux droits de l’homme…
 Nils Muiznieks, ancien ministre letton et spécialiste de la lutte contre le racisme, a appelé hier les Etats à favoriser l’intégration plutôt que d’essayer de les dissuader de venir, en réduisant les prestations sociales, ou en leur confisquant leurs biens.
 En effet, ces mesures n’auraient aucun impact sur le nombre d’arrivants, mais empêcheraient seulement leur intégration…

De Venise à Paris, François Pinault continue à étendre son empire de l’art et pourrait s’installer en plein cœur des Halles, dans les 13000 mètres carrés de la Bourse du Commerce.

Pas loin de là, du côté du Louvre, la Nuit debout développe ses champs d’action et Guillaume Kientz, conservateur du musée du Louvre lance Musées debout, pour réaffirmer la place du musée comme lieu de fabrique du citoyen. Les objets d’art ne sont pas seulement faits pour décorer, ils peuvent améliorer la vie.

Le rapport Sirugue, Repenser les minima sociaux, présenté hier au premier ministre, propose dans l’un de ses trois scénarios, un véritable big-bang des minima sociaux en ramenant les dix prestations existantes à une seul “couverture socle unique”. Manuel Valls préfère toutefois s’en tenir, dans l’immédiat, à des mesures moins ambitieuses.

Ce ne sera donc pas encore le revenu minimum universel, mais un moyen de lutter contre la pauvreté et la précarité des plus jeunes entre 18 et 25 ans, jusqu’ici exclus des dispositifs. En effet, pour Christophe Sirugue, supprimer la barrière d’âge pour les jeunes, et que toute personne puisse, dès ses 18 ans, bénéficier de ces allocations sans attendre ses 25 ans, ce n’est pas de l’assistanat, mais de l’investissement.

Parallèlement, la réflexion sur une « allocation universelle » a été ouverte au Conseil économique et social (Cese) début avril. Dans le Monde diplomatique de mai 2013, Mona Chollet imaginait un revenu garanti pour tous et Baptiste Mylando évoquait le financement de l’allocation universelle.

La CGT tient son congrès à Marseille toute la semaine. Très présente auprès des CDI, dans les entreprises de plus de 500 personnes, la confédération reconnaît ne pas l’être assez auprès des précaires, des jeunes, des intérimaires.

Najat Valaut-Belkacem était ce lundi 18 avril en visite à Marseille et Aix-en-Provence. A Marseille, la ministre aurait confirmé l’engagement de l’Etat, et constaté l’investissement de la Mairie dans les écoles. Mais selon Marsactu, les millions d’euros qui devaient être débloqués en urgence se sont fondus dans la communication municipale…

A Aix, au camp des Milles, la ministre officialisait deux conventions pour lutter contre l’extrémisme, et remettait à Gaëlle Lenfant, bibliothécaire, conseillère municipale d’opposition et ex-élue régionale, l’insigne de chevalier de l’ordre national du Mérite.

A Lille, le ministre de la Justice annonce la construction d’un nouveau tribunal. Aix-en-Provence devra attendre encore pour la construction du sien, et paie sans doute — un peu — le combat judiciaire acharné de ses édiles contre la Métropole Aix Marseille Provence…

Les ateliers BHNS — Bus à Haut Niveau de Service — commencent ce soir à Aix-en-Provence pour la portion de l’avenue de l’Europe. Aix-en-Provence est l’une des dernières villes de plus de 100 000 habitants à ne pas être dotée de transports en commun en site propre. Le trajet, amputé et contesté, n’est pas négociable, et il est question d’associer les riverains à la réflexion sur la couleur des bordures de trottoir. 
A Aix-en-Provence, c’est ce que l’on nomme la concertation.

Bonne journée

@MathieuGrizard

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.