Medium : the digital place to B (to B)

Sur Medium, des communautés d’experts parlent technique, code, data, marketing, growth hacking, innovation… partagent des idées, leur vision, interpellent leurs pairs, posent des questions simples et osent des réponses complexes. Et défient l’idée reçue selon laquelle les internautes ne consultent en ligne que des contenus courts et légers.

Machine à créer des relations de qualité, Medium est un allié idéal pour les marques BtoB, qui ont compris ce qu’elles avaient à gagner à connecter leurs experts aux communautés qui comptent. Pour les y aider, Medium dispose d’une botte secrète. Un algorithme à la philosophie simple : l’utilisateur n’est pas là pour chercher « du contenu », mais pour trouver des lectures capables d’élargir son horizon. Concrètement, plus un contenu génère des taux de lecture importants, plus il sera proposé à de nouveaux lecteurs.

Intervenir sur Medium, c’est l’assurance pour les marques de toucher une audience de qualité — 95 % des utilisateurs sont diplômés de l’enseignement supérieur — et, surtout, d’élargir leur influence. Un an après s’être lancé dans l’aventure, HubSpot constatait que 90 % de ses followers sur la plateforme n’avaient jamais figuré dans sa base de données. Deux ans et demi plus tard, son blog, thinkgrowth.org, bénéficie de la douzième plus forte audience de la plateforme.

Enfant chéri de la tech et des start-up, Medium en aimante naturellement les grands acteurs, gourous de l’entrepreneuriat et du capital-risque en tête. Parmi les contributeurs qui se sont fait un nom dans le top 100, on retrouve par exemple le business angel et serial entrepreneur Loïc Le Meur et ses 30 000 followers.

Si la plateforme encourage une certaine starification, elle n’en constitue pas moins un outil précieux pour des PME et ETI qui n’ont ni le temps ni les moyens de développer des écosystèmes de contenu propres, mais qui ont besoin d’une vitrine pour leurs innovations et leur thought leadership. Choisir Medium, c’est faire coup double : valoriser leurs différences et entrer en relation avec leurs pairs et prospects. Elles peuvent y contribuer à la fois en leur nom propre et via leurs experts. Voire, comme tous les autres utilisateurs, créer leur blog. Comme le font les start-up Slack ou SkyScanner. Medium offre par ailleurs la possibilité d’importer ses audiences Facebook et Twitter et, pour les structures produisant déjà du contenu, de le republier facilement, et sans le dupliquer de façon pénalisante pour Google.

La recette du succès ? Trouver un bon mix entre insights techniques, retours d’expérience, réflexions prospectives et plongées backstage, dont les lecteurs se montrent particulièrement friands et sur la base desquelles s’engagent des échanges communautaires très qualitatifs. Sur Medium, les marques interviennent hors de leur écosystème et peuvent se permettre plus de liberté de ton, pour raconter des histoires qu’elles n’ont jamais racontées ailleurs, et donner à voir un autre visage. Plus authentique. À hauteur d’homme.