Que pensez vous de YouTube en France ?

Il y a quelques mois de ça, YouTube occupais environ 70% de mes consultations quotidiennes sur internet. En 2015, j’avais le sentiment que la création de contenu français sur Internet, et plus particulièrement sur cette plateforme, étais sur le point de prendre une dimension encore plus grande dans le sens positif du terme.

Avec du contenu de plus en plus intéressant et de bonne qualité, je sentais une progression comme il n’y en avais jamais eu auparavant. Une véritable culture étais en train d’émerger auprès du grand public et le nombre de consommateurs de ce type média ne cessais d’augmenter.

Je pensais alors que la création ne pouvait que s’améliorer avec le temps. Malheureusement, je me suis rendu compte il y a quelques temps que YouTube avais d’ores et déjà connu son apogée.

L’avis que je vais vous donner a travers ces quelques lignes est complètement subjectif et n’engage que moi. Je n’ai pas pour but d’engendrer quelconque polémique. Cependant, je pense que le dialogue et vos points de vue peuvent être intéressants, si vous êtes sensibles à ce sujet.

Comme je l’ai évoqué plus haut, j’étais un gros consommateur du contenu Français sur YouTube. Mon champs de vision étais complètement ouvert, je pouvais autant regarder des vidéos de vulgarisation, de review de vidéos, d’actualité, d’humour, de talkshow, etc…

Le premier problème que je constate est que, quelque soit le type de contenu, il se fait plus rare. Les vidéastes préviligient de plus en plus la qualité audiovisuelle de leur contenu. Ce n’est pas un mal, bien au contraire ! Quel bonheur de regarder une magnifique vidéo d’une résolution démmentielle, avec des plans splendides, un montés avec une grande attention, sans que le son ne vous bousille les tympans.

Je suis absolument pour que la qualité audiovisuelle s’améliore drastiquement. Cependant, je trouve que certains créateurs se focalisent de plus en plus sur ce point, quitte à perdre de la qualité sur le sujet même de la vidéo. C’est évidemment encore plus le cas lorsque le vidéaste réalise entièrement seul ses vidéos. Le travail reste remarquable et de qualité, mais pas dans le même sens qu’il y a quelques temps.

Dès que le créateur gagne en notoriété, son public est de plus en plus exigent. Ce qui est tout à fait normal en soit ! Cependant, une pression supplémentaire se fait ressentir pour le vidéaste. Nous l’avons récemment vu avec le cas d’Antoine Daniel et son emission “What The Cut”. Je ne vais pas vous raconter l’histoire complète ici, il l’a très bien fait dans sa dernière vidéo mise en ligne sur YouTube que je vous invite a regarder. C’est l’exemple même de ce que je suis en train de raconter. Je trouve ça dommage que le créateur ne puisse pas s’exprimer comme il le souhaite a cause de son audience.

Ce qui me permet d’aborder le second point qui selon moi est aussi dévastateur. Les vidéos sans grande qualité audiovisuelle, avec un sujet assez pauvre, deviennent, petit à petit, le coeur de ce qu’est YouTube en France.

J’appelle ironiquement ce genre de vidéos les “Quick & Dirty”. C’est ce genre de vidéo fimé en une seule prise, sans beaucoup de montage, avec un sujet très pauvre. Des vidéos faciles a réaliser avec une fréquence de mise en ligne quasiment régulière. Je ne suis peut être pas la cible de ce genre de contenu, je veux bien l’admettre. Tout le monde à le droit d’avoir des préferences. Cependant, je trouve que c’est un réel frein a la créativité, bien que celles si se retrouvent dans l’onglet “Tendances” sur le site. Cet section qui, par ces vidéos, m’exaspère.

Alors d’un côté, nous avons ce genre de vidéos, et de l’autre, nous avons les vidéastes qui veulent, de mon point de vu, en faire beaucoup trop pour satisfaire une audience de plus en plus exigente. Deux audiences bien distinctes.

Pour moi, YouTube en a perdu une partie de son authenticité. Il reste quand même de bonnes chaines avec des concepts intéressants avec des contenus de qualité, qui savent évoluer. L’exemple même de ce que je viens de vous souligner est Cyprien. Il est vidéaste depuis de nombreuses années et a connu le succès vers 2011. Parti du Podcast vidéo, il tente de nouvelles choses comme la réalisation de court-métrages ainsi que des scènettes dans le style “Palmashow”. Il garde cependant le format podcast comme à l’époque, tout en essayant de faire évoluer aussi ce format qui peut très vite s’épuiser par manque de sujets. L’évolution doit avoir du sens.

Le contenu que je regardais il y a un an se fait de plus en plus rare et laisse place à un contenu d’une qualité douteuse basée sur du scoring.

Résultat, je suis las de regarder le contenu de la plateforme en France. Je ne le fais désormais qu’occasionnellement.

J’aimerais terminer en disant que de mon point de vue, les meilleures vidéos sont celles qui sont réalisés par des gens passionnés, qui font ce qu’ils ont envie de faire sans forcément atteindre un but. J’aimerai bien voir la tête de certains si YouTube décidais d’enlever le nombre de vues sur les vidéos. Pourquoi ne pas tenter l’experience ? Votre point de vue m’interesse.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Maxime Benard’s story.