J’applique Koudétat #2 —Crève si tu veux renaître !

Après m’être goinfré de Koudétat, j’ai continué à me shooter sur startupfood. C’était un bon moyen de ne pas passer à l’acte. Parce qu’après tout, mieux vaut fuir en regardant des vidéos plutôt que de se sortir les doigts, pas vrai ?! Jusqu’au jour où…

Ikki renaît de ses cendres

Jusqu’au jour où j’ai vu la Mort. Le temps a ralenti. Mon cœur s’est arrêté. Je me suis senti happé par l’au-delà. A 1 seconde près, on me rentrait dedans et je me butais sur la route. Une scène catastrophique prenait place et achevait la vision d’horreur : un véhicule accidenté, une gamine brisée, une famille détruite.

J’ai compris la futilité de mon quotidien à cet instant précis. A quoi bon vivre moyennement, alors qu’on peut crever à tout moment. Putain ! Tout ce temps gaspillé à tourner en rond. Je me dégoutais. Mais le destin m’avait épargné, contrairement à cette famille… J’avais la chance de pouvoir changer. Que dis-je, non pas la chance, mais le devoir !

Alors je décide de quitter le labo. J’étais à deux mois de finir mon stage et d’avoir mon diplôme, mais la situation était devenue insoutenable. C’est pas avec un vulgaire bout de papier que j’allais pouvoir me rendre utile aux autres. Donc fuck it !

Bref, j’ai plus de thunes et je dis adieu à ma thèse. Je sais pas où je vais.

Mad Max sans Max

Quand tout à coup, le destin frappe de nouveau à ma porte :
- “Toc toc toc.”
- “Qui c’est ?”
- “C’est TheFamily. On organise un meetup Koudétat à Marseille la semaine prochaine.”
- “ARE YOU FUCKIN SERIOUS ?!”

Donc ouais, le lendemain de l’accident, j’ai reçu un mail adressé aux Alumni Koudétat. La main tendue de la destinée, celle qui te choppe par la peau du cul pour te remettre sur le droit chemin. C’était la deuxième fois en deux mois que TheFamily venait miraculeusement à ma rescousse.
D’ailleurs, c’est à cause de ce genre de concours de circonstance à la con que des gens bien se sont mis à devenir des putains de fanatiques à la solde des religions, voyant dans les “miracles” un appel de Dieu. Même si dans mon cas je ne suis pas encore tout à fait prêt à vénérer les ananas de TheFamily.

Du coup, j’émerge tant bien que mal des derniers événements et je me prépare à renaître, ambiance chevalier du Phoenix (c’était mon préféré !).

La prochaine fois, je vous parle du meetup à Marseille. Je vous raconterai des choses jolies comme des fleurs d’arc-en-ciel, pour vous faire oublier les passages tristes du post d’aujourd’hui.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.